Pourquoi vous avez des problèmes d’argent et comment y remédier ?




Autant parfois je vous dis comment économiser sur le café ou comment vous faire de l’argent en revendant vos rouleaux de PQ usagés, autant cette fois-ci j’ai envie d’être un peu plus sérieux 😉

Je vais donc aujourd’hui vous parler de pourquoi vous avez des problèmes d’argent (que ce soit du découvert ou du surendettement) et comment faire concrètement pour y remédier. Vous allez voir, c’est logique 🙂




Pourquoi vous devriez m’écouter

(en tous cas pour ce qui concerne l’argent, hein, c’est mon rayon)

 

Qui suis-je ?

Tout d’abord, sachez qu’il n’y a qu’une seule personne aux commandes de Radin Malin. C’est moi, Marc, votre fidèle serviteur

Du coup, à force de parler d’astuces pour économiser ou gagner du fric par-ci par-là, vous vous imaginez bien que je m’en suis fait une spécialité !

Ceux qui me connaissent personnellement vous diront certainement que le blog colle parfaitement à ma personnalité. J’ai toujours été à l’affût des bons plans. J’ai toujours cherché à économiser, à faire le maximum avec le minimum, à chercher des moyens originaux et créatifs de me faire un peu de sous. Avant de créer le blog, j’avais des ami-e-s qui me conseillaient de faire un bouquin avec tous mes bons plans, et puis finalement, j’ai préféré ne pas “figer” les choses au sein d’un livre, mais plutôt en faire quelque chose de dynamique, donc un blog (j’avais hésité avec une chaîne Youtube).




Suis-je riche ?

Ben ouais Marc, à force de toujours faire ton radin, tu dois être blindé de thunes maintenant, non ?

Nous sommes en octobre 2017. Je ne roule pas encore sur l’or, mais je vis bien, rassurez-vous

Revenez en 2019 et je serai millionnaire. C’est mon objectif avoué, et j’espère vous aider, sinon vous inspirer à le faire également !

A la base, je viens d’une famille surendettée. J’ai connu la tutelle et tout le reste, et j’ai finalement trouvé comment m’en sortir. D’ailleurs, pas seulement m’en sortir, mais carrément me lancer sur un véritable tremplin de richesse qui ne fait que s’accélérer ! Tout ça grâce à un désir ardent (ce que certains appellent la “niaque”), un plan d’action à long-terme et de la persévérance.

Cela fait maintenant plus de deux ans que le blog existe, et à peine plus longtemps que j’ai réellement décidé de me prendre en main financièrement. J’ai alors lu des livres et appliqué des stratégie diverses, tant pour économiser d’un côté que pour gagner plus d’argent de l’autre. Au début, je ne brillais pas (chômage post-fac de longue durée, RSA, petits boulots, vous voyez le tableau).

Maintenant, je vis confortablement et je suis propriétaire de deux biens immobiliers que je loue et qui me rapportent de l’argent chaque mois. Et je peux vous dire une chose : ce n’est que le début.

Bien, maintenant que vous me connaissez un peu mieux et que vous avez vu qu’il était possible de se sortir de la me*de et d’aller bien plus loin, voyons comment j’ai fait et comment vous pouvez le faire vous aussi.

 

Quelle est votre situation ?

Si vous avez cliqué sur cet article, j’imagine que c’est parce que vous êtes soit dans de réelles difficultés financières, soit parce que vous avez au moins une certaine aspiration à devenir plus riche.

  • Cas n°1 : vous êtes dans les ennuis jusqu’au cou

Si vous ne savez même plus par où commencer tellement que vous êtes dans la mouise, détendez-vous et sachez que vous pouvez vous en sortir.

Vraiment j’insiste : ne baissez jamais les bras. Rien n’est jamais figé. Il y a des grands-pères qui apprennent l’anglais et qui y arrivent. Tout est question de volonté et d’intime conviction.

Il n’est jamais trop tard pour vous bouger.

