Rachat de crédit conso : comment ça marche et comment ne pas se faire avoir ?

Cet article a pour but de vous présenter le fonctionnement du rachat de plusieurs crédits consommation. Cette opération bancaire permet de baisser ses mensualités si celles-ci sont trop élevées et deviennent difficiles à payer. Elle permet aussi, en plus de regrouper ses crédits, de financer un nouveau projet si besoin. Le site spécialisé Solutis.fr nous décrit de A à Z cette opération.

 

Prêt à la consommation, un financement facile à mettre en place

Achat utile ou achat plaisir, il n’est pas toujours facile de financer ses envies. Surtout si celles-ci coûtent plusieurs centaines voire des milliers d’euros. Que ce soit prévu ou non, il n’est pas simple de s’offrir ces caprices. En effet, les appareils électroménagers et high-techs à la mode sont par exemple hors de prix. Et ne parlons pas de ces véhicules qui flattent la rétine, mais moins le portefeuille.

Pour certains, une dépense en équipement n’aura pas d’influence sur le budget mensuel. Pour d’autres, il s’agira d’une autre paire de manche. Il faut donc trouver le meilleur financement pour réussir à réaliser ses projets sans se ruiner.

Une souscription peut-être trop facile ?

Les pannes peuvent arriver. Beaucoup d’entre nous avons déjà été confronté au réfrigérateur qui ne fonctionne plus du jour au lendemain, ou de la télévision qui décide de ne plus s’allumer. Une situation pénible et pas des plus enthousiasmantes. Et si le budget mensuel ne suit pas, il est compliqué de s’offrir le remplacement du matériel. Dans ce cas, il faut se tourner vers le financement par crédit.

Un crédit pour l’achat d’un bien matériel fait partie de la catégorie des crédits à la consommation. C’est un contrat passé entre un particulier et un organisme bancaire. En contrepartie, la banque débloque de l’argent que le particulier s’engage à rembourser par des mensualités, qui comprennent la somme empruntée et des intérêts destinés au prêteur. Le crédit est un très bon moyen de financer rapidement un achat.

 

Les taux des prêts conso sont généralement plus élevés

Régulièrement, l’Association Française des sociétés financières illustre un grand intérêt des particuliers pour ce genre de crédit. Au premier trimestre 2018, ce financement a progressé de 3,2 % et sert majoritairement à financer l’achat d’une automobile. D’après la Banque de France, l’encours global (c’est-à-dire la somme totale de tous les crédits en cours de remboursement) est de 171,2 milliards d’euros ! Cela démontre l’importance de ce mode de financement dans la consommation des français.

Mais soyez prudent car les taux d’intérêt des emprunts à la consommation sont souvent élevés. En effet, ils restent largement supérieurs aux taux des financements immobiliers. Ne vous faites donc pas avoir, ne recourez jamais au grand jamais aux crédits à la consommation ! Ne dépensez pas l’argent qui ne vous appartient pas ! Vous ne ferez que vous enfoncez dans des fins de mois de plus en plus difficiles ! Si vous n’avez pas les moyens, le mieux est d’attendre d’avoir l’argent ou d’acheter d’occasion.

 

Regroupement de crédits conso ou rachat de crédit immobilier ?

Quelles différences ?

Légalement, le crédit immobilier a des obligations. Comme son nom l’indique, l’argent de ce type de crédit ne peut servir qu’à financer une maison ou sa construction.

En revanche pour un crédit conso, il n’y a pas d’obligation d’achat et l’argent peut être utilisé comme on le souhaite !

En clair : L’argent du crédit conso peut être dépensé pour n’importe quoi.

Tous les crédits qui ne sont pas destinés à acheter de l’immobilier sont donc des crédits à la consommation. Ainsi, un crédit voiture ou prêt travaux, de même que les emprunts souscrits en dans les magasins (A ne surtout pas contracter, les taux sont trop élevés !) dépendent tous de la législation encadrant le crédit à la consommation.

 

Eviter l’accumulation d’emprunts

Bien qu’ils soient simples à demander, ne vous laissez pas berner par la faciliter de contracter ces crédits. Il faut éviter à tout prix de les accumuler au risque d’avoir trop de mensualités à rembourser. Cela peut conduire à la catastrophe financière ! Pour éviter ce genre de situation synonyme de galères mensuelles et de fichage bancaire, il faut prendre les bonnes décisions et anticiper le surendettement.

 

 

Comment réduire ses mensualités ?

