17 astuces (vraiment efficaces) pour économiser le carburant

Nous sommes nombreux à utiliser la voiture tous les jours, et celle-ci représente un poste de dépense majeur dans le budget des Français. Par conséquent, nous cherchons tous des idées pour économiser du carburant et ainsi nous libérer de l’argent pour pouvoir le mettre de côté ou se faire plaisir !

Après les trucs et astuces pour rentabiliser votre voiture et celles pour économiser sur votre assurance, Radin Malin est là pour vous rappeler les conseils de base pour économiser de l’essence (ou du gazole).

Cela fonctionne aussi avec les scooters et motos !

0. Changez d’assurance et gagnez 37,50€ !

Super bon plan : si vous prenez une assurance chez Leocare (qui est déjà pas chère du tout), vous cumulez aussi 37,50€ de cashback iGraal (27,50€ de cashback en ce moment + 10€ de bienvenue si vous vous inscrivez ici, tapez “Leocare” dans la barre de recherche sur iGraal).

Leocare iGraal
Une assurance moins chère ET 27,50€ de cashback ET 10€ de bienvenue sur iGraal, que demander de plus ?

Empochez 37,50€ de + sur iGraal ici

Soit 10€ à l’inscription sur iGraal et 27,50€ en prenant une assurance auto Leocare. Une fois votre compte iGraal créé, tapez “Leocare” dans la barre de recherche. Vous pourrez vous faire payer vos 37,50€ par virement bancaire, Paypal ou chèque cadeau.

carte cadeau total

1. Choisissez des pneus économes

Les pneumatiques représentent 20% de la consommation d’un véhicule, à cause de la résistance au roulement (le frottement des pneus sur la route).

Tous les pneus ne se valent pas : certains sont plus économes que d’autres. Quand vous choisissez vos pneus, privilégiez ceux qui ont la meilleure efficacité énergétique. Comme pour les appareils électo-ménagers, elle est indiquée par une lettre.

label pneumatique européen
Comme pour les frigos et les ampoules, préférez les pneus ayant la note la plus proche de A. Ils vous feront économiser jusqu’à 300€ sur leur durée de vie !

De bons pneus vous permettent d’économiser 3 à 10% de carburant par rapport à des pneus moins économes en énergie. Suivant les marques et l’état des pneus, cela fait un surcoût de 150 à 300€ sur la durée de vie du pneu. A vous donc de déterminer si le pneu le plus efficace en énergie vaut le coup d’être acheté ou non.

Trouver des pneus pas chers sur 123pneus.fr

123pneus.fr

Les sites de vente en ligne de pneus comme 123pneus.fr vous permettent de voir les notes d’efficacité énergétique en fonction de votre modèle de véhicule. Vous pouvez commander vos pneus et les faire envoyer à un garage près de chez vous qui se chargera de les monter.

2. Gonflez bien vos pneus

On reste sur les pneus : selon une enquête de Bridgestone, 78% des conducteurs roulent avec des pneus sous-gonflés. Bridgestone estime que 3,9 milliards de litres d’essence sont ainsi gaspillés chaque année dans le monde, juste à cause des pneus sous-gonflés.

En plus d’être dangereux, des pneus sous-gonflés de seulement 0,5 bar vous font consommer 2,4% d’essence en + ! En moyenne, on observe entre 2 et 10% de sur-consommation. Dit autrement, si vous dépensez 300€ d’essence par mois, c’est 30€ de gaspillés juste parce que vos pneus sont mal gonflés. Ils manquent pas d’air ! Ah si, en fait…

Je vous rappelle que les valeurs de gonflage optimal en bar pour chaque roue sont indiquées en général sur une étiquette sur la tranche de la portière conducteur (rajoutez 0,2 bar aux valeurs recommandées). Gonflez bien vos pneus de temps en temps (tous les 500 à 1000km) et avant de faire un long trajet. Ainsi, vous gagnerez automatiquement quelques euros !

3. Coupez la clim

Vous le savez certainement : la climatisation pompe l’essence comme papy pompe le vin !

Selon la très sérieuse ADEME (Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie), la clim en voiture fait consommer 1 à 7% de carburant en plus, suivant comment vous la réglez. En bonus, la pollution supplémentaire causée par le fluide frigorigène R134a, un gaz à effet de serre très polluant (1430 fois plus puissant que le CO2).

