Comment je suis devenu testeur de produit rémunéré (en 5 minutes)

Voyez-vous, le monde se divise en deux : ceux qui paient pour consommer, et ceux qui se font payer pour le faire. J’étais dans la première catégorie avant de devenir testeur de produit rémunéré.

Le principe est simple : les entreprises qui conçoivent vos produits de consommation courante (alimentaire, cosmétique, nettoyage, etc.) ont parfois besoin de connaitre la façon dont leurs produits sont appréciés par les consommateurs. Pour obtenir ces informations, elles font appel à des prestataires afin d’évaluer l’adhésion à leurs produits.

Notez que cette méthode est très proche de la pratique des sondages rémunérés mais en plus rémunératrice. Elle en partage la plupart des avantages et des inconvénients.

Comment devenir testeur de produits ?

Sur quels sites s’inscrire pour devenir testeur de produits rémunéré ?

Il existe plein de sites qui permettent de devenir testeur de produits contre rémunération. Parmi eux, on peut citer notamment :

Dans cet article, je me suis focalisé sur le site Testez pour nous, qui est assez connu et sérieux.

testez pour nous

Les prestataires — les laboratoires d’analyses sensorielles — organisent des séances des tests en suivant des protocoles garantissant la fiabilité de leurs résultats. Dans ce cadre, ils recherchent des consommateurs-testeurs, dont vous pourriez faire partie.

Pour bien préciser le sujet, nous ne parlons pas ici :

  • De clients mystères : hélas, cet article ne vous permettra pas de manger à l’œil dans les plus grands restaurants de France pour le compte du guide Michelin. Devenir client mystère nécessite de faire la démonstration de sa rigueur et de sa connaissance particulière d’un secteur. En tant que testeur de produit, votre banalité sera — pour une fois — votre force : les profils recherchés doivent être représentatifs des publics ciblés.
  • De devenir cobaye : aucune décharge avec des petits caractères, aucun risque pour la santé. Vous ne testez pas l’innocuité des produits, mais leurs qualités à la consommation. Le risque se limitera à l’ingestion d’une mayonnaise insipide ou d’un palet breton trop salé.

Combien gagne un testeur de produits ?

Le testeur de produits rémunéré fait des choses simples pour des bénéfices simples : contre son avis, il a le droit :

  • De tester et donc de consommer un produit ;
  • De toucher des contreparties, habituellement sous forme de bons de réduction (de 5 à 15€ en général)

De petits gains, mais pour de petits efforts. Je vous raconte ça.

Les expériences décrites ont été réalisées via le site Testez pour nous. Le fonctionnement peut être sensiblement différent si vous utilisez d’autres plateformes.

Première étape : l’inscription

Pour débuter, il vous faut créer un compte. Il vous sera ensuite possible de gérer les séances de test directement sur le site ou grâce à l’application.

Lors de la création, vous décrivez rapidement votre profil consommateur. Dès cet instant, les éléments saisis seront autant de critères qui filtreront les séances de test auxquelles vous aurez accès.

Réfléchissez à la façon dont vous décrivez vos habitudes de consommations. Celles-ci ne seront pas vérifiées ensuite, et forcément, plus vous déclarerez de consommations habituelles, plus vous aurez accès à des études.

Mon conseil : ne vous mettez pas en difficulté ! Vous pouvez un peu gonfler votre consommation, mais ne vous retrouvez pas à devoir goûter un produit que vous détestez ou dont vous êtes allergiques.

Une fois ces éléments rentrés, vous aurez accès aux études disponibles. Il vous est possible — je vous le conseille — de laisser actives les notifications vous signalant l’ouverture de nouvelles études. Celles-ci s’ouvrent et se ferment rapidement une fois le nombre de participants atteint ; si vous êtes réactif sous 24 h, cela devrait suffire.

En sélectionnant une étude, vous devez confirmer ou affiner vos habitudes de consommation (mêmes causes et mêmes effets : ne vous mettez pas en difficulté.) Si votre profil est retenu, votre participation est confirmée.

Il existe deux types d’études : les séances en salle et les tests à domicile.

Les séances en salle

Il s’agit d’aller dans les locaux de l’entreprise pour réaliser un test de produits, généralement alimentaires.

Présentez-vous en avance ! C’est un conseil général : n’arrive jamais pile à l’heure là où tu n’es jamais allé, où tu n’arriveras pas à l’heure ! C’est d’autant plus vrai pour les panels dont les locaux ne sont pas nécessairement indiqués par une devanture.

