Pourquoi vous êtes toujours à découvert (et 7 trucs pour vous en sortir)

Comment ne plus être à découvert ? Comment combler ce gouffre et remonter la pente ? Si chaque mois vous vous demandez “pourquoi je suis encore à découvert” et vous subissez continuellement les frais qui vont avec, tout n’est pas perdu ! Voici 7 conseils à suivre pour vous aider !

Ne vous y trompez pas : tout ne se fera pas en un clin d’œil, mais avec un peu de patience, vous y arriverez 😉




1. Faites une liste de vos prélèvements mensuels

Chaque mois, nous avons tous des prélèvements plus ou moins utiles qui tombent. Faites-en donc une liste, et regardez ce qui peut être diminué ou annulé. Voici quelques exemples :




Prélèvements pouvant être réduits :

Je vous propose de regarder directement ici grâce au comparateur Radin Malin combien vous pouvez économiser sur vos assurances tous les mois :




Prélèvements carrément inutiles :

  • Abonnement à la salle de sport alors que vous n’y allez jamais
  • Abonnement à un magazine que vous ne lisez pas
  • Bouquet de chaînes de télé que vous ne regardez jamais
  • Options inutiles sur votre abonnement internet ou téléphone

 

2. Diminuez vos frais de découvert

Avec un taux débiteur autour des 15%, la Banque Postale, le Crédit Agricole, BNP Paribas, la Caisse d’Epargne et leurs consœurs se sucrent grassement sur votre découvert. Et ça, bien sûr, c’est quand il n’y a pas de frais fixes en plus 😉

C’est simple : plus vous êtes dans le rouge, plus on vous fait payer de frais bancaires !

La solution ? Allez voir du côté des banques en ligne. Hello Bank (que je vous recommande), pratique un taux débiteur de seulement 8% et vous fait payer nettement moins de frais divers que les autres banques. Depuis que j’y suis, j’en suis on-ne-peut-plus content !

Très peu de frais bancaires, carte gratuite, 80€ offerts à l’ouverture, service client disponible… J’encourage tout le monde à tester Hello Bank

 

3. Baissez votre découvert autorisé

Le découvert autorisé, quand on cherche à économiser de l’argent, c’est un peu comme avoir des gâteaux dans les placards quand on cherche à perdre du poids. C’est la tentation à portée de main. Pourquoi rendre la chose aussi facile alors que vous voulez justement l’éviter ?

Ne tentez pas le diable.

Si vous avez un découvert autorisé de 500€, vous savez pertinemment que vous allez l’utiliser !

Faites comme moi : contentez-vous d’un découvert de 100€ maximum qui ne servira qu’à éponger vos erreurs, pas à dépenser de l’argent que vous n’avez pas (encore).

 

4. Ne dépassez JAMAIS votre découvert autorisé

Oui, je sais que c’est plus facile à dire qu’à faire, mais n’oubliez pas que quand vous dépassez le découvert autorisé, vous vous exposez à une véritable orgie de frais bancaires à la limite de l’usure :

  • Frais de commission d’intervention
  • Agios majorés
  • Commission de forçage
  • Frais de rejet de prélèvement
  • Frais de rejet de chèque

Ça vous dit quelque chose ? Quand vous voyez que vous approchez la limite, mieux vaut freiner des quatre fers plutôt que de vous exposer à ces frais, qui engendreront d’autres frais à leur tour ! C’est un cercle vicieux qu’il ne faut jamais enclencher !

Le sol, c’est la limite de votre découvert autorisé. Vous étiez déjà dans le pétrin, mais là si vous le touchez, c’est fini pour vous 🎶tan tan tan tan tan 🎶

Dès que vous approchez la limite : arrêtez tout ! Du sandwich dehors au petit verre dans un bar, en passant par ce petit objet que vous vouliez vous offrir depuis longtemps. Vous l’achèterez le mois prochain, diantre ! Un café ? Buvez-le chez vous ! Faites appel au Picsou qui sommeille en vous, le temps de vous sortir de cette mauvaise passe.

