Où placer son argent : 7 placements + rentables qu’un Livret A

Où placer son argent ? Question épineuse surtout pour le non-initié… Depuis le 1er février 2020, notre cher livret A est passé à 0,50% de rémunération. Avec un taux pareil, vous n’êtes pas prêts de devenir millionnaires, c’est moi qui vous le dis ! Mais alors, où placer vos économies pour obtenir un rendement un chouïa plus élevé ? Je vous présente donc 5 alternatives au Livret A et au LDDS (Livret de Développement Durable, lui aussi au taux mirobolant de 0,50%).

Le Livret A n’est plus un bon placement

Franchement, à quoi ça sert de placer vos sous à 0,50% ? Si vous avez réussi à mettre de côté 10 000€ et que vous les placez sur un Livret A, vous gagnerez 50€ en un an. Même pas de quoi payer votre café sur une année.

Créé en 1818 pour aider le peuple à épargner (mais aussi pour éponger les pertes dues aux guerres napoléoniennes), le Livret A a toujours plus ou moins tourné autour des 3%, avec de nombreuses variations.

A son plus haut en 1981, le Livret A rapportait 8,5% ! Depuis, la tendance de long-terme est à la dégringolade. A ce train-là, on pourrait penser que la banque vous demandera bientôt des intérêts plutôt que de vous en payer, mais le gouvernement a fixé le plancher à 0,50% (pour le moment).

Historique taux Livret A Wikipédia
Historique du taux du livret A depuis sa création (source : Wikipédia)

En fait, vous ne gagnez pas 0,50%, vous PERDEZ 1,5% par an

Ah oui, j’ai oublié de vous dire : vous croyez que vous gagnez 0,50% d’intérêts, mais saviez-vous qu’en réalité, votre argent placé sur un Livret A perd 1,5% de sa valeur chaque année ?

Pourquoi ? Parce que l’inflation est en moyenne de 2%. C’est-à-dire que chaque année, la valeur d’un euro diminue d’environ 2%. Le côut de la vie augmente, on perd en pouvoir d’achat d’un côté, mais cette baisse est compensée (en théorie) par une augmentation équivalente des salaires.

Donc, si avec 1000€ maintenant vous pouvez acheter 100 poulets, dans 10 ans vous ne pourrez plus acheter que 80 poulets. De quoi faire un gros barbecue, mais moins gros qu’avant quand même.

J’explique tout ça sur ma chaîne Youtube (abonnez-vous 😀) :

 

Moralité : si il y a quelques années il était encore judicieux de placer ses économies sur un Livret A, c’est désormais une erreur qui vous appauvrit. Pour avoir une réserve d’urgence temporaire, à la limite, ça passe, mais il ne faut pas laisser votre argent plusieurs années dessus.

Que faut-il donc faire ? Il faut changer de support d’épargne ! Nous allons voir comment.

Où placer son argent ? Voici 7 alternatives au Livret A

Si vous cherchez un support où placer votre épargne qui vous rapporte plus que des cacahuètes, je vous conseille premièrement d’aller faire un tour sur le comparateur de livrets Panorabanques. Comme ça, vous aurez une vision globale de ce qui existe comme livrets mis à part le sempiternel Livret A.

Panorabanques comparer livretsPetit mot sur les livrets des banques en ligne : ça a pu être intéressant il y a quelques années, mais maintenant, avec des taux avoisinant les 0,1% bruts, ça ne vaut plus du tout le coup.

Autrement, voici quelques alternatives au Livret A que je vous conseille :

1. Le LEP (Livret d’Épargne Populaire)

    • Taux : 1%
    • Plafond : 7 700 €
    • Conditions de ressources : revenus inférieurs à 19 977 € par an pour une personne seule et 35 979 € pour un couple avec enfant (barème complet ici)
    • Fiscalité : exonéré d’impôts
    • Ouvert aux mineurs : non

LEP ou Livret A ?

A mon sens le LEP est un bon support où placer son argent. C’est l’alternative au Livret A la moins galère pour le français lambda. Il est réservé aux ménages modestes, exonéré d’impôts et à 1%, son taux est 2 fois supérieur à celui du Livret A.

Tout comme le Livret A, vous ne pouvez en ouvrir qu’un seul et son plafond est fixé à 7 700 €.

Pour en ouvrir un, renseignez-vous auprès de votre banque. Un justificatif de revenus (avis d’imposition) vous sera demandé. Enfin, sachez que vous ne pouvez en ouvrir qu’un seul par foyer.

