« Je ne sais pas quoi faire de ma vie » : 10 solutions efficaces

« Je ne sais pas quoi faire de ma vie » (ou plus précisément, pour cet article, « je ne sais pas quoi faire comme métier »). Combien de personnes se sont-elles trouvées confrontées à cette période de doutes et de questionnements? Vous êtes d’ailleurs très probablement concerné par cette problématique. Et il est tout à fait possible que vous soyez dans cette situation alors même que vous avez déjà entamé votre vie professionnelle. Rassurez-vous, bien que cette phase puisse être anxiogène et assez frustrante, ce n’est en rien une fatalité. D’ailleurs, elle peut être une période de remise en question nécessaire pour vous mener là où vous vous sentirez le mieux. Et pour vous aider dans cette transition, voici nos différents conseils pour savoir que faire de sa vie.

1. Déterminer pourquoi vous ne savez pas quoi faire de votre vie

Alors, pourquoi vous ne savez pas quoi faire de votre vie ?

Cette question n’est pas aussi naïve qu’elle peut le sembler.

Avant tout, il faut d’abord déterminer si vous ne savez pas quoi de votre vie professionnelle ou bien de votre vie en général. Par là j’entends, est-ce qu’en dehors de votre carrière, vous ressentez de l’ennui ou encore du désintérêt pour les activités ou sujets qui vous intéressent habituellement ou encore envers les envies et projets qui vous animaient d’ordinaire ? Si c’est le cas, n’hésitez pas à consulter un psychologue ou votre médecin traitant, car la raison de votre problème pourrait être plus profonde. En effet, il peut se cacher une déprime derrière le « je ne sais pas quoi faire de ma vie ».

Prendre soin de votre mental pour vous aider dans cette période

Ensuite, il est intéressant de déterminer si vous ne savez pas quoi faire plus tard parce que s’il s’agit d’un manque d’intérêt ou bien, au contraire, parce que vous avez de l’intérêt pour de nombreux univers et/ou pour plusieurs professions.

Vous remarquerez que selon la situation dans laquelle vous vous trouvez, certaines astuces seront plus pertinentes que d’autres.

2. Passer des bilans

Afin de faciliter ce travail d’introspection, il est parfois préférable de réaliser un état des lieux de vos compétences, motivations et aptitudes. Vous pouvez passer des bilans de compétences ou bien des tests d’orientation. Cela permet de savoir d’où vous partez.

Le bilan de compétences est à destination des personnes en activité (salarié ou entrepreneur) ou souhaitant reprendre une activité (demandeur d’emploi par exemple) qui souhaitent entamer une reconversion professionnelle. Notez que celui-ci doit être obligatoirement effectué par une personne extérieure à l’entreprise (vous pouvez notamment vous adresser à Pôle Emploi). Il peut être financé par l’employeur ou bien par le Compte Personnel de Formation (CPF).

Bien qu’il était initialement prévu pour les étudiants, vous pouvez également passer un test d’orientation. Vous en trouverez sur certains sites internet, mais entre vous et moi, ils ne remplaceront jamais vraiment l’expertise d’un professionnel.

A noter : il existe beaucoup de métiers ne nécessitant pas diplôme, dont certains peuvent s’exercer sans même sortir de chez vous !

Utilisez Diagoriente

L’Etat a mis en place une plateforme gratuite et ouverte à tous pour vous aider à trouver l’emploi qui vous correspond. Cela vaut le coup d’eesayer !

Elle s’appelle Diagoriente.

Diagoriente

Voici une courte présentation en vidéo :

3. Cultiver votre curiosité

Vous trouvez ça bateau ? Et pourtant !

Vous nourrir de nouveaux savoirs et de nouvelles expériences permet à votre mental de ne pas rester figé, mais au contraire d’envisager d’autres terrains de réflexion.

L’idée est de vous changer de votre contexte habituel, de sortir de la routine et de la monotonie pour que vous ne restiez pas bloqués dans votre quotidien et vos pensées sans issues et pour faire naître de nouvelles envies.

Aussi, pour trouver votre chemin, vous devez vous montrer disponible à toutes les opportunités (et pas seulement professionnelles). Tentez de nouvelles activités sportives ou manuelles, de nouvelles balades, etc. Soyez également ouverts aux autres, à la rencontre et aux échanges. Lancez-vous des défis légèrement au-dessus de vos compétences pour stimuler votre imagination.