Un exemple : si la température extérieure est de 25 °C et que vous réglez la clim à 20 °C, cela entraîne une surconsommation de 6%. Ce n’est pas rien !

Air conditionné clim climatisation ventilation voiture

Quelques conseils pour limiter la consommation de la clim (toujours selon l’ADEME) :

  • Ne l’allumez pas quand ce n’est pas nécessaire. Par exemple, ne la laissez pas allumée toute la journée : mettez-la uniquement quand vous êtes dans votre voiture ;
  • Mettez l’aération classique (de préférence car si vous roulez les fenêtres ouvertes à grande vitesse, cela consomme pas mal de carburant)
  • Ne dépassez pas les 4-5 °C de moins qu’à l’extérieur ;
  • Roulez les fenêtres fermées quand la clim est en marche ;
  • Faites fonctionner la clim au moins 10 minutes par semaine même en hiver, cela permet d’éviter les fuites de fluide frigorifère ;
  • Stationnez à l’ombre si vous le pouvez ;

Enfin, lorsque votre système de climatisation arrive en fin de vie, faites récupérer le fluide frigorifère afin qu’il ne s’échappe pas dans l’atmosphère.

4. Coupez le moteur à l’arrêt

Sauf si vous vous arrêtez moins de 15 secondes, auquel cas c’est contre-productif. Certaines sources conseillent de s’arrêter plus longtemps, mais 15 secondes est la durée recommandée officiellement (celle que l’on apprend au code de nos jours).

Ce qui est sûr, c’est que si vous allez chercher du pain, il ne faut pas laisser votre moteur allumé devant la boulangerie.

5. Pas d’accéleration brusque quand le moteur est à froid

C’est bien connu : un moteur tourne mieux lorsqu’il est chaud.

Si votre moteur est à froid, roulez tranquillement en accélérant progressivement pendant les 5 premiers kilomètres. Toute accélération brusque ne fera qu’augmenter la conosmmation jusqu’à 45% en ville sur le premier kilomètre et 25% sur le second (source : ADEME).

Contrairement aux croyances populaires, notez qu’il ne sert à rien de faire tourner le moteur pour le chauffer avant de partir ; commencez juste à rouler et il chauffera en roulant. L’important est juste de ne pas accélérer comme un malade 🙂

6. Utilisez votre frein moteur

Rétrogradez au lieu de freiner, particulièrement dans les descentes (car rouler au point mort est dangereux, vous risquez de perdre le contrôle du véhicule). Anticipez et ralentissez tranquillement plutôt que de freiner brusquement. Cela fait partie d’une conduite plus douce et donc plus économe.

7. Adoptez une conduite économe

Rappelez-vous de vos cours de physique de collège : un coup de frein, c’est de l’énergie qui se perd.

Encore une fois, si vous accélérez comme un kéké pour freiner brutalement à chaque arrêt, votre essence se consomme plus vite. En conduisant comme dans GTA, vous cramez votre carburant (et donc votre salaire) pour rien !

Il faut adopter une conduite souple, tranquille, sans à-coups, et anticiper au maximum. Plus vous conduirez de manière fluide et calme, moins vous consommerez.

8. Ne montez pas trop haut dans les tours

Tableau de bord voiture compteurs

Attention au surrégime ! En poussant une vitesse un peu trop loin, on monte dans les tours et on consomme jusqu’à 20% de plus que nécessaire.

Enclenchez donc la vitesse supérieure au moment optimal, c’est-à-dire 2500 tours/minute pour un moteur essence et 2000 pour un diesel. Ne dépassez pas les 3000 tours minute, car plus vous monterez dans les tours, plus vous consommerez de carburant.

Tout dépend également de la voiture que vous avez. Renseignez-vous donc sur le régime optimal pour enclencher la vitesse supérieure spécifique à votre modèle de voiture.

9. Evitez la ville et les bouchons

De même que la conduite agressive, le fait de conduire en ville et dans les bouchons peut vous faire consommer jusqu’à 50% d’essence en plus ! Essayez donc d’éviter les bouchons et le centre-ville si vous le pouvez.