Sauf quand vous serez mort-e. Là, oui, ce sera trop tard…

Dites-vous que ce sera long, mais que vous y arriverez. Comme nous allons le voir plus bas, vous devrez faire preuve de patience et de créativité. Pas de souci, je vous donnerai mes idées. On ne vas pas se mentir : il faudra également vous serrer la ceinture. Mais ne voyez pas cela comme une mauvaise chose. N’oubliez pas :

Dans la vie, pour qu’il y ait des hauts, il faut aussi qu’il y ait des bas !

Soyez donc serein-e durant votre tempête financière en gardant bien à l’esprit que l’accalmie viendra. Ce sera alors un grand soulagement et vous aurez de quoi être fièr-e de vous. Ne vous tirez pas une balle dans le pied en vous répétant constamment que vous n’y arriverez pas : cela ne sert à rien. Voyez plutôt les choses du bon côté.

  • Cas n°2 : vous êtes à peu près OK mais vous aimeriez avoir plus

Et je peux vous comprendre 😉

Si vous êtes dans une situation financière à peu près normale, vous aurez certainement une réelle marge de manœuvre, là où d’autres, moins aisés, n’auront de marge que Marge Simpson (vous m’excuserez, il fallait la faire). Et si vous n’avez pas ou très peu de marge de manœuvre, sachez qu’il est toujours possible d’en dégager une. Il suffit juste d’avoir les bonnes idées, et de les mettre en place.

Je vais donc vous détailler plus bas comment vous pourrez utiliser votre capacité d’emprunt pour investir dans l’immobilier par exemple (même si vous n’avez pas un rond – c’est ce que j’ai fait moi-même), ou encore comment grapiller de l’argent chaque mois sur vos principaux postes de dépenses.

 

Dites-vous que c’est possible

Peu importe votre cas, vous allez devoir agir et optimiser tout un tas de choses qui vous permettront de sortir la tête de l’eau. A commencer par le mental.

Croyez-moi, vous n’arriverez à rien tant que vous n’aurez pas la foi en ce que vous faites. Il faut donc être convaincu-e que vous en êtes capable, c’est la base. C’est par cette réalisation que viendra la motivation de vous “sortir les doigts” pour aller de l’avant.

 ✌️ 

Vous les voyez ceux-là ?

Ben vous vous les sortez de là où ils sont, vous éteignez la télé et vous commencez tout doucement à faire ce que vous savez que vous devez faire pour atteindre vos objectifs financiers !

Rien n’est une fatalité, il suffit d’un peu de volonté et d’organisation pour améliorer votre condition pécuniaire.

 

Faites preuve de patience

Combien d’années faut-il pour apprendre une langue ? Combien pour maîtriser un instrument de musique ? Un sport ? Combien de temps faut-il pour avoir des abdos comme dans les magazines ?

Vous m’avez compris : tout comme vous n’arriverez pas à jouer de la guitare comme Jimi Hendrix après une semaine de pratique, vous ne vous sortirez pas de votre marasme financier d’un claquement de doigt. C’est bien pour ça que tant de monde a le même problème, pardi ! Si c’était facile, je ne serais pas là à décrire comment s’en sortir.

Soyez donc patient-e. Très patient-e.

Cela prendra plusieurs années et il n’y aura pas un moment précis où tout basculera. C’est en tous cas comme cela que ça s’est passé pour moi.

Le changement se fait progressivement.

Oubliez les images des gens qui gagnent au loto (et qui partent en dépression parce qu’ils ne savent pas comment vivre avec cette fortune). Tout comme la maîtrise de la guitare, l’argent se mérite, et il vient lentement, petit à petit, récompenser vos efforts et votre astucieuse stratégie.

 

Visez le long-terme

Ne perdez pas votre temps à vous focaliser sur des solutions de court-terme. Vous gagnerez bien plus d’argent sur le long-terme en commençant à vous renseigner sur les différents supports d’investissement plutôt qu’en présentant un bon de réduction de quelques centimes à la caisse de votre magasin.

Simplement, la seconde solution est plus visuelle, plus immédiate. Elle est donc plus parlante.