Si vous êtes encore en études et que vous avez les moyens et/ou la possibilité, n’hésitez pas à voyager (en avion ou bien même en train).

4. Filtrer ce qui vous intéresse

Ne pas savoir ce que l’on veut est assez frustrant, mais savoir ce que l’on ne veut pas est déjà une très bonne manière de débroussailler le chemin et vous fera gagner du temps.

Afin de procéder par élimination de manière stratégique, listez tous les secteurs professionnels :

  • agriculture, agroalimentaire ;

  • environnement ;

  • arts, culture ;

  • bâtiment, travaux publics ;

  • commerce, gestion, économie, management ;

  • droits, sciences politiques, sécurité ;

  • enseignement, formation ;

  • hôtellerie, restauration, tourisme ;

  • industrie ;

  • information, communication ;

  • lettres, langues, sciences humaines ;

  • santé ;

  • sciences ;

  • social ;

  • sport, animation ;

  • transport, logistique.

Ensuite, prenez autant de feuilles qu’il y a de secteurs pour lesquels vous avez de l’intérêt et notez-y leurs noms (1 feuille = 1 secteur).

je ne sais pas quoi faire de ma vie lister idées
Prenez le temps de répertorier tous les métiers qui vous plaisent.

Vient alors le temps des recherches. Renseignez-vous sur les métiers, domaine par domaine, et inscrivez ceux qui vous intéressent en y notant les points positifs et points négatifs. Par la suite, vous pourrez y noter les manières d’y parvenir (formation, financement, localisation spécifique, etc.).

Si créer une entreprise vous intéresse, n’hésitez pas à faire un tour du côté de la Chambre du Commerce et de l’Industrie (CCI) ou auprès de la Chambre des métiers et de l’artisanat (CMA), si l’artisanat a votre préférence.

5. Appliquer la méthode Ikigai

Vivre de sa passion, trouver sa voie, voilà ce que permet cette méthode japonaise pratiquée en développement personnel, et aussi mise en pratique pour trouver sa voie professionnelle. Et pour trouver le métier qui vous passionne, vous devez renseigner un schéma en vous focalisant sur vos différentes sources d’épanouissement.

Livre trouver son Ikigai
Astuce Radin Malin : le livre audio “Trouver son Ikigai” est dispo gratuitement sur Audible. Prenez l’essai gratuit Audible, téléchargez vos livres audio gratuits, et résiliez immédiatement. Merci Jeff Bezos 😛

En pratique, ça donne quoi ?

  1. Libérez suffisamment de temps pour pouvoir mener un travail d’introspection. Il sera d’ailleurs nécessaire de revenir sur l’exercice à plusieurs reprises ;
  2. Reproduisez le modèle Ikigai sur une feuille vierge. Il est composé de 4 cercles représentant des questions auxquelles vous devez répondre (vous trouverez de nombreux modèles sur internet) :
    1. Qu’aimez-vous dans la vie (activités, valeurs, etc.) ?
    2. Pour quoi êtes-vous doués (vos facilités ou spécialités, ce sur quoi on vous complimente) ?
    3. Qu’est-ce qui vous permet de gagner de l’argent, de « gagner votre vie » (compétences professionnelles) ?

    4. De quoi le monde a-t-il besoin (ce en quoi vous pouvez être utile à plus grande échelle, les causes que vous voulez défendre) ?
  3. Remplissez les intersections de chaque cercle pour arriver jusqu’à votre Ikigai (qui se trouve au croisement des quatre intersections). Notez tout ce qui vous vient à l’esprit (préférez des mots clés), réfléchissez, laissez décanter puis revenez-y plus tard.

6. Discuter avec différents professionnels

Si des emplois éveillent votre curiosité, allez à la rencontre des professionnels qui l’exercent ! Certains seront à coup sûr ravis de vous faire découvrir leur métier.

Vous pouvez les contacter directement auprès de leurs entreprises, cabinets, etc. Pensez également à les rencontrer lors de forums des métiers ou forums de l’emploi.

Préparez en avance les questions que vous aimeriez leur poser et demander par exemple :

  • les points positifs et négatifs de leur métier ;

  • les horaires de travail ;

  • une description de leur journée type ;

  • les capacités requises ;

  • les évolutions possibles, etc.