10. Testez le vélo et les transports en commun

… si vous le pouvez, bien sûr 😉

Si vous habitez en campagne ou à plus de 10km de votre travail, gardez donc votre voiture ! Par contre, si vous avez la chance d’avoir de bons transports pas loin de chez vous, profitez-en !

Je me souviens il y a longtemps, j’étais coincé dans un bus au beau milieu d’un embouteillage pour aller au travail, et je m’étais amusé à compter les voitures (oui, c’est une histoire vraie :D). Résultat : sur 100 voitures, environ 80 ne transportaient que le conducteur. Quelle perte d’argent et de ressources !

Si vous voulez vraiment utiliser votre argent au mieux tout en rendant service à la communauté et à l’environnement (et si votre situation vous le permet), testez les transports en commun au moins une semaine. Vous verrez que vous dépenserez moins !

11. Enlevez les trucs inutiles du coffre et du toit

Enlevez les barres de toit, les galleries et autres porte-vélos car cela rend votre véhicule beaucoup moins aérodynamique, entraînant une surconsommation de 10 à 20% !

Idem pour les objets inutiles qui polluent votre coffre et votre banquette : ils alourdissent la voiture et vous font donc consommer plus de carburant. Si ce n’est pas utile, ça dégage !

12. Roulez juste un peu moins vite

Sur l’autoroute, un trajet Paris – Lille (225 km) à 130 km/h dure 1h43.

A 120 km/h, il dure 1h52.

A 110 km/h, il dure 2h02.

Donc, en perdant seulement 10 minutes de trajet, vous économisez de l’ordre de 5 à 10% de carburant. Tout dépend de votre véhicule car chaque modèle est différent, mais voici un ordre d’idée de la consommation moyenne en fonction de la vitesse et du rapport enclenché :

Graphique vitesses consommation essence carburant voiture
Consommation moyenne de carburant en fonction de la vitesse et du rapport de vitesse. Source : Techniques de l’Ingénieur « Transmissions dans l’Automobile-Influence sur la consommation du véhicule » bm 2584 du 17/03/2013 E.Baron, P. Pescarou (via Wikipédia)

Plus on roule vite, plus la quantité de carburant nécessaire augmente pour parcourir une même distance.

Comme on peut le voir sur ce graphique, dès qu’on dépasse les 100 km/h, la consommation commence à s’emballer. Il y a une réelle différence entre rouler à 110 et 130 km/h !

13. Utilisez le régulateur de vitesse

Régulateur de vitesse

Le régulateur de vitesse permet de garder une vitesse constante et de s’adapter à la route avec la plus grande douceur. Et qui dit conduite douce, dit moins d’essence de gaspillée.

Contrairement à un conducteur humain, le régulateur ne va pas forcer sur l’accélérateur dans les montées ou abuser du frein dans les descentes. Il ne fait pas d’à-coups et n’a pas une conduite sportive. Laissez-le donc gérer, car c’est le meilleur moyen de consommer le moins possible sur l’autoroute.

14. Prenez votre élan

Il est dommage de gaspiller l’énergie du freinage alors qu’on pourrait l’exploiter.

Les voitures hybrides et électriques récupèrent l’énergie du freinage pour recharger leurs batteries, mais peut-on faire la même chose avec une voiture non-électrique ? En quelque sorte, oui : lorsque vous voyez le feu rouge au loin, arrêtez d’accélérer. Utilisez plutôt votre élan pour arriver jusqu’au feu. C’est de l’énergie déjà dépensée, donc autant l’utiliser au maximum !

Si vous appuyez sur l’accélérateur jusqu’à 100m avant le feu rouge et que vous freinez, c’est autant de distance en plus sur laquelle vous aurez accéléré, et donc consommé du carburant, alors que vous auriez pu décélérer 300m avant le feu.

Même chose pour le péage sur l’autoroute et partout où vous pouvez le faire. Evidemment, ne le faites pas dans des situations où cela gêne les autres conducteurs.

Cela fait partie des pratiques de conduite économique.

15. Ne faites pas le plein

Tout comme laisser des objets inutiles dans votre coffre alourdit la voiture et la fait consommer plus, si vous remplissez à fond votre réservoir, vous aurez plus de poids à transporter et vous consommerez donc davantage d’essence. Par conséquent, ne faites pas le plein systématiquement !