Elle n’est pourtant pas la plus efficace. Votre temps est trop précieux pour le monopoliser à faire des économies de bouts de chandelle.

Cherchez donc à voir comment vous pourriez mieux placer votre argent, ou comment vous pourriez augmenter votre salaire (j’en parle plus bas).

 

Ne vous endettez pas

Voici ma règle d’or : je ne m’endette jamais.

Enfin, presque. La seule exception est pour acheter de l’immobilier. Et c’est tout. Surtout pas de crédit pour une voiture. Pourquoi ?

Réfléchissez-y : ce n’est pas parce que tout le monde le fait que c’est forcément une bonne chose à faire. Une voiture se déprécie rapidement avec le temps. A peine vous sortez de chez le concessionnaire qu’elle a déjà perdu 20% de sa valeur.

En prenant un crédit pour une voiture, vous payez plus cher (en intérêts) pour acheter un bien qui perd de sa valeur. Vous êtes donc doublement perdant-e. Mieux vaut acheter une voiture d’occasion et payer cash, c’est moins cher et elle se déprécie moins vite.

A l’inverse, en achetant de l’immobilier à crédit, vous utilisez l’argent de la banque (donc de l’argent que vous n’aviez pas à la base) pour acheter un bien qui non seulement prendra de la valeur, mais qui en plus vous apportera un revenu mensuel à vie.

Cette fois-ci, vous êtes doublement gagnant-e ! Avouez que c’est plus judicieux que d’acheter une voiture neuve juste pour faire votre kéké 😉

 

Le cercle vicieux du surendettement

Faites attention, car on a vite fait de céder aux sirènes d’un petit bonhomme en gazon vert qui nous pousse à contracter un “petit crédit de rien du tout” pour acheter telle ou telle babiole plus ou moins utile. Un crédit peut se contracter en quelques instants, mais il vous faudra plusieurs années pour vous en débarrasser totalement. De plus, il est facile de se faire piéger en prenant plusieurs crédits à des moments différents, sans vraiment se rendre compte qu’on est en train de creuser sa propre tombe financière.

Évidemment, les crédits pour acheter des meubles (ou pire, des vacances) sont à fuir comme la peste ! Achetez vos meubles sur le bon coin, et vous en achèterez des plus beaux quand vous pourrez vous le permettre, point barre.

Et oui, un paiement en 3 fois sans frais est aussi une forme de crédit, ne vous laissez pas avoir par la facilité de cette solution sournoise.

Mon conseil : si vous n’avez pas l’argent maintenant, n’achetez pas. Attendez.

Ne faites pas de paiement en plusieurs fois. Attendez d’avoir l’argent, un point c’est tout.




Mettez en place un plan d’action

1. Limitez vos dépenses

Plus facile à dire qu’à faire ? Allez donc voir mon article avec 101 idées pour faire des économies ! Vous y trouverez sûrement l’inspiration 🙂

Il est important de bien suivre vos dépenses, voire même les noter dans un cahier ou un classeur Excel ou sur une application de gestion des finances (comme Bankin’, par exemple). Le simple fait de suivre chaque dépense, du petit café le matin au burger le soir, vous fera prendre conscience de vos habitudes. Par conséquent, cela fera ressortir les points à corriger.

  • Sortez du découvert

Comme j’en parlais dans cet article, il ne faut pas tomber dans le schéma classique du “mon salaire sert à remettre mon compte dans le vert”.

Le découvert est une solution d’urgence et d’urgence uniquement, et vous ne devriez pas en abuser. Personnellement, quand je suis à zéro sur mon compte, j’arrête de dépenser net. Sauf bien sûr si c’est vraiment obligatoire, mais du coup je laisse toujours une petite marge pour éviter de me retrouver à découvert.

  • Baissez vos factures

Ce que j’aime bien avec cette méthode, c’est qu’elle ne nécessite qu’une seule action (à savoir : changer de contrat), et vous permet d’économiser de l’argent chaque mois sans y penser !