Pensez à vous tourner vers plusieurs professionnels afin d’avoir une vision plus représentative du métier en question.

je ne sais pas quoi faire de ma vie rencontrer des professionnels
Rencontrer des professionnels vous aidera à y voir plus clair

7. Réaliser des stages

Eh bien sûr, si vous en avez l’occasion, n’hésitez pas à réaliser des stages ou bien à demander une journée en immersion dans le milieu qui vous intéresse en suivant un professionnel lors de l’exercice de sa pratique.

Si les métiers manuels vous attirent plus, sachez que certaines associations ou entreprises proposent des stages d’initiation de quelques heures ou plusieurs jours pour pratiquer l’activité de votre choix.

Et en plus d’apporter de la nouveauté dans votre quotidien (clin d’oeil à l’astuce n°3), cela peut être un bon moyen de vous créer un réseau de contacts.

8. Se faire accompagner

Cette période peut être difficile à vivre : on ne sait pas toujours pas où commencer, changer de vie peut effrayer surtout si la peur de l’échec n’est pas loin, etc.

Aussi, pensez à vous faire accompagner par des personnes qualifiées et certifiées comme des psychologues d’orientation ou bien des coachs professionnels qui sauront tout d’abord vous rassurer, vous aider à avoir une meilleure connaissance de vous-mêmes et enfin à élaborer une stratégie efficace pour trouver votre vocation.

je ne sais pas quoi faire de ma vie accompagnement
Le professionnel vous accompagnera pas à pas

Certaines municipalités ou associations mettent également en place des programmes de soutien à la reconversion professionnelle.

Et cela vous rassurera peut-être de savoir que nombreuses sont les personnes qui ne souhaitent pas exercer le même métier toute leur vie.

9. Approfondir une ou plusieurs compétences

Prenez également du temps pour développer une pratique que vous aimez et dans laquelle vous avez des facilités et/ou des capacités. Qui sait, vous découvrirez peut-être que vous vous démarquez particulièrement et que vous pouvez en faire une activité professionnelle à part entière.

Vivre d’un métier que vous aimez en cultivant vos centres d’intérêt, ça fait rêver non ?

10. Établir une marche à suivre réaliste

Vous avez plusieurs métiers en vue, c’est une sacrée avancée ! Mais cela ne s’arrête pas là !

En effet, si vous réalisez au bout de quelque temps qu’accéder à cette profession est bien plus difficile que prévu, il y a un risque que vous perdiez du temps et de la motivation.

Vous devez donc avoir une approche réaliste et factuelle des solutions permettant d’accéder aux métiers qui vous intéressent.

Aussi, établissez une liste de toutes les informations qui vous semblent importantes à savoir pour pouvoir exercer chacun de ces métiers, en inscrivant par exemple :

  • la formation si nécessaire (financement, lieu, durée, etc.) – à ce propos, astuce Radin Malin, renseignez-vous si celle-ci peut être financée par votre CPF, Pôle Emploi, collectivités locales, associations, etc. ;
  • le matériel à se procurer si vous vous lancez à votre compte (le coût, l’entretien, etc.)  ;
  • le lieu (si vous ne pouvez exercer votre profession que dans certaines zones spécifiques) ;
  • les horaires habituels d’exercice, etc.

J’espère que ces différentes méthodes vous aideront à trouver votre raison d’être. La fameuse tirade « je ne sais pas quoi faire plus tard » ne sera plus qu’un lointain souvenir ! Dans tous les cas, surtout ne vous découragez pas, trouver sa place peut prendre du temps, et puis parfois s’épanouir peut arriver par d’autres biais (les relations avec ses proches, l’engagement pour des causes importantes, l’émerveillement dans ce que nous apporte la vie).

Quels sont les conseils ou encore les méthodes qui vous ont aidé à trouver un métier en accord avec votre personnalité et vos motivations ?

Avez-vous aimé cet article ?

Noter l'article

Note moyenne 5 / 5. Nombre de votes : 1

Aucun vote. Soyez le premier à donner votre avis !

Merci ! Si vous aimez le blog...

Vous pouvez me suivre sur les réseaux sociaux !

Laisser un commentaire