« Réduction de mensualités », « Diminuez votre taux d’endettement », les offres fleurissent sur internet et dans les boites mail. En effet, le rachat de crédit fait partie des opérations bancaires qui peuvent permettre de baisser vos mensualités. Au passage, il est bon de préciser que l’on parle alors d’un regroupement de crédit. Le terme rachat de crédit est réservé au prêt immobilier, qui est le seul financement qui peut faire l’objet d’un rachat de crédit.

Pour prétendre à un regroupement ou à un « rachat », vous devez avoir plusieurs crédits en cours. L’opération est simple à comprendre puisqu’elle consiste à regrouper et solder tous ses crédits en cours.

Cela ne signifie pas que les sommes sont supprimées, mais plutôt d’avoir un tout nouveau crédit adapté à ses capacités financières. Vous n’aurez plus qu’une seule mensualité au lieu de devoir en payer plusieurs, ce qui est pénible. Le nouveau montant sera alors calculé par rapport à vos revenus.

Pour ce faire, il est important de transmettre des pièces justificatives pour vous identifier et étudier votre situation financière

Voici un exemple de documents demandés :

  • Documents d’identité,
  • Avis d’imposition,
  • 3 derniers bulletins de salaire,
  • 3 derniers relevés mensuels des comptes bancaires,
  • Un RIB (Relevé d’identité bancaire),
  • Les justificatifs des crédits en cours.

En envoyant un dossier complet, le traitement est plus rapide. Selon les organismes, un dossier complet peut permettre d’obtenir une offre de rachat de crédit en moins de 10 jours. Plutôt réactif !

 

Comment faire un rachat de crédit consommation ?

Déjà, un regroupement de crédit consommation peut très bien inclure un financement immobilier. Si ce crédit représente plus de 60 % des capitaux à faire racheter, il s’agira d’un regroupement de crédit immobilier.

Dans le cas contraire, ce sera un regroupement de crédit consommation ou « rachat de prêt conso ». Il faut bien faire la distinction car les règles juridiques et les taux pratiqués sont différents selon ces deux regroupements.

Mon conseil : n’incluez pas les crédits qui sont quasiment remboursés. De plus, conservez les prêts ayant un taux très compétitifs (PTZ, prêt à 1 %) !

Après, comme pour toute opération bancaire, il faut que la démarche soit sérieuse de la part de l’emprunteur ou des co-emprunteurs. Ne faites pas des demandes auprès de tous les organismes spécialisés en rachat de crédit.

Car il faut savoir que ce marché est très particulier et que seulement quelques banques sont en mesure de regrouper des crédits. Souvent, ces banques ne négocient pas en direct avec les clients et laissent gérer le montage du dossier à des intermédiaires bancaires tels que Solutis.

 

Ne pas démarcher tous les acteurs du marché

Multiplier les demandes est un mauvais signal ! Cela l’urgence de votre situation. Les intermédiaires doivent étudier en profondeur une offre et être certain qu’elle est adaptée à votre profil.

Pour être gagnant, il faut faire appel à un intermédiaire non exclusif en opérations de banque. Cela signifie qu’il ne traite pas avec une seule banque, et qu’il est en mesure de vous trouver la meilleure offre en envoyant le dossier à plusieurs partenaires bancaires.

 

Quels sont les pièges à éviter ?

Le rachat de crédit est un marché hyper concurrentiel. Il faut faire attention aux entreprises qui flirtent avec la ligne blanche. Dès qu’un client pointe le bout de son nez, certaines sociétés vont tout faire pour obtenir des justificatifs originaux. Il faut refuser catégoriquement ces demandes ! Le but est de vous coincer ! Avec un document original, la société sait que vous serez bloqué pour aller voir ailleurs. Il est donc primordial d’envoyer des copies !

Mon conseil : n’envoyez pas de pièces originales ! C’est une technique de certaines maisons de crédit pour vous empêcher d’aller voir la concurrence et de trouver la meilleure offre.

 

Et l’assurance alors ?

Enfin, pour économiser sur le coût total du financement, je conseille d’être attentif à l’assurance de prêt et ne pas hésiter à solliciter la délégation d’assurance. Selon votre profil et la nouvelle durée du crédit, une délégation d’assurance peut permettre d’économiser jusqu’à plusieurs milliers d’euros ! N’hésitez donc pas à faire des devis pour trouver le meilleur prix.

Voilà, j’espère que ces conseils vous auront aidé à y voir plus clair ! En plus de regrouper vos crédits, pourquoi ne pas baisser vos dépenses ? Vous pourriez aussi gagner de l’argent en effectuant des missions rémunérées depuis chez vous !

Marc

Rachat de crédit conso : comment ça marche et comment ne pas se faire avoir ?
4.8 (95.29%) 17 votes

Marc

Créateur de Radin Malin Blog

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.