Frugalisme : 6 étapes pour arrêter de travailler le plus tôt possible

Cet article a été écrit par Sophie de Riche Au Féminin, un blog dédié aux femmes ambitieuses qui veulent apprendre à financer leurs rêves, sans sacrifier leur quotidien.  

Avez-vous déjà ressenti le malaise du dimanche soir ? Vous savez, cette sensation que le week-end n’a pas été suffisamment long et qu’il faudra traverser toute une semaine pour à nouveau ressentir de la joie. Si vous vivez mal vos dimanche soirs, c’est peut-être le moment d’essayer de vous construire une vie remplie de week-end. Impossible, vous me direz ?

C’est pourtant ce que prône le frugalisme (aussi appelé “FIRE”Financial Independence, Retire Early – au États-Unis). Si vous n’avez pas lu les blogs ou forums à ce sujet, laissez-moi vous présenter cet autre mode de vie.

Pour vous donner une courte définition, le frugalisme vise la liberté financière afin de profiter le plus tôt possible de sa retraite. Pour y parvenir, les frugalistes consomment peu et investissent beaucoup.

Ce mode de vie fait rêver, mais n’est pas sans effort. Si vous vous demandez comment faire pour être frugaliste selon votre situation, alors vous êtes au bon endroit. Dans cet article, je vais vous livrer les 6 étapes du mode d’emploi pour devenir frugal.

Le frugalisme : qu’est-ce que c’est ?

Je vais tout de suite commencer par vous donner une définition du frugalisme. Non, il ne s’agit pas d’un régime à base de légumes crus, mais plutôt d’une nouveau mode de vie qui prône le retour à l’essentiel dans le but de profiter le plus tôt possible de sa retraite. Autrement dit, terminé la surconsommation et toute autre habitude de consommation qui empêchent la liberté financière. 

Pour atteindre l’indépendance financière, les frugalistes vont vivre en dessous de leurs moyens et investir l’argent restant dans leur projet de retraite anticipée. De cette manière, il vont eux-mêmes se créer un fond de retraite.

Dépendants de leur capacité d’épargne et d’investissement, les frugalistes pourront prendre leur retraite entre l’âge de 30 ans et de 45 ans. Ils vivront alors grâce à leurs revenus passifs, leurs rentes ou encore leurs dividendes.

Ce mode de vie, né au États-Unis dans les années 2000, a été popularisé par Mr Money Mustache, un père de famille qui est parvenu à prendre sa retraite à l’aube de ses 30 ans, après une dizaines d’années d’investissements intensifs. Il parle d’ailleurs de son parcours sur son blog (en anglais ici et traduit en français ici).

Le frugalisme : qui peut le devenir ?

Pour qui est fait ce mode de vie ? Afin de vivre de ses investissements, il faut être capable d’épargner une bonne partie de son salaire (entre 40 à 60% en moyenne).

Parlons tout de suite d’argent. Il est vrai qu’il sera plus facile d’épargner et d’investir pour sa retraite prématurée lorsqu’on a un salaire de cadre. Ceci étant dit, un caissier peut avoir une capacité d’épargne (et donc d’investissement) plus importante qu’un cadre dans une grande entreprise. Tout dépend de la manière dont chacun gère son budget mensuel.

Le plus important n’est pas tant le montant du salaire, mais bien ce qu’on fait avec notre argent.

Un caissier et un cadre peuvent tous les deux atteindre leur indépendance financière. L’un y arrivera sans doute plus rapidement que l’autre, mais les deux pourront y parvenir. Et c’est ce point-là qu’il faut retenir.

Comment devenir frugale ? 

Au delà de l’argent, le frugalisme est réservé à ceux qui sont prêts à faire des efforts et à remettre en cause leur façon de voir les choses. Autrement dit, ceux qui sont motivés à quitter la “rate race”, à trouver du bonheur en dehors de la société de consommation et à se libérer de la symbolique de l’argent.