Vos assurances auto, maison et santé coûtent cher ? Allez voir mon comparateur Radin Malin et économisez !

Votre électricité coûte cher ? Faites baisser la facture en disant bye-bye à EDF !

Vous payez trop cher de téléphone ? Allez voir chez Free ou Sosh, ils sont bien moins chers qu’Orange et SFR ! Bouygues est OK, mais Orange est vraiment le pire… Regardez votre facture, vous verrez.

 

  • Baissez vos frais bancaires

Changez de banque ! C’est fastoche, je vous jure 😉 Ne soyez pas feignant-e, comme dirait Manu !

Arrêtez de vous faire accabler de frais bancaires et choisissez une banque en ligne sans frais (avec un bonus de bienvenue en plus) !

Je suis moi-même chez Hello Bank et je recommande ! 80€ offerts à l’inscription, vous attendez quoi ?

Pourquoi restez-vous dans votre banque ? Parce que c’est votre papa qui vous y a inscrit-e il y a 10 ans ?

Soyez logique.

Si la concurrence fait de meilleures offres que celles de votre banque, il est temps changer ! Et ce n’est pas compliqué, croyez-moi 😉

Vous allez me dire que vous connaissez bien votre conseiller et que si vous avez besoin il sera toujours là pour vous aider.

Vous aider à quoi ? Il vous conseille souvent ? Que vous explique-t-il mieux que ce que vous pouvez trouver dans des livres ou sur des blogs ? Arrêtez de me mentir : je sais que vous restez dans votre banque parce que vous avez la flemme de bouger. Pourtant, cela vous permettrait d’économiser plusieurs dizaines, voire centaines d’euros par an.

Pour une fois, rendez-vous service à vous même et allez au moins vous renseigner. Je suis chez Hello Bank et j’en suis très content. Vous gagnez 80€ de bonus de bienvenue rien qu’en ouvrant un compte (qui est gratuit, du reste, tout comme la carte Visa).

  • Diminuez vos dépenses alimentaires

Si vous achetez des produits industriels, sachez que c’est plus cher que de faire la cuisine vous-même (et je ne parle pas des effets à long-terme sur votre santé).

Vous pouvez faire la cuisine avec des produits bons, sains et pas chers, mais quand même nourrissants 😉

Ça tombe bien, j’ai 10 idées recettes facile, pas chères et rapides pour vous !

 

  • Diminuez l’usage de la voiture

La voiture, ça coûte cher. Entre le carburant, l’assurance, l’entretien, les péages et les amendes, on n’en voit jamais la fin ! Outre mes astuces pour rentabiliser au maximum votre titine, il peut être intéressant de vous en servir un peu moins.

Voyez donc si vous avez la possibilité de diminuer votre dépendance à la voiture. Cela peut se faire via le vélo, la marche, le covoiturage ou les transports en commun. Si vous avez plusieurs voitures, demandez-vous si vous en avez vraiment l’utilité après tout, et si vous pouvez réellement vous le permettre. Sachant qu’une voiture passe le plus clair de son temps au garage, est-il bien judicieux (et rentable) d’en avoir plusieurs ?

Enfin, si votre entreprise vous le permet, il y a aussi le télétravail, qui consiste à travailler depuis chez vous. A côté du blog, je travaille dans un service client, et j’ai des collègues qui le font. L’entreprise a installé un poste chez eux, et ils travaillent depuis leur domicile quelques jours par semaine. Bien souvent, ce sont les syndicats qui permettent de mettre en place de tels projets.

  • Entraînez-vous à mettre de l’argent de côté

Comment ? Vous pouvez par exemple mettre en place un virement mensuel automatique, idéalement vers un compte séparé (loin des yeux, loin du cœur). Celui-ci peut être de 10% de vos revenus (idéalement), mais si c’est trop pour vous, vous pouvez commencer par 5% de vos revenus, voire 2%. L’important est de prendre l’habitude d’épargner.