2. Le PEL (Plan d’Épargne Logement)

    • Taux : 1%
    • Plafond : 61 200 €
    • Conditions de ressources : aucune
    • Fiscalité : intérêts taxés à 30%
    • Ouvert aux mineurs : oui

Le Plan Epargne Logement vous rapporte 1% brut (soit 0,66% net) mais demande un versement minimum régulier de 540€ par an (soit 45€ par mois). Il faut y placer 225€ à l’ouverture et vous devez également le garder ouvert pendant 3 ans minimum.

Tout comme les autres livrets règlementés, vous ne pouvez en détenir qu’un seul.

Rien ne vous oblige à acheter un logement ensuite, vous pouvez tout à fait vous en servir comme simple support d’épargne.

3. Le livret PSA Banque

Peugeot (oui, oui) est là où on ne l’attend pas puisque le constructeur automobile a aussi une filiale bancaire proposant des livrets à 0,80% (au moment où j’écris ces lignes,  parfois c’est plus,  parfois c’est moins 😉 ) L’avantage ? En plus d’être plus rémunérateurs qu’un Livret A, votre argent est investi dans l’économie réelle, et prioritairement française. Un acte donc un tantinet militant 🙂

Livret Distingo PSA Banque
PSA banque (groupe Peugeot Citroën), propose un livret à 0,8% bruts. Toujours mieux que le Livret A et le LDDS. Et vous investissez dans l’économie réelle française.

4. Le livret Jeune

    • Taux : 0,50% minimum (selon les banques)
    • Plafond : 1 600 €
    • Conditions de ressources : aucune
    • Fiscalité : exonéré d’impôts
    • Ouvert aux mineurs : oui, de 12 à 25 ans

Si vous avez entre 12 et 25 ans et moins de 1600€ à placer, le livret jeune peut être une bonne solution. Il rapporte 0,50% minimum mais selon les banques, on le voit souvent à 1% (chez la Banque Postale par exemple).

Il est exonéré d’impôts et l’épargne est disponible.

5. L’assurance vie

    • Taux : 1 à 3%
    • Plafond : aucun
    • Conditions de ressources : aucune
    • Fiscalité : variable selon les situations et depuis combien de temps vous l’avez ouvert
    • Ouvert aux mineurs : non

Qu’est-ce qu’une assurance vie, me direz-vous ?

L’assurance-vie porte mal son nom car c’est avant tout un produit d’épargne plutôt qu’une assurance.

C’est le produit d’épargne parfait si vous cherchez à placer de l’argent pendant plusieurs années sans y toucher.

L’assurance-vie offre le meilleur rapport tranquilité/rentabilité : plus rentable qu’un livret, et moins risqué que des actions. Sur une longue durée (2 ans minimum), c’est un excellent support où placer votre argent.

Pour faire simple : vous confiez votre argent à la banque, elle le fait fructifier pour vous (en actions, obligations, fonds divers) et vous récupérez des intérêts. Vous pouvez choisir le niveau de risque : sécurisé, modéré ou dynamique.

Seul problème : tous les contrats d’assurance-vie sont différents. Pour vous aider à choisir, je vous conseille de passer par le comparateur d’assurances-vie Panorabanques (il est assez complet).

Panorabanques assurances vie

Vous pouvez également définir un versement mensuel (par exemple 50€) afin de faire grossir votre assurance-vie petit à petit.

Selon les établissements, on vous demandera parfois un versement initial allant de 50 à 200€ dans la plupart des cas. Enfin, des frais de gestion sont appliqués, et la banque vous informera du taux d’intérêts net de frais de gestion.

6. L’immobilier locatif

« Mais je n’ai pas d’argent de côté » vous allez me dire ? Attendez.

Pourquoi ne pas acheter une place de parking pour quelques milliers d’euros ? Il est assez facile d’obtenir un crédit pour ce type de somme. Vous pouvez ensuite la louer pour une voiture, ou mieux : plusieurs motos. Vous pouvez aussi augmenter sa valeur en le sécurisant avec un sabot en métal.

Un parking rapporte dans les 8% de rendement annuel, donc 16x plus qu’un Livret A ! Et si vous empruntez la somme, c’est encore mieux puisuqe vous utilisez l’argent de la banque pour obtenir des intérêts.

Il y a plein d’idées à creuser de ce côté-là et je vous conseille d’aller voir le blog de Julien, qui explique tout sur l’investissement dans les places de parking !

Et bien évidemment, si vous avez déjà de l’argent de côté, il sera bien mieux investi en tant qu’apport pour votre résidence principale ou pour un investissement locatif que si vous le laissez moisir sur votre Livret A 🙂

7. Le PEA (Plan d’Épargne en Actions)

On termine par mon préféré, celui qui fait souvent peur alors qu’en fait il n’est pas si sorcier que ça et rapporte bien plus que les autres : le PEA. Sans trop vous fouler, vous pouvez obtenir un rendement de 5% net d’impôts !