Testez pour nous
Pas de grande devanture : soyez attentif pour trouver les locaux de la structure.

Une fois arrivé, vous passez à l’accueil pour signer une feuille d’émargement. Si c’est votre première fois, quelques formalités sont à prévoir — pas plus de 5 min. Une fois devenu un habitué, vous vous contenterez d’une signature rapide accompagnée d’un salut confraternel.

Vous entrez dans une salle qui vous rappellera les heures sombres des TP de physique-chimie : des tables en lignes avec des box délimitant l’espace de chaque participant. Choisissez votre place et identifiez-vous sur l’ordinateur mis à votre disposition. Car oui, vous allez manger dans un petit espace carré avec un ordinateur et un clavier étanche — une vilaine chose molle qu’il vous faudra tabasser de l’index pour le faire fonctionner — et une souris.

comment devenir testeur de produits rémunéré
Votre espace de travail

C’est gratuit, le repas sera donc… professionnel. On se tait et on goûte en silence.

Les consignes vous seront données à l’oral en début de séance. Notez qu’il vous est demandé de ne pas vous parfumer, fumer, boire du café ou autres aliments forts risquant d’altérer votre goût. Après, c’est basé sur la confiance, on ne vous reniflera pas l’haleine à l’entrée.

Une fois vos identifiants saisis, vous aurez accès aux différents tests. Ceux-ci vous auront été annoncés au moment de la validation de votre participation. Vous devez effectuer les tests dans l’ordre.

Produits à tester
Au menu ce midi…

Dans un premier temps, vous cliquez sur le produit à tester. Un numéro s’affiche, c’est celui qu’il faut mentionner à l’employé passant entre les box pour distribuer les échantillons. Une fois que vous avez dégusté le produit, vous pouvez remplir le test ; il s’agira de donner des évaluations chiffrées, et éventuellement commenter certains aspects du produit (en tapant avec cet infâme clavier mou, qui vous incitera à la concision).

Souvent, les sessions ont lieu à l’heure du repas. C’est l’occasion donc d’en passer un à peu de frais (rémunéré même !) Les employés vous inviteront à ne pas trop manger afin d’éviter que la satiété ne gâche la dégustation. Personnellement, je finis mes parts sans que l’on me le reproche. Également, soyez vigilant au rythme de passage des plats : ceux-ci s’enchainent assez rapidement.

Les produits vont défiler les uns après les autres (entre 3 et 5 échantillons de 3 à 5 produits différents d’après mon expérience) : vous goûtez, puis vous notez. Les indications sont plutôt claires, vous ne devriez pas vous perdre, mais vous pouvez appeler à l’aide en cas de difficulté.

Généralement et quand la liste des produits à tester le permet, l’ordre entrée/plat/dessert est respecté, le sucré vient après le salé.

Une fois que vous avez donné vos appréciations pour l’ensemble des produits, le personnel distribuera les rétributions. Pour mes panels, leur montant était de 7 €, chèque cadeau ou carte grande surface.

Rétribution bon d'achat
Oh la belle carte cadeau Carrefour ! Au fait, saviez-vous que vous pouvez acheter des cartes cadeaux pour faire vos courses et récupérer 3-4% dessus ?

À noter : pour Testez pour Nous, vous gagnez également des points (généralement 30 par séance) qui vous permettront, si vous atteignez 1400 points (près de 46 séances, quand même…) de bénéficier d’un bonus de 14 euros. Ce n’est pas énorme, mais c’est toujours ça de pris.

Bilan : cela reste frugal, mais si vous avez l’appétit léger, une séance calée à l’heure du déjeuner peut vous permettre de faire un repas sans frais — ce n’est d’ailleurs pas la seule méthode pour manger gratuitement.

Si vous ajoutez les 7 € en bon d’achat, le système est un très bon moyen de faire des économies, pour peu qu’il s’insère dans votre quotidien. Pour ma part, je travaille à 15 minutes du local de test, j’y passe donc 1 à 2 repas par semaine sans me contraindre.

Les tests de produits à domicile

Non content d’avoir participé à des tests en présentiel, j’ai aussi voulu devenir testeur de produits rémunéré à domicile afin de vous donner une idée de la viabilité de la chose.

Le principe est différent : il s’agit de récupérer des produits aux locaux de la structure pour les tester chez soi. Un retour se fera suivant un protocole communiqué par l’entreprise.

Quels types de produits ?

Il peut s’agir de denrées alimentaires, mais également de cosmétiques, de produits ménagers, etc.

Quelle rémunération ?