16. Roulez les vitres fermées

On termine par une astuce connue : il ne faut surtout pas rouler les vitres ouvertes car cela diminue l’aérodynamisme de la voiture et cela augmente donc la consommation de l’ordre de 10% !

Préférez l’aération via le système de ventilation de la voiture.

Chien voiture fenêtres vitres ouvertes

17. Décrassez votre moteur !

Si vous ne le nettoyez jamais, votre moteur est sûrement rempli d’impuretés qui l’empêchent de fonctionner de manière optimale. Pour corriger cela, vous pouvez utiliser des additifs (décrassant moteur) à mettre de temps en temps dans son réservoir d’essence. En plus, ça fait durer les pièces plus longtemps, c’est donc un très bon achat !

Acheter un décrassant moteur pas cher

Décrassant moteur diesel

Pas besoin de s’y connaître en mécanique : vous versez juste le décrassant dans votre réservoir et votre voiture sera plus propre et consommera moins. Cela existe en version diesel ou essence.

Bonus : 18. Roulez à l’éthanol

Vous avez sûrement déjà vu ce carbrant, l’E85, qui coûte beaucoup moins cher ? Eh bien, pour rouler à l’éthanol, il faut que votre voiture date au minimum d’après l’an 2000. Ensuite, il vous faut un boîtier spécial dont l’installation coûte environ 800€. Dans certains cas, il est même possible de rouler à l’éthanol sans boîtier. Cela a été le cas sur ma 207 SW de 2009. Un simple réglage a suffi, mais la manipulation m’a tout de même coûté 350€ chez un garagiste. Un investissement très vite rentabilisé, cela va sans dire !

Super Ethanol E85
Vis ma vie de mec qui roule à l’éthanol : à 0,69€/l (nice), le chiffre du bas est plus élevé que celui du haut. Ça fait du bien 😎

Aux alentours de 0,69€ le litre, et même en comptant une surconsommation de 20% en moyenne, vous économisez environ 1000 euros par an en roulant à l’éthanol. Donc ça vaut largement le coup ! En plus, c’est plus écologique (du moins en France, car dans d’autres pays comme le Brésil, l’E85 est la cause de déforestation, mais je m’égare).

Honnêtement, depuis que je roule au super éthanol, je me demande bien pourquoi tout le monde ne fait pas comme moi 🤔 Sans doute parce que l’investissement de départ de 800€ en rebute plus d’un, mais pourtant c’est vite amorti, croyez-moi !

Bonus : 19. Comment obtenir une voiture électrique quasi-gratuite ?

On le sait tous : une voiture électrique, ça ne coûte quasiment rien en carburant. Et c’est également moins cher à l’entretien, soit dit en passant.

Une recharge complète de voiture électrique coûte entre 3 et 10€.

Mais voilà : les voitures électriques sont encore beaucoup trop chères (sauf si vous en gagnez une). Quoique… En êtes-vous si sûr ? Car vous pouvez cumuler les aides et bonus écologiques nationaux, régionaux et locaux.

Deux exemples parmi des dizaines d’autres : le département des Bouches-du-Rhône (13, Marseille) et la métropole de Toulouse offrent jusqu’à 5000€ de prime à l’achat d’une voiture électrique, cumulable avec les 2000€ de bonus écologique et 5000€ de prime à la conversion de l’Ertat. Soit un total de 17000€ d’aides pour l’achat d’une voiture électrique. En Île-de-France, l’aide monte à 6000€. Bref, il y a des aides locales dans de nombreux départements, villes ou régions. Renseignez-vous !

Avec toutes ces aides, vous pouvez vous offrir une Tesla Model 3 à 27 000 €, une Renault Zoé à 15 000 € ou même une Dacia Spring totalement gratuite (puisqu’elle coûte 17 000 €) ! Et là, vous n’aurez plus de problèmes de carubrant trop cher 😆

Dacia Spring
La Dacia Spring est à 89€/mois après le 1er loyer à 2499,70€ (qui peut être totalement pris en charge par votre ville ou département). Un “plein” d’électricité coûte environ 7€. Donc, pour 96€/mois, vous avez une voiture neuve et vous ne payez plus de carburant. Ça fait sérieusement réfléchir !