 

5. Notez toutes vos dépenses dans Excel

… ou dans un joli petit carnet si vous préférez, je ne juge pas 🙂

Ça parait simpliste comme ça, mais le simple fait de noter chacune de vos dépenses, aussi insignifiantes soient-elles, vous fera prendre conscience de l’étendue des dégâts.

Vous pourrez alors vous amuser à analyser quels postes de dépenses vous plombent le plus. Si ça se trouve, vous dépensez des sommes totalement déraisonnables sur des trucs que vous ne soupçonnez même pas !

Prenez ensuite les mesures nécessaires pour diminuer les dépenses que vous jugerez les moins utiles et les plus insidieuses. Cet exercice vous ouvrira les yeux !

 

6. Ne rechutez pas

Je le dis et je le répète :

L’argent du découvert, ce n’est pas votre argent !

Je connais des gens qui ne fonctionnent qu’avec le découvert, et dont le salaire ne sert qu’à remettre leurs comptes à zéro chaque mois. C’est une très mauvaise façon de fonctionner.

N’oubliez pas que le découvert, ce n’est pas la normalité. En dépensant constamment de l’argent qui ne vous appartient pas, vous autorisez les banques à vous assaillir de frais.

Si vous avez 200€ sur votre compte, vous avez 200€ sur votre compte. Point final !

Le découvert autorisé, c’est comme l’alèse des enfants en cas de pipi au lit. C’est un filet de sécurité. Ce n’est pas quelque chose dont vous devriez vous servir tout le temps.

Si vous souhaitez vous enrichir durablement, efforcez-vous de ne pas puiser dans l’argent du découvert. Ne sortez pas votre carte bleue pour un oui ou pour un non quand vous êtes déjà à zéro. C’est difficile au début, mais une fois installée, cette habitude vous servira grandement !

 

7. Soyez un peu discipliné(e)

Tout comme la cigarette, le fait d’être constamment à découvert n’est jamais qu’une mauvaise habitude. On la développe au fil du temps, on s’y complait et quand on s’aperçoit du mal qu’elle nous fait, il est très difficile de s’en défaire.

Comment expliquez-vous que des gens vivent avec un SMIC, voire moins, et ne sont jamais à découvert ? Quand j’étais au RSA, je ne brillais pas, c’est vrai, mais je n’étais jamais à découvert. Pourquoi ? Parce que j’ai en moi les bonnes habitudes et les bons réflexes. Je sais m’arrêter quand je vois que j’abuse.

Prenez donc conscience des difficultés que vous vous infligez à vous-même en gardant cette mauvaise habitude. Le simple fait d’en avoir conscience est déjà une bonne chose.

Ensuite, vous savez pertinemment que si vous avez dépensé 70% de votre argent au 15 du mois, il y a quelque chose qui cloche. Ne la jouez pas #yolo sur ce coup, et sachez vous modérer quand vous sentez que vous commencez à dériver.

Chaque situation est différente. Certains ont des enfants à nourrir, d’autres des crédits à rembourser. J’en suis conscient et c’est pour cela que je vous incite à faire attention à vos dépenses et à vous serrer la ceinture momentanément, car après la pluie viendra le beau temps 😉 Et je sais de quoi je parle…

 

J’espère que ces conseils vous auront plu ! N’hésitez pas à partager cet article et à venir mettre un “j’aime” sur ma page Facebook ou sur Twitter, ça fait toujours plaisir !

Marc

Vous êtes à court d’idées pour vous faire un peu d’argent ? Essayez les missions rémunérées, c’est facile et amusant !

Marc

Créateur de Radin Malin Blog

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. haddjeri karim dit :

    bonjour oui pas faile a mettre en plce ce que vous dite mais avec un moral de plomb vai y arriver

  1. 20 octobre 2017

    […] j’en parlais dans cet article, il ne faut pas tomber dans le schéma classique du « mon salaire sert à remettre mon compte […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.