Lisez aussi :  Un site pour économiser 20% sur les péages d'autoroute
Frugalisme 2

Fugalisme: le mode d’emploi pour financer la vie de ses rêves

1.Trouver sa motivation

Si le frugalisme vous tente, voici la première chose à laquelle vous devez penser : trouver votre motivation.

Pourquoi voulez-vous devenir libre financièrement ?

Pourquoi voulez-vous arrêter de travailler tôt ?

Quels sont vos objectifs de vie ?

Que voulez-vous accomplir dans 5 ans, dans 10 ans, dans 20 ans, dans 30 ans ?

Il est important de déterminer votre motivation, afin qu’elle soit votre moteur tout au long du processus. Processus qui peut s’avérer difficile, d’autant plus si votre motivation n’est pas suffisamment claire ou qu’elle n’est pas en adéquation avec vos valeurs. 

Donc prenez bien le temps de déterminer votre “pourquoi” et de noter vos objectifs de vie. D’ailleurs, pour vous aider à les planifier dans le temps, vous pouvez télécharger gratuitement mes fiches pratiques.

Un peu plus haut dans cet article, je vous disais que les frugalistes arrêtaient de travailler entre l’âge de 30 et de 45 ans. Ceci est une moyenne, qui ne doit absolument pas vous freiner, vous faire peur ou vous mettre une pression quelconque. Si vous y parvenez à 50 ans, c’est toujours 12 ans d’avance par rapport à la grande majorité.

2.Déterminer le montant d’argent nécessaire pour vivre sans travailler

Parlons d’argent à nouveau. Combien d’argent vous faut-il pour vivre sans travailler ?

La première chose à faire est de déterminer combien d’argent il vous faut pour vivre annuellement. Pour cela, faites l’état des lieux de vos dépenses annuelles, en regardant vos relevés bancaires.

Je vous déconseille fortement de déterminer ce montant “à la louche”, parce que vous risqueriez de l’évaluer à la baisse. En effet, l’idée n’est pas de commencer à faire des concessions dès maintenant sur le style de vie que vous voulez avoir dans 10, 20 ou 30 ans. Vous risqueriez de le regretter une fois votre retraite anticipée prise. Si aujourd’hui votre train de vie mensuel est à 2 000€, alors basez-vous sur ce chiffre.

Ensuite, à vous de voir comment vous pourriez générer ce salaire annuel, chaque année, sans travailler. Bien que les frugalistes valorisent l’investissement, vous pouvez très bien créer votre revenu grâce à l’immobilier, ou encore le business en ligne (revenus passifs). Vous avez le choix et vous pouvez mettre vos oeufs dans différents paniers.

Si l’investissement vous intéresse, voici la “règle d’or” appliquée par les frugalistes. Pour vivre de leurs dividendes, ils doivent disposer d’un patrimoine d’au moins 25 fois supérieur à leur dépenses annuelles. Arrivés à cette somme, les frugalités pourront vivre de leur dividendes tout en continuant à faire fructifier leur patrimoine. Par exemple, si vos dépenses annuelles s’élèvent à 24 000€, vous devrez accumuler un patrimoine de 600 000€, pour prendre votre retraite.

Voilà pour les chiffres. Cette somme peut paraître impressionnante, mais dites-vous que lorsqu’on investit, l’argent travaille tout seul. Évidemment, cela n’est pas sans risque et demande de se former avant de se lancer.

Si vous choisissez la voie de l’investissement, voici un simulateur d’épargne intéressant (en anglais), qui vous permettra de déterminer le montant mensuel à épargner pour arriver à vos objectifs financiers.

Focus

3.Optimisez votre budget pour ne plus perdre d’argent

Un des principes suivis par les “jeunes retraités” est de se concentrer sur leurs besoins et non sur ce qu’ils désirent. Ce qui leur permet de se concentrer sur l’essentiel et de faire de belles économies, sans jamais vivre au dessus de leurs moyens.

Lisez aussi :  Paris sportifs en ligne : comment bien jouer et comment profiter des bonus d'inscription (Parions Sport, Betclic, Unibet...) ?

Afin d’optimiser votre budget, regardez vos dépenses mensuelles et supprimez toutes vos dépenses inutiles. Ensuite, vous pouvez optimiser toutes les dépenses fixes récurrentes (assurance santé, voiture, logement, internet, téléphone, électricité, gaz et frais bancaires), en négociant vos contrats à la baisse.

Pour les dépenses ‘plaisir’ (loisirs, vêtements, restaurants, etc), vous pouvez privilégier le fait-maison, l’occasion, le partage, et la mutualisation.

Si vous avez des dettes, concentrez tous vos efforts à les rembourser le plus rapidement possible. Au plus votre prêt dure longtemps, au plus vous perdez de l’argent, essentiellement à cause des intérêts.

Enfin, un des moyens les plus efficaces pour faire des économies est celui de régler ses problèmes d’argent. Chaque problème résolu peut générer des centaines d’euros économisés chaque année.

Il y a quelques années, je pouvais dépenser entre 1 500 € à 3 000 € en vêtements, chaussures et accessoires par année. Je manquais toujours d’argent pour mes projets personnels, mais jamais pour financer mon addiction aux vêtements.

Finalement, j’ai eu un déclic et j’ai décidé de mettre fin à mes achats impulsifs. Une des meilleure décisions de ma vie ! Aujourd’hui, je suis pleinement satisfaite avec un budget annuel de 200€.

Vous pouvez imaginer l’économie que je réalise chaque année. Economie directement épargnée et investie dans mes projets de vie.

Nous n’y pensons pas forcément, mais nos habitudes de consommation peuvent être un véritable gouffre financier. Posez-vous les bonnes questions et ajustez dès maintenant vos mauvaises habitudes de consommation, notamment celles qui vous empêchent de vous réaliser (achats impulsifs, achats inutiles, découvert bancaire, crédit à la consommation).

4.Apprendre à être autonome

Pour vous distancier de la pression d’acheter, vous pouvez aussi vous entraîner à être autonome, voire autosuffisant.

Lorsque je parle d’autosuffisance, je ne parle pas de l’image radicale qu’on peut avoir. Pas la peine donc de tout lâcher pour aller élever des moutons dans le Périgord.

Vous pouvez très bien être autonome ou autosuffisant dans certains domaines et toujours habiter en ville. Là encore, il suffit de jouer avec vos habitudes.

Par exemple, vous avez peut-être l’habitude d’acheter des plats préparés. Pourquoi ne pas apprendre à les faire vous-même ?

Vous avez l’habitude d’acheter des cosmétiques ou des produits ménagers industriel ? Pourquoi ne pas les préparer vous-même ? C’est bien plus économique et écolo, et c’est meilleur pour votre santé. 

Vous avez l’habitude d’aller chez le coiffeur ? Là encore vous pourriez apprendre à couper vos cheveux vous-même ou demander de l’aide à un de vos proches.

La liste est encore longue, mais vous avez compris l’idée.

L’idée n’est pas de vous empêcher de vivre, mais plutôt de changer vos habitudes pour dépenser de l’argent uniquement lorsque c’est vraiment utile. À vous de déterminer les indispensables de votre vie.

Contrairement à ce qu’on peut croire, faire les choses soi-même est très accessible, et prend peu de temps, surtout lorsqu’on en fait une habitude.

De plus, développer des compétences d’autosuffisance va vous demander de vous entourer de produits de base multifonction et très économiques. Donc c’est tout bénef’.

Frugalisme épargner

5.Épargner pour investir

Arrivé à ce stade, vos finances personnelles sont équilibrées et vous épargnez de l’argent chaque mois. Il vous faut donc l’investir. Pour cela vous avez trois options : la bourse, l’immobilier locatif, et le business en ligne.

L’investissement boursier

Tout comme Mr Money Mustache, de nombreux frugalistes ne jurent que par l’investissement boursier sur le long terme.

Autrement dit, vous investissez régulièrement dans des actions qui vont rapporter des dividendes. Au plus vous investissez, au plus la valeur de votre portefeuille augmente, notamment grâce aux intérêts composés. Afin d’éviter tous frais inutile, vous pouvez utiliser les courtiers en ligne, comme Degiro.

Lisez aussi :  7 astuces pour faire des cadeaux de Noël moins chers (mais sans passer pour un radin !)

Investir en bourse peut être risqué, d’autant plus si vous ne comprenez pas son fonctionnement. Alors, avant de commencer, prenez le temps de vous former.

Choisissez également des placements en adéquation avec votre personnalité et vos connaissances. Ne troquez pas votre sérénité d’esprit contre un placement à 10% qui vous empêcherait de dormir toutes les nuits du reste de votre vie.

L’immobilier locatif

Le principe de l’immobilier locatif est très simple. Vous contractez un prêt pour acheter un bien immobilier que vous allez ensuite louer. Ainsi, ce sont vos locataires qui financent votre bien en remboursant votre prêt bancaire. Si vous percevez plus d’argent que le montant du prêt à rembourser, alors vous générez un revenus complémentaire.  

Et si vous multipliez les opérations immobilières, alors vous pourriez vous générer un revenu complet et être libre financièrement. Contrairement à ce qu’on peut en penser, quelques appartements bien optimisés suffisent pour être rentier.

Encore une fois, avant de vous lancer, je vous conseille de vous former. Pour quelques euros, achetez un livre qui vous permettra de devenir rentier !

Livre L'investissement immobilier locatif intelligent

Tout le monde peut devenir rentier avec l’immobilier (même si on n’a pas d’argent pour commencer), c’est juste une question de savoir comment commencer !

Le business en ligne

La dernière option est celle de créer un business en ligne, afin de vous créer des revenus passifs. Autrement dit de l’argent qui rentre dans votre poche sans que vous ayez  besoin de (trop) travailler.

Il peut s’agir d’une chaîne Youtube ou d’un blog qui vont générer des revenus publicitaires, de la création d’une boutique en ligne pour vendre vos produits ou ceux des autres (dropshipping), ou encore de la vente de produits numériques.

Si cette option-là vous intéresse, je vous conseille de faire quelques recherches sur internet. Il existe de nombreuses ressources gratuites pour apprendre à lancer son business.

6.Vivre pleinement le moment présent

La dernière étape de ce mode d’emploi pour devenir frugaliste est de vivre pleinement le moment présent. Vous n’avez plus de soucis à vous faire à propos de votre futur financier.

Vous êtes maintenant libre de la pression du marketing et de l’achat. Vous avez donc le temps de vous concentrer sur votre quotidien.

Au fil des années, vos investissements vont payer et vous pourrez partir tranquillement en retraite prématurée.

Comment devenir frugaliste ? 6 étapes pour prendre sa retraite tôt

Vous connaissez maintenant les 6 étapes pour prendre votre retraite bien avant de souffler vos 62 bougies. Alors, pas la peine d’attendre l’âge du taux plein.

Le résultat de ce mode de vie peut faire rêver. En revanche, il ne doit pas être une obsession. Il est important de trouver l’équilibre entre efforts et sacrifices afin que votre quotidien ne devienne pas un calvaire. Épargner et investir, c’est bien, mais pas lorsque ça se fait au détriment de votre santé mentale ou de vos besoins de base.

Il est très facile de se comparer. Dans chaque domaine, il y a des personnes qui arrivent très rapidement à leurs objectifs, sans avoir l’air de faire le moindre effort.

Utilisez ces modèles-là comme des sources d’inspiration, et non comme des moyens de comparaison. Concentrez-vous sur vos objectifs et établissez votre plan d’action selon vos envies, vos besoins, et votre personnalité. Et ensuite, vivez votre quotidien pleinement.

Je vous souhaite un beau chemin vers la liberté financière.

Sophie

Sophie

Sophie est l'auteure du blog riche-au-feminin.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.