N’ayez pas peur, j’explique la marche à suivre pour les novices. Sortez le Doliprane si vous voulez mais j’ai essayé de faire le résumé le plus simple possible. Vous pouvez également lire mon guide sur comment débuter en bourse.

Un PEA est un compte sur lequel vous pouvez acheter des actions. Au bout de 5 ans, vous pouvez retirer vos fonds avec seulement 17,20% de prélèvements sociaux (et sans impôts sur le revenu).

Problème : en France, quand on prononce le mot « bourse », plusieurs inquiétudes reviennent :

  • Que devient mon argent en cas de krach boursier ou de crise ?

Quand ça baisse, ça finit par remonter. Si vous vendez au plus bas, forcément, vous perdez. La meilleure stratégie est donc de mettre votre argent dessus et de laisser tourner le bouzingue pendant plusieurs années. Rassurez-vous : sur le long-terme, ça monte.

  • Je ne veux pas mettre mon argent dans des entreprises qui polluent ou qui exploitent l’humain et son environnement !

Très juste. Sauf que si vous laissez votre argent sur un Livret A ou autre, votre banque se fera un plaisir d’aller investir dans des trucs polluants à votre place.

Donc peut-être vaut-il mieux que vous décidiez comment est placé votre argent plutôt que d’aider tacitement votre banque à investir dans du gaz de schiste en Alaska.

Si vous voulez vraiment placer votre argent de manière écologique, vous pouvez ouvrir un livret labellisé Finansol (finance éthique et solidaire). Le rendement est faible, mais au moins vous avez la certitude de mettre votre argent au service de l’écologie.

Autrement, vous pouvez investir en bourse sur des fonds axés environnement (j’en parle plus bas).

  • Comment savoir dans quelles actions investir (et avoir un risque minimal) ?

Vous pouvez tout à fait choisir vos actions dans votre PEA si c’est votre truc.

MAIS, si vous vous en fichez de la bourse et vous n’avez pas que ça à faire de sélectionner des entreprises dans lesquelles investir, alors vous pouvez acheter des parts de fonds qui investissent pour vous.

Le plus facile est d’acheter des parts de fonds ETF (également appelés trackers). Il en existe plein de différents. Ce sont des fonds qui reproduisent un indice. Par exemple : un ETF CAC 40 va coller au plus près de la valeur du CAC 40, c’est-à-dire les 40 plus grandes entreprises françaises. Il existe des ETF France, Europe, monde, Chine, USA, mais aussi des ETF spécialisés dans l’automobile, les énergies renouvelables, etc.

Par exemple : je ne me prends pas la tête à choisir des actions, j’achète directement pour 1000€ d’ETF monde sur mon PEA. C’est comme si j’achetais des actions de toutes les entreprises du monde entier. Comme ça, au moins, je suis diversifié et je ne risque pas trop de subir d’énormes variations. 

L’ouverture du PEA est gratuite en général (chez Boursorama par exemple). N’y mettez que l’argent dont vous n’aurez pas besoin pendant les cinq prochaines années, car si vous retirez de l’argent avant 5 ans, cela entraînera la fermeture de votre PEA et vous paierez les impôts plein pot. Et de manière générale, n’investissez que l’argent dont vous n’avez pas immédiatement besoin pour vivre.

A lire également :  Comment gagner de l'argent à 15 ans ? 9 idées à tester (spécial ado)

Concrètement, je vais sur Google, je cherche « ETF monde éligible au PEA », je trouve un ETF sympa avec la référence FR0011869353. Il coûte 20€ la part en 2020. Il valait 10€ en 2010. OK, je l’achète. Je me connecte sur mon compte PEA Boursorama, je tape FR0011869353, et je clique sur « acheter ». C’est comme ça que ça se passe !

J’aurais pu chercher « ETF USA éligible au PEA » ou « ETF environnement éligible PEA » suivant ce dans quoi je préfère investir.

ETF Lyxor monde PEA
Voici l’évolution d’un ETF qui traque l’économie mondiale (donc extrêmement diversifié et peu risqué). Comme vous pouvez le voir, ça monte, ça descend, mais sur le long-terme, ça monte ! Mes 1000€ placés en 2010 valent 2000€ en 2020, soit 5% de rendement annuel net d’impôts !

Ouf ! J’espère ne pas vous avoir trop embrouillé, j’ai tenté de le faire aussi simple que possible.

Si vous voulez aller plus loin, je vous conseille le livre La Bourse Pour Les Nuls qui vous expliquera tout ça en détail.

Livre La Bourse pour les Nuls

Voilà qui conclut ce tour d’horizon des idées pour placer votre argent. Qu’en pensez-vous ? Avez-vous trouvé votre bonheur ? Allez-vous déménager votre épargne vers des contrées plus verdoyantes ? Avez-vous d’autres alternatives au Livret A ou bons plans pour épargner efficacement et faire fructifier votre épargne ?

Dites-moi tout dans les commentaires ci-dessous ou sur la page Facebook de Radin Malin !

Marc

Avant de partir, gagnez 10€ tout de suite !

Dernière chose : n’oubliez pas de passer par le site iGraal avant de souscrire un compte épargne, vous gagnerez un bonus de 10 à 30€ suivant la banque et les offres (plus d’infos sur iGraal et le cashback).

Aller sur iGraal (10€ de bienvenue)

En cadeau de bienvenue, vous gagnez 10€ crédités sur votre cagnotte ! Profitez-en, c’est une exlcu Radin Malin !

26 réflexions au sujet de “Où placer son argent : 7 placements + rentables qu’un Livret A”

  1. Bonjour Marc!

    Vous avez raison, nous vivons aujourd’hui dans un monde de taux très bas et il faut désormais se tourner vers l’immobilier ou la bourse si l’on recherche un rendement décent sur son épargne. Pour les 3% de rendement en immobilier je pense que c’est un chiffre très conservateur, il est facilement possible de faire mieux en prenant le temps de rechercher un bien intéressant. Même dans ma région où les prix sont atrocement élevés ont peut trouver du 5/6% de rendement relativement facilement.

    Je vois également une autre solution qui est entre l’investissement en OPCVM et en actions qui est l’investissement en bourse par le biais de trackers (ou fonds indiciels cotés). Cela vous permet d’avoir les rendements de la bourse sans les gros frais ponctionnés par la banque (j’ai fais une article là dessus ici si jamais vous souhaitez en savoir plus sur le sujet : http://plus-riche.com/investir-bourse-simplement)

    Je pense qu’aujourd’hui se former aux bases de l’investissement est indispensable si on veut de la rentabilité (depuis l’an dernier les taux des PEL et de certains produits d’épargne ont encore piqué du nez!)

    Répondre
    • Bonjour Pierre,

      Effectivement, on peut avoir bien plus de 3% en immobilier, mais je préfère toujours calculer au plus pessimiste pour éviter les déceptions.

      Les OPCVM, je ne suis pas vraiment fan. Mon expérience là-dessus na pas été concluante, et puis ce n’est pas « automatique » comme peut l’être l’immobilier. Les OPCVM marchent au coup-par-coup, tandis que quand tu as un appartement en location, tu n’as rien d’autre à faire qu’à regarder l’argent tomber sur ton compte.

      Pour se former, encore une fois, je conseille vivement le livre gratuit d’Olivier Seban : Tout le monde mérite d’être riche !

      Merci d’être passé sur mon blog 😉

  2. Vous avez raison, il vaut mieux se fixer un objectif réaliste et être agréablement surpris plutôt que de partir d’une idée de rendement irréaliste (je vois beaucoup de blogs qui font la promo de gros rendements à 2 chiffres en immo, je ne doute pas que ce soit faisable à certains endroits, mais je sais que chez moi par exemple c’est mission impossible! 3 ans que je surveille le marché local et je n’ai jamais vu une seule offre de rendement à plus de 8%). Et les rares qu’il y a eu partaient avant même que l’annonce ne soit postée et sans négociation.

    Pour automatiser la bourse et profiter d’un rendement qui tombe régulièrement comme les loyers, il faut mettre en place une stratégie de rendement axée sur les distributions de dividendes! Mais c’est vrai que cela nécessite de se former de manière un peu pointue au départ (comme l’immo remarque!), mais une fois que la machine est lancée, tout roule et c’est un atout très utile à avoir dans son arsenal financier! Très bonne continuation 😉

    Répondre
    • Pour la bourse, je n’en doute pas, mais on ne peut pas non plus tout faire en même temps, donc je me concentre sur le blog et l’immobilier.

      Et puis, je n’aime pas trop l’idée de vivre de dividendes car cette logique pousse les entreprises à rechercher la rentabilité à court-terme, ce qui est mauvais sur tous les plans (écologique, social, et même financier sur le long-terme).

  3. Bonjour
    Je pense qu’il y a une petite erreur dans le nombre de poulets Avec une inflation de 2 on pourra acheter 80 et non 800 poulets

    Félicitations pour vos commentaires et vos astuces

    Bien cordialement

    Jean Claude

    Répondre

Laisser un commentaire