Vous serez récompensé en bon d’achat (de l’ordre de 10€) et/ou en conservant le produit testé.

J’ai pour ma part pu tester des produits cosmétiques et alimentaires.

Produits cosmétiques
Enrobés, pour ne pas influencer le testeur

À nouveau, il ne s’agit pas pour vous de tester l’efficacité des produits, mais leur qualité. Le produit pourrait vous déplaire, mais vous ne devriez pas vous retrouver avec un produit inefficace ou immangeable.

Pour ce genre de test, vous vous inscrivez sur les sites, mais vous devez d’abord attendre votre présélection pour valider votre participation.

Les tests sur site sont confirmés dès que vous validez en ligne l’adéquation de vos habitudes de consommation avec les produits du panel. Pour les tests à domicile, votre validation n’est qu’une préinscription. Il vous faudra attendre une seconde validation pour confirmer votre participation.

En ce qui me concerne, j’ai été quelques fois en attente pendant plusieurs jours avant de me voir annoncer qu’il n’y avait plus de place pour le test. Frustrant…

Comment se déroulent les tests à domicile ?

Les tests en eux-mêmes sont un peu plus contraignants que ceux réalisés sur site. Ils s’étalent sur plusieurs jours et vous devez respecter les manières de consommation préconisée. D’où l’importance de rester honnête en validant la consommation d’un produit : vous allez devoir en manger plusieurs fois sur une période courte.

En revanche, le panel des produits testés ne se limite pas à des denrées alimentaires. Vu que vous avez la possibilité de conserver les échantillons ensuite, le bénéfice en nature est supérieur (à titre d’exemple pour mon cas : 3 tubes de crèmes hydratantes, 6 boites de flageolets en conserve, 3 kits pour galettes mexicaines).

Consignes tests à domicile
Un exemple de consigne à suivre pour les tests à domicile

Mon avis sur les tests à domicile

Personnellement, j’ai moins apprécié le fonctionnement des tests à domicile : la rémunération est souvent uniquement en produit, le test plus étalé dans le temps et plus contraignant ; et cette part d’aléatoire au moment de l’inscription s’avère très frustrante.

Le système, plus flexible, est néanmoins intéressant pour ceux qui ne peuvent pas se rendre aux locaux pour des tests à l’heure du déjeuner. Si vous avez des contraintes horaires, c’est un bon moyen d’arrondir les fins de mois en obtenant gratuitement des produits de consommation courante.

Verdict : mon expérience de testeur de produits rémunéré

Pour peu qu’il colle à vos habitudes de consommation, le système du test rémunéré est une excellente façon de gagner en pouvoir d’achat.

Pour ma part, je fais d’une à deux séances en salle par semaine. En considérant que j’économise un repas de 3 € et que je gagne 7 € en bon d’achat par séance, je bénéficie d’un gain mensuel allant de 40 € à 80 € par mois environ : un excellent moyen pour améliorer son budget mensuel !

Testez pour voir si le système vous correspond ; il pourrait devenir une habitude bénéfique et peu contraignante. Et n’oubliez pas de revenir sur cet article pour partager votre expérience dans les commentaires 😉

Quid des tests plus longs et mieux rémunérés ?

Le site propose parfois des tests plus conséquents, par exemple, des cosmétiques à appliquer sur des périodes longues pour en mesurer les effets. Je me suis préinscrit à l’un de ces panels, mais n’ai pas encore pu réaliser l’expérimentation. Je suppose que les rétributions sont à la hauteur de la contrainte supplémentaire.

En résumé : les avantages et inconvénients

Au final, voici mon verdict sur l’activité de testeur de produits :

Avantages

  • Gagnez facilement des bons d’achat
  • Des repas (légers) gratuits ou des produits offerts en plus
  • Quasiment pas de contrainte, pourvu que les actions s’insèrent dans votre emploi du temps

Inconvénients

  • La frustration quand on est rejeté d’un panel, notamment pour les tests à domicile
  • Se méfiez des bons d’achat qui ne sont pas valides dans tous les commerces
  • Pas de choix non plus dans les produits testés.

Et vous, qu’en dites-vous ? Avez-vous déjà participé à des tests de produits rémunérés ? Qu’en avez-vous pensé ? Dites-nous tout dans les commentaires !

Avez-vous aimé cet article ?

Noter l'article

Note moyenne 5 / 5. Nombre de votes : 3

Aucun vote. Soyez le premier à donner votre avis !

Merci ! Si vous aimez le blog...

Vous pouvez me suivre sur les réseaux sociaux !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire