9 gestes écolo pour économiser 293€ par mois

On le sait, économie rime souvent avec écologie. J’aime bien vous partager sur ce blog des astuces qui permettent de limiter votre impact environnemental tout en vous faisant économiser de l’argent, alors j’ai compilé dans cet article mes 9 astuces préférées pour dépenser moins tout en étant plus écolo !

Un bon plan avant de commencer : si vous voulez gagner 7€ tout de suite, cliquez sur le bouton ci-dessous. Il s’agit d’un site qui vous rembourse une partie de tous vos achats en ligne (comme une carte de fidélité valable partout). C’est un super bon plan Radin Malin que j’utilise souvent !

Aller sur eBuyClub (7€ de bienvenue)

1. N’achetez pas systématiquement du neuf

C’est un réflexe que nous avons tous développé au cours des dernières décennies.

J’en suis moi-même coupable : je suis souvent tenté d’acheter du neuf. Parfois, c’est justifié, et parfois, moins.

Amazon offres reconditionnées
Vous pouvez trouver des objets quasi neufs en reconditionné sur Amazon, ou vous pouvez acheter d’occasion dans des vide-greniers ou sur Rakuten, eBay ou Le Bon Coin !

Par exemple : si vous avez besoin de vaisselle, pourquoi obligatoirement aller chez Gifi ? Vous pouvez trouver des assiettes, des plats et des verres chez Emmaüs ou chez Cash Express / Cash Converters ou d’autres magasins d’occasion. Même chose pour les meubles ou le petit électroménager. Le pire, c’est que c’est bien moins cher !

Je connais quelqu’un qui a récemment acheté une table. Je l’ai aidée à la monter, et j’ai tout de suite vu que c’était de la m**de avec des panneaux de « bois » aggloméré. Le genre de table qui va casser dans 1 an ou dès qu’on l’aura trop bougée.

Pourtant, elle aurait pu acheter une table neuve mais en métal ou en plastique dur. Ou alors, une table en vrai bois sur le bon coin ou chez Emmaüs.

Pourquoi a-t-elle acheté cette table fragile, neuve, vendue plus cher qu’une table d’occase en vrai bois, fabriquée dans des conditions douteuses et envoyée par bâteau depuis l’autre bout du monde ?

Par pure habitude.

C’est juste qu’elle n’a pas pensé aux conséquences d’un tel achat et qu’il y avait des alternatives moins chères et plus écolo. Ou peut-être avait-elle la flemme de chercher plus loin. C’était juste une pulsion consumériste irréfléchie. Une décision plus émotionnelle que rationnelle.

Résultat : dans 3 ans maximum, on aura ce déchet de plus dans nos décharges. Et sa production aura pollué pour rien.

Economie réalisée : environ 50€ par mois, très variable suivant votre style de vie.

Le fléau de l’obsolescence programmée

On est d’accord, pour l’électronique (smartphones, ordinateurs, TV…), c’est un peu plus délicat. Mais ça reste faisable. Vous pouvez aussi faire durer vos appareils le plus longtemps possible.

L’autre souci, c’est que les produits sont de plus en plus fragiles et de moins en moins durables. Les objets ne sont plus faits pour durer ; ils sont faits pour casser. J’en parle llonguement dans mon article sur comment éviter l’obsolescence programmée.

Voici quelques objets particulièrement conçus pour ne pas durer :

  • Les meubles en contreplaqué (type IKEA)
  • Certains téléviseurs
    • Samsung (et dans une moindre mesure, LG) est particulièrement critiqué pour mettre des condensateurs de piètre qualité qui grillent au bout de quelques années. Ce composant coûte à peine 0,30€ et est réparable. Pourtant, aucun magasin d’électroménager ne vous le réparera. On vous dira d’acheter une autre télé (et donc de polluer comme un porc au passage). Je ne suis aps spécialiste, mais Philips et Sony sont souvent citées comme des maruqes durables.
  • Les vêtements type fast-fashion (Primark, H&M…)
  • Les batteries et écrans de smartphones.
    • Apple vous dira que ce n’est pas réparable, mais vous pouvez les faire réparer / changer dans n’importe quel petit magasin de réparation. J’ai moi-même changé la batterie et l’écran de mon iPhone grâce aux fabuleux tutos de iFixit. Pas besoin de s’y connaître, il suffit juste de suivre bêtement les images.

Mon avis sur Apple

Tout le monde ne sera pas d’accord avec moi, mais je vais dire du bien d’Apple. Outre l’obsolescence programmée (logicielle et cosmétique) à laquelle Apple et ses concurrents se livrent, j’ai eu plusieurs ordinateurs portables Windows, et ils ont tous eu un problème au bout de quelques mois ou années (ça rame, pixel mort, le plastique commence à casser, le chip vidéo intégré grille sans prévenir, etc).

Depuis que j’ai cassé ma tirelire pour acheter un MacBook Pro, je n’ai plus aucun problème. Ça fait 7 ans que je l’utilise plusieurs heures par jour. J’ai fait tout mon blog avec. La batterie tient encore facilement 3 heures (je ne l’ai jamais changée), il est robuste (le métal ne se casse pas). Bref, c’est une horloge.

Je ne regrette pas d’avoir dépensé un salaire de job d’été pour cet ordinateur, car j’aurais dépensé autant pour 4 PC classiques qui m’auraient plus vite lâché.

Apple fait du bon matos, il faut le reconnaître.

Toutefois, si vous êtes allergique aux pommes, ASUS et Dell sont également de très bonnes marques de PC robustes et durables. Préférez les châssis en métal.

2. Abandonnez le sopalin

Le sopalin, l’essuie-tout, appelez-le comme vous voudrez.

A lire également :  5 super sites pour vendre ses vêtements !

Par quoi le remplacer, me direz-vous ? Eh bien j’ai tout un article présentant 5 alternatives à l’essuie-tout 😉

rouleaux essuie tout sopalin
Quel gaspillage de jeter de l’essuie-tout à chaque fois qu’on veut essuyer un truc ! C’est vraiment une survivance des années 1970 et de l’ère du « tout-jetable ». Un torchon et une éponge, ça va tout aussi bien. Torchon sale ? Lavez-le avec vos chaussettes, ça ne demande pas plus d’effort.

Comme à chaque fois lorsqu’on veut faire du zéro déchet, avant de rechercher des solutions de hipster fabriquées par des start-up en vogue, posez-vous la question :

« Comment faisaient mes grands-parents ? »

Si la réponse est pratique, alors faites pareil. Sinon, utilisez l’alternative moderne.

Personnellement, j’ai quelques torchons, et dès qu’il y en a un de sale, je le mets dans le bac à linge sale et je le lave avec le reste. Ça ne demande aucun effort si ce n’est de changer cette habitude une bonne fois pour toutes.

Economie réalisée : 3€ par mois à raison d’un pack d’essuie-tout par mois

Ça ne paraît pas énorme, je vous l’accorde, mais mieux vaut 3€ dans votre porte-monnaie que dans celui d’Auchan. N’oubliez pas que ce sont les petits ruisseaux qui font les grandes rivières. Ne négligez pas les petites sources d’économies, car aussi insignifiantes soient-elles, elles finissent par faire beaucoup sur le long-terme.

3. Buvez l’eau du robinet

L’eau en bouteille, c’est :

  • 30 fois plus cher que l’eau du robinet (dans le meilleur des cas). Je répète : TRENTE. FOIS. PLUS. CHER. En voilà une jolie dépense inutile et insidieuse !
  • Une totale aberration environnementale. Pourquoi faire rouler des camions pour transporter de l’eau alors qu’on en a qui circule au robinet ? Ça pèse une tonne, ça demande du carburant, ça coûte cher, et cet air pollué par les camions vous donne des bronchites et des cancers sur le long-terme.

Sur quoi je base mon calcul ? J’ai pris comme exemple une eau en bouteille premier prix à 0,10€/l (je suis très gentil), comparée à l’eau du robinet, qui coûte environ 0,003€/l.

Les tarifs varient suivant la ville mais l’ordre de grandeur reste le même.

Je vois venir trois objections :

  • « Je ne fais pas confiance en l’eau du robinet »

Par hasard, ne vous seriez-vous pas juste fait(e) convaincre par diverses légendes urbaines sans fondement ? Avez-vous déjà eu personnellement un réel souci après avoir bu de l’eau du robinet en France ?

L’eau du robinet est ultra contrôlée !

Nous avons la chance de vivre en Europe, où les normes sont les plus strictes au monde. À Paris, ce sont plus d’un million de mesures de qualité qui sont réalisées chaque année pour assurer la surveillance sanitaire de l’eau du robinet (source : eau de Paris).

Dans d’autres pays, les gens sont obligés de boire de l’eau en bouteille. Ce n’est pas le cas chez nous, alors profitons-en !

  • « L’eau du robinet sent le chlore ! »

Il arrive qu’elle sente le chlore, on ne va pas se mentir.

Cependant, il n’y en a vraiment pas beaucoup : une goutte de chlore pour 1000 litres d’eau, soit 5 baignoires (source : cieau). Ceci sert à tuer les éventuelles bactéries qui pourraient infester l’eau. Mieux vaut des traces infimes de chlore plutôt qu’une eau contaminée, non ?

A côté, n’oublions pas que l’eau en bouteille est conditionnée dans des bouteilles en plastique, et que celui-ci se dégrade sous l’effet de la chaleur et de la lumière. On n’est donc pas à l’abri d’éventuels perturbateurs endocriniens qui viendraient transpirer dans l’eau en bouteille. Et je ne parle pas du piètre recyclage du plastique, ni de l’énergie nécessaire à sa fabrication.

Donc finalement, l’eau en bouteille est-elle vraiment si pure que cela, ou est-ce un mensonge que les vendeurs d’eau nous ont mis dans le crâne à force de décennies de publicité ?

Le budget de Danone et de Coca étant bien plus grand que le budget de nos municipalités (leur eau étant 30 fois plus cher que celle du robinet), ils peuvent se permettre de convaincre les consommateurs que leur eau est plus saine. Restons méfiants.

  • « Je bois de l’eau gazeuse »

Dernier point : l’eau gazeuse.

Si vous buvez de l’eau gazeuse, les bouteilles ne sont pas une fatalité. Faites comme moi : utilisez une machine à eau gazeuse de type Sodastream !

Avant, j’achetais des bouteilles d’eau gazeuse en me disant que ce n’était pas grave si je les triais ensuite. Alors OK, c’est mieux que de les jeter dans une poubelle de déchets ménagers, mais le top du top dans cette catégorie, ça reste d’utiliser une machine à faire l’eau gazeuse. Ou alors d’utiliser des bouteilles consignées, mais nous ne sommes pas en Allemagne.

Sodastream
Une machine de type Sodastream vous permet de faire de l’eau gazeuse avec l’eau du robinet. Vous pouvez aussi faire des sodas. Économie d’argent, de temps et d’efforts, sans compter que vous pouvez avoir de l’eau gazeuse même un dimanche soir !

L’eau vous coûtera bien moins cher (12€ la cartouche pour faire 60 litres) et vous ne participerez plus à cette pollution plastique et ce transport de bouteilles lourdes et non-consignées !

Allez lire mon test complet de la Sodastream >>>

Economie réalisée : 10€ par mois à raison de 0,30€ d’eau en bouteille par jour

4. Buvez du café sans capsules

En l’espace de quelques années et à grands renforts de marketing, les cafetières style Nespresso, Tassimo ou Senseo sont devenues tellement courantes que personne ne semble se demander si cela est vraiment logique et raisonnable d’utiliser une capsule à usage unique à chaque fois que l’on veut se faire un café.

cafetiere krups espresso percolateur

Il existe des cafetières à percolateur en tous points similaires aux Nespresso, Senseo et consors, sauf que vous mettez simplement le café moulu dans le porte-dosettes. Seule différence : on ne voit pas des pubs à la télé avec Georges Clooney, donc forcément, elles sont perçues comme « moins sexy« . C’est pourtant exactement le même système et le même fonctionnement, mais sans capsules.

Egalement, une cafetière italienne espresso ou à filtre fonctionnent tout aussi bien.

A lire également :  17 astuces (vraiment efficaces) pour économiser le carburant

cafetiere italienne espresso inox bialettiEconomie réalisée : environ 10€ par mois à raison de 2 cafés par jour et 0,15€ d’économies sur un café sans capsules par rapport à un café en capsule.

[petite digression] Le recyclage, c’est bien mais pas top !

Je ne le répèterai jamais assez. Contrairement à ce que veut vous faire croire la pub (pour vous faire acheter toujours plus de capsules et de bouteilles bien chères) :

Le recyclage, ce n’est pas le plus écolo !

c’est le dernier recours !

Le vrai geste écolo, c’est d’éviter d’acheter des emballages. Le meilleur déchet, c’est celui qui n’existe pas.

Mais ça, jamais aucune pub ne le dira ! Ils préfèrent vous vendre des emballages recyclables/recyclés pour vous culpabiliser de polluer d’un côté et vous vendre une fausse solution de l’autre.

C’est logique : jamais une marque de café paiera une pub pour vous dire : « Même si nos capsules sont recyclables, le mieux reste d’acheter le café en vrac et donc d’éviter de fabriquer, transporter, et recycler nos emballages ».

Forcément, c’est moins sexy que d’embaucher des acteurs américains pour les pubs et vous donner un sentiment de sauveur de la Nature avec des capsules recyclables.

Le marketing veut nous faire associer l’idée de recyclage à l’idée d’écologie, or ce n’est pas la meilleure solution. Tenez par exemple les bouteilles de boisson qui se vantent d’être recyclées/recyclables. En Allemagne, elles sont consignées (donc réutilisables). Cela fait :

  • presque aucun déchet par terre (les SDF les ramassent pour récupérer l’argent de la consigne)
  • moins d’énergie pour les re-transformer
  • moins de plastique incinéré parce que les 2 tiers de la population a la flemme de trier ses déchets et les met dans la poubelle « classique »

Le plus écolo, c’est d’éviter de produire du déchet dès le départ ! Utilisez du savon ou re-remplissez vos bouteilles de gel douche dans un magasin qui vend du vrac, et vous n’aurez pas produit un déchet plastique (une bouteille de gel douche) qui ne sera pas recyclé (ou alors très mal) et finira soit dans une décharge au Viet-Nam, soit dans un océan.

L’aberration des capsules de café

Une capsule de café, c’est :

  • Du plastique ou de l’aluminium qui n’avait pas besoin d’être produit à la base puisqu’il existe des cafetières sans capsules, donc des déchets inutiles et de l’énergie gaspillée.
  • Un objet vendu comme étant recyclable, sauf que :
    • Peu de monde prend la peine de le trier
    • Le recyclage demande de l’énergie (transport, transformation…)
  • Un café plus cher, les fabricants usant de l’argument pratique pour vous vendre leur café 3 fois plus cher au kilo.
capsules cafe nespresso
« Nos capsules sont recyclables », OK. Sous-entendu : « Nous, on a fait notre partie du boulot, maintenant s’il y a des déchets dans la nature, c’est pas de notre faute, c’est de celle du consommateur ». Quel pourcentage des consommateurs les trient vraiment ? Quel est le bilan carbone du tri, de la refonte de l’aluminium, du transport et de la production de ces capsules ? Ne vous faites pas avoir : le meilleur déchet, c’est celui qui n’est jamais produit. La manière la plus écolo de consommer du café, c’est sans capsule.

Ne soyez pas un pigeon du marketing. Ce n’est pas parce qu’il y a un pictogramme recyclage vert sur l’emballage que c’est écolo. Les marques usent et abusent de cet argument pour vous vendre des capsules, alors que le bon sens est de simplement ne pas utiliser de capsules et ainsi éviter le problème à sa source.

Le meilleur déchet est celui qu’on ne produit pas.

5. Prenez moins la voiture

La voiture, c’est un peu comme une drogue. Quand on l’a, on a la flemme de marcher 500 mètres pour aller chercher du pain. Je l’ai souvent observé : n’ayant pas de voiture, je suis habitué à marcher, et parfois les gens sont étonnés de me voir marcher 1km ou plus pour aller faire une course.

Sur ma chaîne Youtube (abonnez-vous :mrgreen: ), j’explique pourquoi je n’ai pas de voiture (et je n’en avais pas non plus quand j’habitais à la campagne) :

Ça a l’air long quand on a l’habitude de le faire en voiture, mais en fait ce n’est pas si long que ça, et puis cela fait prendre l’air, cela change les idées.

La marche a plusieurs avantages :

  • C’est excellent pour votre santé, même si c’est juste 10 minutes de plus par jour
  • C’est autant de CO2 de rejetés en moins par votre voiture
  • Ça permet de « s’aérer » un peu, de se changer les idées
  • On ne galère pas à chercher une place de parking

Et puis il y a aussi le vélo et la trottinette. Non-électriques si possibles, car la fabrication des batteries pollue, tout comme l’électricité pour les recharger. Un trajet de 2km est facile à faire en vélo non-électrique bande de flemmasses.

Economie réalisée : environ 70€ par mois, très variable, sachant qu’une voiture coûte environ 300€ par mois tous frais confondus.

6. Mangez moins de viande

Je n’ai pas dit « devenez végétarien(ne) ». Je dis juste qu’il n’est pas nécessaire de manger de la viande tous les jours à tous les repas, en entrée et en plat. Diminuer, c’est possible et ça fait économiser du fric.

Dans ma famille, on mange souvent de la viande en entrée et en plat à chaque repas. « Pour quoi faire ? », ai-je fini par me demander. On peut bien diminuer un peu et remplacer le pâté et le saucisson par des carottes râpées, qui coûtent bien moins cher et qui sont très bonnes pour la santé.

De même, une omelette ou des lentilles avec du riz, c’est bon, ça ne coûte rien (même en bio) et c’est léger sur l’estomac.

Personnellement, je mange de la viande mais pas tous les jours, et aussi quand je vais au restaurant. Je privilégie aussi la viande blanche, qui pollue nettement moins. C’est amplement suffisant.

La viande pollue bien plus qu’on en le croit (la FAO estime que la viande cause 18% des gaz à effet de serre), et en abuser favorise les cancers et autres maladies chroniques (c’est pas moi qui le dit, plein de journaux en parlent, ici par exemple).

A lire également :  10 remèdes de radin contre la gueule de bois

Et en plus, ça coûte un bras ! Raison de plus pour devenir végéradin 😛

Economie réalisée : environ 20€ par mois si vous remplacez la viande sur une repas tous les 2 jours par exemple.

7. Apportez votre déjeuner au travail

Plutôt que d’acheter de la nourriture à emporter, amenez votre repas au travail le midi !

Vous pouvez vous faire un sandwich ou prendre des restes de la veille et les mettre dans une boîte. Les avantages sont nombreux :

  • Vous économiserez de l’argent (ça coûte nettement moins cher que d’acheter un truc à emporter)
  • Il y aura moins d’additifs et vous pourrez contrioler ce que vous y mettez. De cette façon, un repas bio vous coûtera peut-être même moins cher qu’un kebab.
  • C’est vite fait si vous faites un peu plus à manger la veille et que vous récupérez les restes.
  • Ça fait autant d’emballages en moins. Et souvenez-vous : le meilleur déchet, c’est celui qu’on ne produit pas. Ce n’est pas celui qu’on recycle.

De plus, même si on les met dans la bonne poubelle (ce que trop peu de monde fait), les déchets sur la photo ci-dessous ne sont pas recyclables à l’heure qu’il est (sauf exceptions).

emballage repas à emporter

Economie réalisée : environ 70€ par mois à raison de 5 repas par semaine et de 3€ économisés par repas

8. Pour les filles : testez la cup

Vous en avez certainement entendu parler, peut-être même sur mon article détaillé sur la cup.

Les protections hygiéniques féminines (serviettes et tampons) sont des déchets non-recylables et très polluants (on y retrouve toutes sortes de traces de produits chimiques plus ou moins toxiques).

Et en plus de tuer les animaux marins (qui les ingèrent), les serviettes hygiéniques peuvent prendre des siècles pour se décomposer.

Bref, c’est vraiment de la saloperie.

La solution ? La cup.

cup main

Alors oui, elle ne convient pas à tout le monde pour tout un tas de raisons (confort, simplicité d’utilisation…). Mais je vous suggère au moins de vous y intéresser. Car en plus de réduire drastiquement vos déchets, la cup vous permettra de faire de grosses économies.

Elle coûte environ 14€ et vous permet de ne plus du tout dépenser d’argent dans les tampons et serviettes.

Le jeu en vaut la chandelle !

Economie réalisée : environ 10€ par mois

9. Faites la chasse au gaspi

Sans y faire trop attention, nous avons tous tendance à gaspiller. Que ce soit de l’électricité, de l’eau ou des produits du quotidien, certaines petites habitudes peuvent être changées et ainsi vous faire gagner pas mal d’argent à la longue. Par exemple :

  • N’utilisez qu’une petite noisette de dentifrice. De la taille d’un petit pois ou d’un haricot rouge, ça suffit amplement. Pas la peine d’en mettre sur toute la brosse comme sur la pub ! De toute façon, dans le brossage, le plus important c’est l’action mécanique de la brosse (et non le dentifrice lui-même).
  • Coupez l’eau pendant que vous vous frottez les mains au savon, que vous vous rasez, lavez les dents ou faites la vaisselle.
  • Prenez des douches plutôt que des bains.
  • Ne surchauffez pas votre logement.
  • Marchez ou faites du vélo pour les courtes distances (au lieu de prendre votre voiture).
  • Eteignez vos appareils la nuit. Branchez votre télé, box, ordinateur et console sur la même multiprise et éteignez-la en appuyant sur le bouton rouge le soir quand vous allez vous coucher. Vous économiserez ainsi plusieurs dizaines d’euros par an en électricité.
  • Mangez vos restes. Le gaspillage alimentaire est un véritable fléau. Ne jetez pas vos aliments encore bons ; faites un effort et finissez-les. Ou alors, mettez vos restes au congélateur et vous les ressortirez une autre fois. Je congèle souvent mes soupes, légumes et restes de plats tels quels.
  • Dégivrez régulièrement votre congélateur. Un congélateur givré consomme jusqu’à 30% d’électricité en plus. Comment faire concrètement ? Regardez donc cette petite vidéo explicative :

Economie réalisée : environ 50€ par mois en changeant quelques habitudes (rien que le coup de appareils en veille, c’est déjà une centaine d’euros sur votre facture EDF à la fin de l’année)

Economie réalisée au total : 293€ par mois. Evidemment, ce chiffre peut varier de 50 à 500€ voire plus. Tout dépend de votre point de départ et de votre propension à accepter de changer vos habitudes. Mais comme vous le voyez, c’est possible. Si vous économisez 200€ par mois, sur une année cela fera 2400€ mis de côté ! De quoi rembourser plus vite votre maison ou vous constituer un apport pour acheter, par exemple 🙂

Voilà, j’espère que vous aurez trouvé des astuces qui vous aideront à économiser tout en adoptant des habitudes plus écolo 🙂

J’attends vos autres astuces dans les commentaires ci-dessous !

Marc

Avez-vous aimé cet article ?

Noter l'article

Note moyenne 4.5 / 5. Nombre de votes : 21

Aucun vote. Soyez le premier à donner votre avis !

Merci ! Si vous aimez le blog...

Vous pouvez me suivre sur les réseaux sociaux !

5 réflexions au sujet de “9 gestes écolo pour économiser 293€ par mois”

  1. Beaucoup de personnes comme moi le savent, mais nous ne le mettons pas en application.
    C’est bien dommage.
    J’y ferais plus attention.
    Merci
    Pascal

    Répondre
  2. J’ai beaucoup aimé la réflexion sur nos grands-parents. Être écolo n’est effectivement pas un truc de bobo ou de hipsters; il s’agit de faire preuve de bon sens et de quelques efforts. Perso, ça fait des années que je n’ai pas acheté d’essuie-tout ou d’éponges. On peut citer en plus les produits de ménage faits maison, tout ce qui est réutilisable… merci.

    Répondre
  3. Article très intéressant comme d’habitude. Il est déconcertant de voir comment on revient aux sources en reprenant le système de vie de nos grands-parents.
    Il n’est pas difficile de sauter le pas il suffit de ce donner les moyens :
    Nous avons fait le pas de la lessive et des produits de ménage « fait maison » et on s’y retrouve et on est passé au « soda stream » pour ce défaire des bouteilles en plastique et notre poubelle nous remercie…!!

    Je milite aussi pour la réparation des objets électronique (smartphone, ordi, tv, console) et le « neuf » à tout va … Concernant la partie sur les ordis je suis moins catégorique sur la qualité des PC : j’arrive à faire vivre mes vieux ordis portables sous Windows facilement 10 ans. Avec un peu de mise à jour matériel (disque SSD..) on peut les faire durer bien longtemps : le plus difficile c’est de trouver des pièces adaptées (barrettes mémoire).

    >>Quelques fôtes de frappe dans la phrase « Je ne suis aps spécialiste, mais Philips et Sony sont souvent citées comme des maruqes durables. »

    Répondre
    • Bonjour Cyril et merci pour ton commentaire, je suis 100% d’accord avec ce que tu dis 🙂
      Regarde : je fais mon blog sur le même ordinateur depuis le début, c’est un Macbook Pro que j’ai acheté il y a 9 ans et il tourne encore nickel. Pas besoin d’acheter un nouvel ordis tou les 2 ans. J’ai mis un SSD et c’est reparti pour un tour. Sur mon téléphone, j’ai changé la batterie. J’essaie vraiment d’éviter d’acheter du neuf, mais ce n’est pas facile car toute notre société encourage le fait d’acheter du neuf. Il faut simplement en prendre conscience puis commencer à changer ses habitudes. Ça prend du temps, mais ça vaut le coup !

Laisser un commentaire