Vous pouvez aussi essayer la technique des 52 semaines. Elle consiste à mettre 1€ de côté cette semaine, puis 2€ la semaine prochaine, puis 3€, etc. pendant un an. A la fin, vous aurez mis 1378€ de côté ! En augmentant de 1€ à chaque fois, cela reste relativement indolore.

 

2. Maximisez vos revenus

Maintenant que vous avez assaini vos finances et mis en place différentes habitudes pour moins dépenser sans y penser (ça rime), voyons comment vous pouvez prendre le taureau par les cornes et véritablement décoller financièrement.

  • Augmentez votre salaire

Quoi ? C’est possible ça ?

Ben oui, en quelque sorte. Cela dépend de votre boulot, mais il y a sûrement des primes que vous pouvez aller chercher, des commissions, des heures sup’ à faire, un dimanche par-ci, un jour férié par-là.

Et pourquoi ne pas négocier une augmentation, aussi faible soit-elle, lors de votre entretien annuel ? Cherchez les différentes possibilités que vous avez pour augmenter votre salaire, et mettez-les en place !

 

  • Diversifiez vos sources de revenus

Sortez du carcan “revenu = salaire”

Un revenu, cela peut être bien plus que votre seul salaire. N’oubliez pas qu’il existe des tonnes de sources de revenus alternatives que vous pouvez exploiter. Par exemple :

– A chaque trajet en voiture, prenez des covoitureurs.

– Si vous avez une pièce ou un garage qui ne vous sert pas, louez-le à quelqu’un qui s’en servira de garde-meubles. Ça, c’est de l’argent facile ! Le site Ouistock propose ce service. Tout est assuré, et le fonctionnement n’est pas sans rappeler celui de BlaBlaCar.

Avec des sites comme Ouistock, louez une pièce ou un garage / box à un particulier pour garder ses affaires, cela vous fera un revenu supplémentaire !

– Revendez vos objets inutiles (jeux vidéo, films, matériel hi-tech, livres, vêtements) sur des sites d’occasion. Je recommande Priceminister (cela fait littéralement plus de 10 ans que je m’en sers) car l’argent transite par le site, et il n’y a donc pas d’arnaque contrairement au bon coin.

– Donnez des cours particuliers si vous avez une compétence qui le permet (sport, musique, langues, maths…). Juste une heure par semaine à 15€ de l’heure, ça fait déjà 60€ par mois. mettez-les de côté et vous avez 720€ sur votre livret à la fin de l’année 😉

– Testez les sites multi-rémunérateurs tels que Loonea, ou encore les sites de sondages rémunérés. Cette solution est quand même chronophage, je vous l’accorde. Mais si vous avez du temps libre et que les autres moyens ne vous conviennent pas, pourquoi ne pas essayer ? C’est facile !

Allez voir sur Loonea, vous pouvez gagner de l’argent sans sortir de chez vous 😉

– Si vous avez une idée de business, devenez micro-entrepreneur ! Vous pouvez vous lancer gratuitement, il vous suffit de vous inscrire sur le site officiel. Il faudra alors remplir un formulaire en décrivant votre activité, et vous devrez déclarer vos revenus soit mensuellement, soit trimestriellement. Vous pouvez ainsi développer une activité de vente de produits artisanaux, soit sur les marchés, soit sur des sites comme Etsy. Vous pourrez également fournir des services (cours, ménage, etc). Cela peut vite devenir une belle source de revenus complémentaire !

 

  • N’ayez pas peur d’investir

Et là, on arrive dans le dur. La vraie méthode infaillible pour vous enrichir à long-terme, c’est d’investir. Comment ? Il y a autant de solutions qu’un curé peut en bénir, comme on dit chez moi. Vous pouvez les tester gentiment, et puis si l’une d’entre elle vous plaît mieux que les autres, focalisez-vous dessus ! C’est ce que j’ai fait. J’ai testé la bourse, les OPCVM (fonds de placement), et l’immobilier. Jusqu’ici, c’est l’immobilier qui m’a le plus plu, pour son côté stable et rassurant.

 

Bourse

La bourse, ça fait peur vu de l’extérieur. En fait, c’est très simple : vous ouvrez un compte-titres sur lequel vous stockerez vos actions, et en avant Guinguamp ! Vous pouvez ouvrir ce type de compte dans n’importe quelle banque.

Vous pouvez aussi ouvrir un compte de trading en ligne sur des plate-formes comme Etoro (avec 20€ offerts) histoire de vous entraîner (vous pouvez investir “pour de faux” avant de vous lancer). Si vous y prenez goût, je vous conseille tout de même d’ouvrir un vrai compte-titres chez Boursorama par exemple.

En vous constituant un portefeuille d’actions varié, vous obtiendrez régulièrement des dividendes, qui pourront alors devenir une vraie source de revenus.

Il est vrai que la bourse nécessite de s’y intéresser et de la surveiller régulièrement. Je vous conseille de lire des livres sur la bourse avant de vous lancer.

 
Immobilier locatif

L’immobilier, tout le monde connaît. C’est sérieux, c’est stable, on sait où on va.

Ce qu’il faut bien comprendre avec l’immobilier, c’est que vous n’avez pas besoin d’être riche pour acheter un appartement. Vous pouvez simplement emprunter l’argent à la banque et le faire rembourser par votre locataire. Ainsi, vous ne sortez quasiment jamais d’argent de votre poche, et pourtant vous vous enrichissez quand même !

A mon sens, l’immobilier est l’un des meilleurs moteurs d’enrichissements que vous pouvez exploiter, et il est ouvert à tous.

Pour mieux comprendre comment faire, allez voir mon article sur comment investir dans l’immobilier sans apport initial, ou lisez ce livre que je vous conseille fortement :

Sachez en tous cas que c’est possible. Je l’ai fait, donc je sais de quoi je parle. Il vous suffit de chercher le bien immobilier et le crédit qui vont bien, de faire les démarches, et vous avez un investissement qui roule ! C’est assez long, je vous le concède, mais on n’a rien sans rien. Et une fois que c’est mis en place, cela ne demande pas un énorme effort non plus (voire aucun effort si vous mettez votre bien en gestion dans une agence immobilière).

 

Epargne salariale

Comme je l’ai toujours dit, si vous avez la chance d’avoir des primes d’intéressement et de participation à votre travail, il vaut mieux ne pas les encaisser tout de suite et les laisser s’accumuler sur votre compte d’épargne salariale. La raison est simple : en plus d’être abondée (l’entreprise vous verse un montant supérieur), cette somme ne sera pas imposée si vous choisissez de la mettre de côté.

Puisque c’est de l’argent sur lequel vous ne comptiez pas à la base, autant le mettre de côté, non ? Il sera bloqué et vous pourrez le retirer dans un certain nombre de cas bien précis, dont vous trouverez la liste au moment de choisir sur quel support vous souhaitez le placer.

Pour ma part, je laisse cet argent s’accumuler et je le débloquerai au moment d’acheter ma résidence principale. C’est un des cas de figure où vous pouvez débloquer votre PERCOE.

 

Autres supports d’investissements

Je ne vous ai pas parlé des OPCVM, de l’assurance vie ni du PEA, mais je n’ai pas envie de vous barber plus longtemps 😉 Il existe une myriade de solutions différentes en fonction de votre profil. Si vous n’avez pas de patrimoine énorme (voire pas du tout), je vous suggère de vous tourner vers l’assurance vie, l’immobilier et la création de votre propre micro-entreprise (encore faut-il trouver l’idée, je sais, mais j’ai confiance en vos capacités).

Vous pouvez aller télécharger gratuitement l’excellent livre d’Olivier Seban, “Tout le monde mérite d’être riche” (disponible sur son site), et vous pouvez continuer à suivre Radin Malin sur Facebook et Twitter si vous souhaitez découvrir d’autres astuces pour toujours mieux maîtriser votre budget !

En espérant que ces idées vous serviront. N’hésitez pas à me donner vos impressions dans les commentaires ci-dessous 😉

 

Marc

Marc

Créateur de Radin Malin Blog

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.