9 idées pour se constituer des revenus passifs

Vous aussi, vous aimeriez gagner de l’argent sans rien faire ? Voir les sous tomber sur votre compte tous les mois sans avoir à vous lever le matin contre votre volonté ? Pour ça, une solution : se constituer des revenus passifs. Bah oui, mais comment faire ? Je vous montre : voici 10 idées de revenus passifs à la portée de tous !

Un revenu passif, qu’est-ce que c’est ?

Commençons déjà par la définition du revenu passif :

Un revenu passif est un revenu qui tombe automatiquement, sans nécessiter de travail de votre part. Vous le touchez de manière 100% automatique.

… ou pour être plus précis : c’est un revenu qui est décorellé du temps de travail.

Je m’explique :

  • Si vous êtes salarié et que vous êtes payé 10€/h, vous touchez 1000€ pour 100 heures travaillées. Normal. C’est le fonctionnement le plus couramment accepté. Et pourtant, comme nous allons le voir, c’est aussi le moins rentable.
  • Si vous travaillez 100 heures à mettre en place un revenu passif, vous ne gagnez rien tout de suite. En revanche, vous percevrez les fruits de votre travail sur la durée. Peut-être que ces 100 heures vous rapporteront finalement 10€ par mois jusqu’à la fin de votre vie. Peut-être 1000€. Peut-être juste 1€. C’est là toute la difficulté de bien préparer un revenu passif.

Le travail salarié consiste à échanger son temps contre de l’argent.

Le travail nécessaire pour construire un revenu passif consiste à utiliser son temps pour mettre en place des systèmes qui travailleront ensuite à votre place 24h/24, 7j/7.

Attention : je n’ai pas dit que c’était facile ni rapide. Cela demande beaucoup de travail et de patience (et/ou de chance). Mais c’est complètement possible. Dans la pratique, la plupart des revenus passifs nécessitent quand même un peu de travail de votre part (administratif, arbitrage, délégation…) pour continuer à tomber normalement.

10 exemples de revenus passifs

1. Parrainer un max de gens

Facilité : ★★★☆☆

Rentabilité : ★★★☆☆

Vous pouvez vous transformer en « serial parrain » en postant une annonce sur chaque site de parrainage afin de trouver des gens à parrainer pour tout et n’importe quoi. Une fois votre annonce postée, vous n’avez plus qu’à attendre les gens qui veulent se faire parrainer.

1parrainage.com

Les meilleurs parrains offrent généralement de reverser une partie de leurs primes à leurs filleuls. Par exemple : vous gagnez 80€ chez Boursorama, vous reversez 50€ à votre filleul. Tout le monde est gagnant !

J’en profite pour vous proposer de gagner 5€ sur Poulpeo grâce à mon lien de parrainage ! C’est un site de cashback et codes promo qui vous fait économiser à chaque achat sur internet (peu importe le site où vous achetez). Un vrai bon plan Radin Malin que j’utilise au quotidien !

Parmi les meilleurs plans de parrainage, il y a :

  • Les banques : Boursorama, Hello bank! (80€ offerts), N26, Revolut
  • Les sites de cashback : iGraal, eBuyClub, Poulpeo
  • Les applications de promos : Shopmium, Coupon Network
  • Les applications de services : Uber Eats, Deliveroo, Bolt…
  • Les opérateurs d’énergie, de téléphone ou d’internet

Bref, le parrainage est absolument partout ! Profitez-en !

Et bien sûr, si vous avez un site qui s’y prête, profitez-en pour diffuser vos liens de parrainage. C’est un excellent moyen de gagner de l’argent un site web 😉

2. Prendre des gens en covoiturage

Facilité : ★★★★★

Rentabilité : ★★★★☆

Vous allez déjà au boulot en voiture ?

Pourquoi ne pas proposer des covoiturages systématiquement ? Vous pouvez trouver des collègues ou des voisins qui seraient intéressés pour faire le trajet avec vous moyennant une petite compensation. Il existe des sites spécialisés en covoiturage domicile-travail, comme par exemple covoiturage-travail.fr ou trajetalacarte.com. Blablacar fonctionne également pour cette utilisation.

A lire également :  Mon avis sur Loonea : un vrai bon site rémunérateur ?

covoiturage

Ou alors, si vous êtes amené(e) à vous déplacer de ville en ville régulièrement ou occasionnellement, pour le travail ou pour d’autres raisons : prenez des covoitureurs à chacun de vos trajets !

Vu que vous faites déjà ces trajets, autant les rentabiliser !

La voiture est une importante source de revenus inexploitée, tout simplement car elle est inutilisée 95% du temps. Et le peu de temps qu’on l’utilise, on est la plupart du temps seul dedans alors qu’il y a 4 ou 5 places.

Faites le calcul : si vous gagnez ne serait-ce que 100€/mois grâce au covoiturage, cela vous fait 1200€ à la fin de l’année, soit un 13e mois. Chaque source de revenus a son rôle à jouer pour vous aider à vous constituer de véritables revenus alternatifs 🙂

3. Sous-louer son logement

Facilité : ★★★★☆

Rentabilité : ★★★★☆

Sous-louer légalement, c’est possible ! Dès que vous partez en vacances, en week-end, en stage ou que sais-je encore, pensez à louer votre appartement, chambre ou maison. Sinon, c’est du gâchis de potentiel. Vous avez un appart que vous pouvez rentabiliser, autent le faire 🙂

Plus malin encore : vous pouvez carrément aller vivre chez vos parents ou votre conjoint et pendant ce temps-là, vous louez votre logement beaucoup plus cher que votre loyer.

Par exemple, j’ai un ami qui est allé vivre chez un autre ami pendant une semaine. Il a loué son logement sur Airbnb et ils se sont partagé les bénéfices. Pas bête !

Allez sur le site d’Airbnb, il y a une calculatrice de revenus qui vous permettra d’estimer vos gains.

airbnb proprietaire calculatrice

4. Investir en immobilier (appart’ ou parking)

Facilité : ★☆☆☆☆

Rentabilité : ★★★★★

Et là vous vous me dites :

« T’es bien mignon, Marc, mais j’ai pas d’argent pour acheter un appart’ pour le louer ! »

Et je vous répondrais que si ! A moins d’être dans une situation financière vraiment délicate, vous pouvez certainement emprunter entre 20 000 € et 100 000 € pour acheter un appartement à mettre en location.

Si vous êtes vraiment fauché, vous pouvez emprunter entre 3000 et 10 000 € pour acheter une place de parking (OK, le prix varie beaucoup selon les villes) et la louer ! C’est ce que j’ai fait quand j’ai acheté mon premier parking : j’ai pris un crédit conso.

C’est plus rentable, moins risqué, moins cher et si le locataire ne paie pas, vous pouvez le virer sans état d’âme : ce n’est pas comme si vous expulsiez une famille d’un logement. Il n’y a que des avantages. Il faut juste se renseigner un peu pour connaître la marche à suivre et les conseils pour bien s’y prendre. Pour cela, je vous recommande la formation Parking Garage de Julien, expert en location de parkings et box. Avec lui, vous deviendrez rentier des parkings en 2-2 🙂

reussir son investissement parkings garages
Abordable, peu risqué, facile à gérer : le parking est l’investissement idéal

Le plus gros risque, c’est de ne rien faire

Nombreux sont ceux qui n’investissent pas par peur du risque. Mais dites-vous bien que si vous avez peut-être 5% de risques d’impayés sur vos locations, si vous n’achetez pas d’immobilier, vous avez 100% de chances d’avoir zéro patrimoine une fois à la retraite. Ne rien faire, c’est prendre la décision de ne rien faire. Il faut donc savoir prendre des risques mesurés, et acheter de l’immobilier locatif à crédit en est un.

Bonnes dettes et mauvaises dettes

Il existe 2 types de dettes : les bonnes dettes et les mauvaises dettes.

  • Une bonne dette, c’est quand vous empruntez de l’argent pour acheter un actif, c’est-à-dire quelque chose qui vous rapporte de l’argent (soit en s’appréciant, soit en générant des revenus comme par exemple une place de parking que vous mettez en location).
  • Une mauvaise dette, c’est quand vous empruntez de l’argent pour acheter un passif, c’est-à-dire quelque chose qui vous fait perdre de l’argent ; qui perd en valeur comme un smartphone ou un canapé, ou pire : qui vous coûte de l’argent chaque mois, comme une voiture par exemple (oui, contrairement à ce que pensent beaucoup de gens, le crédit voiture est une mauvaise chose car vous vous endettez pour acquérir un bien qui vous fait perdre de l’argent).

Lorsque vous achetez un appartement ou un parking à crédit pour le mettre en location, vous utilisez l’argent de la banque et vous le faites rembourser par le locataire. C’est tout bénéf. Vous faites jouer le crédit (l’effet de levier) en votre faveur.

A lire également :  3 conseils pour optimiser votre annonce de baby sitting et être sûr-e de trouver un job

5. Vendre ses photos

Facilité : ★★★★★

Rentabilité : ★★☆☆☆

Vendre ses photos, quelle bonne idée ! Ce n’est pas réservé qu’aux professionnels : avec internet, tout le monde a sa chance ! Pour peu que vous ayez un minimum de créativité et de talent, vous pouvez prendre des photos jolies mais surtout utiles, car de nombreux sites internet et publications recherchent constamment des photos pour illustrer leurs articles, catalogues et prospectus.

Si vous ne savez pas par où commencer, voici 2 pistes :

  • Foap, une application pour vendre ses photos. Vous gagnez 5$ par photo vendue. Très simple d’utilisation, parfait pour les débutants juste pour tâter le terrain.
  • Si vous voulez faire les choses de manière plus professionnelle, allez taper dans des gros sites de photos, tels que Dreamstime (vous gagnez jusqu’à 60% du prix de vente), mais aussi Fotolia, Adobe Stock ou encore 123rf.

Dreamstime vendre ses photos

6. Vendre ses devoirs

Facilité : ★★★★★

Rentabilité : ★★★☆☆

Quoi ? Mais c’est pas moral ! Et pourtant, vous savez bien que tout existe en ce bas monde (et surtout sur internet).

Donc je ne juge pas : je vous dis juste qu’il existe des sites qui vous permettent de revendre vos devoirs, soit ceux que vous avez déjà terminés, soit carrément de les faire à la place des autres.

Le plus connu s’appelle Pimido (anciennement Docs.school) :

Pimido

Comptez dans les 20€ pour un devoir mais c’est une moyenne grossière. Bien sûr, ça vaire suivant la matière, le niveau, le sujet et la longueur.

Bonus : vous pouvez uploader tous vos devoirs déjà faits, et vous gagnerez de l’argent à chaque fois qu’un devoir se vend ! Donc plutiot que de laisser vos vieux devoirs traîner sur un dossier de votre ordinateur, balancez-les sur Pimido et laissez-les vous rapporter des royalties sans lever le petit doigt 🙂

7. Lancer un business automatique

Facilité : ★★☆☆☆

Rentabilité : ★★★★★

Avec internet, il est devenu possible de mettre en place des business juteux et 100% automatiques : vente en ligne, dropshipping, publicité, webmarketing… Les recettes sont nombreuses, et c’est comme tout : il faut y aller méthodiquement et faire preuve de patience.

Vous ne savez pas par où commencer ? La formation DropFunnel explique le concept et les pièges à éviter.

Cela vous donnera une vision globale de ce qui existe et de ce que vous pouvez faire (et aussi un peu de motivation ^^).

 

8. Vivre de son blog ou de sa chaîne Youtube

Facilité : ★★☆☆☆

Rentabilité : ★★★★☆

On ne compte plus les vendeurs de rêve qui sortent des articles et vidéos sur comment gagner de l’argent avec un blog, une chaîne Youtube, un compte Instagram ou un compte Tiktok.

La réalité (et je parle en connaissance de cause), c’est que cela demande beaucoup de patience. Mais ce n’est pas impossible !

blogueur macbook

Pas besoin d’être ingénieur ou programmeur, il faut juste être un tout petit peu à l’aise en informatique, histoire d’utiliser les outils correctement. Vous pouvez créer un blog avec WordPress (comme la majorité des blogs) et écrire des articles régulièrement (1 par semaine c’est bien). Au bout de 6 mois – 1 an, vous commencerez à avoir un peu de trafic (oui, c’est long).

Vous pourrez alors monétiser votre audience de différentes façons :

  • Affiliation : l’affiliation consiste à promouvoir un produit ou service via un lien affilié. En gros, vous parlez d’un couteau sur votre blog de cuisine, eh bien vous mettez un lien affilié pour qui souhaite acheter ce couteau. Vous gagnez 3 à 10% de la vente (variable suivant les plate-formes). Le programme Amazon partenaires est le plus connu.
  • Publicité : cela consiste à insérer des encarts publicitaires sur votre site. Simple, efficace, mais pas super rentable. Google Ads est la régie la plus répandue.
  • Tipeee / Patreon : plus adapté aux youtubeurs, les plate-formes de tips / dons genre Tipeee permettent aux abonnés qui le souhaitent de vous donner de l’argent (une fois ou tous les mois). En échange, vous pouvez leur proposer du contenu exclusif.
  • Vente de formations : c’est simple, puisque vous êtes spécialiste de votre sujet, vous n’avez qu’à créer un ebook, une série de vidéos et/ou un cours en ligne, et vous vendez ça directement sur votre blog. C’est très rentable si c’est bien fait mais cela demande de se former au marketing.
  • Articles sponsorisés : vous publiez un article moyennant une somme allant de 20 à 300€ suivant la taille de l’article et l’importance de votre blog. Rentable mais non-récurrent. Et il faut trouver les partenaires.
  • Parrainage : vous publiez votre lien de parrainage sur tel ou tel site ou application pour gagner de l’argent, et si les gens s’inscrivent, vous gagnez un bonus, ainsi que vos visiteurs 🙂
Important : quand vous créez un blog ou une chaîne Youtube, choisissez un thème qui vous plaît vraiment. Sinon, vous perdrez la motivation. Je sais ce que je dis, j’ai créé d’autres sites sur d’autres thèmes et je les ai vite abandonnés parce que ça ne m’intéressait pas.

9. Investir en bourse (pour les dividendes)

Facilité : ★★☆☆☆

Rentabilité : ★★★★★

Et là, la grande question :

A lire également :  Comment se faire rembourser ses frais de déménagement ? 2 aides à connaître !

Où trouver l’argent pour investir en bourse ?

Si vous avez eu la chance de toucher un bel héritage ou la patience d’avoir mis de l’argent de côté, vous pouvez placer cet argent pour en tirer un revenu passif grâce aux dividendes.

MAIS, même si vous n’avez pas un rond, vous pouvez quand même investir en bourse !

Il vous suffit d’ouvrir un compte-titres ou un PEA (Plan d’Epargne en Actions, c’est plus avantageux fiscalement mais on ne peut y acheter que des entreprises européennes donc pas d’Apple ni de Tesla) et d’y acheter disons 50 ou 100€ d’actions chaque mois. Si vous visez les actions à dividendes, vous pouvez gagner dans les 3 à 5% par an de cette façon.

Ouvrir un PEA chez Boursorama (si vous achetez des actions européennes)

Ouvrir un compte-titres DEGIRO gratuit (parfait pour les actions européennes ET américaines)

Soyez toujours prudents : investir comporte un risque de perte.

Chaque euro placé se transforme alors en mini-rente !

Lisez aussi mon guide : comment investir en bourse (pour les grands débutants)

Dans quoi investir ?

La question à 1 million !

Alors que sur un Livret A, vous mettez juste votre thune et vous attendez, sur un PEA vous devez choisir vos actions. Si vous n’êtes pas à l’aise avec cette idée, pas de panique : achetez des parts de fonds qui investissent à votre place. Prenez par exemple des parts d’ETF CAC40, c’est-à-dire de fonds qui achètent un peu de chaque entreprise française du CAC40. Comme ça, vous êtes diversifié et vous récupérez les dividendes à hauteur de vos parts.

comment acheter des actions stonks meme

Vous pouvez aussi acheter des ETF Europe, monde, Chine, USA… Les prix des parts varient, comptez de 50 à 200€ la plupart du temps. Vous en achetez 1 chaque mois ou tous les 2 mois et vous êtes tranquille.

Libre à vous d’acheter des actions Renault et Air Liquide en plus de vos parts d’ETF. Préparez-vous psychologiquement à gagner +14% une année et perdre 5% l’année suivante, mais sachez qu’en général sur le long terme, en bourse, on est gagnant (à condition d’avoir un portefeuille diversifié). Le plus dur étant de conserver ses actions et ne pas les revendre au pire moment.

Conclusion – 9 idées pour se constituer des revenus passifs

J’espère vous avoir donné des idées et de la motivation pour commencer à gagner de l’argent autrement que par votre salaire ! Partagez vos idées et conseils pour se constituer des revenus passifs dans les commentaires ci-dessous car il y a certainement plein d’idées que je n’ai pas abordées ici 🙂

Marc

Avez-vous aimé cet article ?

Noter l'article

Note moyenne 3.9 / 5. Nombre de votes : 8

Aucun vote. Soyez le premier à donner votre avis !

Merci ! Si vous aimez le blog...

Vous pouvez me suivre sur les réseaux sociaux !

1 réflexion au sujet de « 9 idées pour se constituer des revenus passifs »

  1. Merci de nous rappeler les différentes façons de générer des revenus passifs.

    J’ai bien aimé la partie de l’article réservée aux actions et tout particulièrement la phrase « Le plus dur étant de conserver ses actions et ne pas les revendre au pire moment. ».

    Effectivement, les particuliers ont tendance à venir acheter en masse au plus haut et vendre au plus bas au pire moment de la crise ! Pour une raison bien simple. La plupart des particuliers ne prennent pas le temps d’apprendre à investir en Bourse.

    Pour ma part, je suis les règles de Warren Buffett (investissement dans la valeur) qui m’ont appris à ne pas paniquer en bourse et même en tirer profit !
    Je suis convaincu que la plupart des personnes pourraient faire de même avec un peu d’intérêt. Rappelons les performances de Buffett un peu près de 20 % par an depuis 1965. Je vous laisse faire le calcul !

    Répondre

Laisser un commentaire