Bon, maintenant que vous savez comment économiser votre essence, vous pouvez aussi aller voir comment gagner de l’argent grâce à votre voiture ! C’est une ressource insoupçonnée que vous pouvez exploiter, et je vous montre comment ! Par exemple, vous pouvez arrondir vos fins de mois en la louant à des particuliers, comme on loue un appart’ sur Airbnb.

Egalement, j’ai un autre article sur comment payer son carburant moins cher. En plus d’en utiliser moins, ça fera une double économie !

Si vous avez d’autres astuces pour consommer moins d’essence, partagez-les dans les commentaires ci-dessous ! Je suis toujours curieux d’apprendre de novueaux moyens de dépenser moins, et cela servira à tous les lecteurs du site.

Marc

Avez-vous aimé cet article ?

Noter l'article

Note moyenne 4.5 / 5. Nombre de votes : 29

Aucun vote. Soyez le premier à donner votre avis !

Merci ! Si vous aimez le blog...

Vous pouvez me suivre sur les réseaux sociaux !

16 réflexions au sujet de “17 astuces (vraiment efficaces) pour économiser le carburant”

  1. Intéressant ! Il y a autre chose: faire le plein généralement le matin, lorsque la température extérieur est basse. Il n’y a pas de vapeur d’essence et donc le débit qui passe dans la pompe est celui de l’essence liquide. Sinon, vous payez la part des anges pour rien !

    Répondre
  2. Rouler à l’électrique avec des batteries pleines de métaux rares, non recyclables et qui se recharges avec de l’électricité généré par des centrales à charbons… L’éthanol et l’hydrogène sont bien mieux pour l’environnement

    Répondre
    • Les batteries sont recyclables, les filières sont encore jeunes mais se mettent en place. Le cobalt est de moins en moins présent dans les batteries. Le lithium n’est pas “rare” du tout. Ni le nickel, ni le graphite. Les centrales au charbon sont de moins en moins nombreuses et le solaire est enfin devenu plus rentable que le fossile, mais il faut encore qu’il se développe. Tout prend du temps, mais un véhicule électrique en 2011 polluait infiniment plus à sa fabrication et à son utilisation qu’un véhicule électrique en 2021, et cela ne fait que s’améliorer. Pendant ce temps, l’éthanol monopolise des surfaces cultivables et l’hydrogène demande une quantité monstrueuse d’énergie à fabriquer et conditionner. Sans compter que le réseau de distribution d’hydrogène est quasi-inexistant. L’hydrogène est une bonne solution pour remplacer les gros véhicules diesel (trains, camions, bateaux) mais pas les voitures individuelles.

      Suivant les estimations, le pays où est produite l’électricité et le modèle de voiture électrique, on estime qu’une voiture électrique devient moins polluante qu’une voiture thermique au bout de 21000km (en comptant la production et l’utilisation). Dans le meilleur des cas (genre Norvège) c’est 3000km et dans le pire des cas c’est 125000km (genre si tu conduis en Chine). Donc même dans le pire des cas, sachant qu’une voiture roulera de toute façon plus que 125000km, une voiture électrique pollue moins qu’une thermique. Et ce sont des chiffres de 2021. D’ici 10 ans, ce sera bien plus “propre” encore, et les filières de recyclage de batteries seront devenues bien plus efficaces. (source : Reuters mais il y a plein d’études qui disent plus ou moins la même chose : à sa sortie d’usine, la voiture électrique pollue plus, mais au bout de 1 à 5 ans d’utilisation, son bilan carbone devient plus bas que celui d’une voiture thermique).

      La vraie solution resterait de diminuer l’utilisation de la voiture tout court. Donc la décroissance. Mais 1) personnellement je n’y crois plus : les gens n’abandonneront jamais leur confort. Et 2) c’est un tout autre débat, on y serait encore demain.

      Donc TL;DR : la voiture électrique est la moins pire des alternatives qui s’offrent à nous, compte tenu de notre système économique actuel et du comportement des consommateurs. L’hydrogène est à la voiture électrique ce que la Betamax fut à la VHS dans les années 80. On parie 1000€ maintenant si tu veux et on en rediscute dans 10 ans. Et il faut arrêter de penser que la production d’hydrogène ne pollue pas, car c’est complètement faux.

      Navré pour le pavé mais ce sujet me tient à cœur depuis très longtemps 😛 merci d’être passé sur mon blog !

Laisser un commentaire