Quel placement d’argent pour un mineur ?

Placer de l’argent pour vos enfants leur permettra d’envisager l’avenir sereinement. Ce coup de pouce facilitera leur entrée dans l’âge adulte. Les montants sont le plus souvent percevables à partir de 18 ans, le moment où ils quittent le cocon familial pour aller étudier à l’université. Si le livret bancaire, en particulier le livret A, est le plus utilisé, il existe d’autres placements à faire pour un mineur.

Le livret d’épargne en ligne, le placement pour un mineur connecté

Le livret d’épargne est le placement classique. Il est proposé par les banques traditionnelles et les nouvelles banques en ligne. Il peut être réglementé ou non réglementé. Vous pouvez en savoir plus pour ouvrir un livret d’épargne en ligne sur les sites des banques. Découvrons maintenant les différentes solutions de placement d’argent pour un mineur, de la plus sécurisée à la plus rentable !

L’ouverture d’un livret épargne en ligne

Pour ouvrir un livret d’épargne en ligne pour un enfant, vous devrez avoir un compte dans une banque en France, qui sera sa source d’approvisionnement. Certaines banques uniquement en ligne vous demanderont d’avoir un compte chez eux avant de pouvoir ouvrir un compte épargne pour vous-même ou pour un mineur.

Il vous faudra ensuite remplir un formulaire et fournir un dossier pour ouvrir le livret d’épargne en ligne au nom de l’enfant. Une fois reçu et validé, le livret sera ouvert après un premier versement. Ce dernier se fait le plus souvent sous la forme d’un chèque que vous aurez envoyé avec le reste du dossier. Le plus grand avantage du livret en ligne est que vous pourrez le gérer depuis n’importe quel appareil connecté.

Placement argent mineur livret en ligne

Les livrets non réglementés

Les taux d’intérêt des livrets non réglementés sont fixés par les institutions bancaires elles-mêmes. Il est le plus souvent compris entre 0,2 % et 1,5 %, mais peut atteindre 4 % pour les super livrets lors d’événements spéciaux. Les banques en lignes proposent toutes leur version du livret bancaire.

Notez que le livret jeune (pour les 12 à 25 ans) fait partie des livrets non réglementés. Son rendement est plus intéressant que celui du livret A, mais il reste faible (environ 2 %). Il varie en fonction de l’établissement. N’hésitez donc pas à faire le tour des institutions bancaires pour comparer les offres.

A lire également :  J'ai testé la Carte N26 : voici mon Avis ! 💳

Notez par contre que le livret jeune sera immédiatement fermé le dernier jour de l’année des 25 ans de son propriétaire. Il est plafonné à 1 600 euros, mais les fonds sont disponibles. Le mineur pourra effectuer des retraits seuls (sans autorisation du responsable) à partir de 16 ans. Il est parfois associé à une carte bancaire.

Les livrets réglementés

Les taux d’intérêt de ces livrets sont fixés par les pouvoirs publics. Il s’agit par exemple du Livret A ou du PEL.

Le livret A

Il peut être ouvert par les représentants légaux à la naissance du mineur, mais aussi par ce dernier une fois qu’il aura atteint 16 ans. Même si les intérêts sont défiscalisés, le rendement est très faible (0,5 %) et le plafonnement est lui aussi assez bas (22 950 euros). L’enfant pourra par contre profiter des fonds dès 16 ans, sauf si vous y faites opposition. Dans ce cas-là, il devra attendre d’avoir atteint la majorité. L’épargne liquide du livret A pourra être retirée par les parents s’ils se retrouvent en difficulté.

Le Plan épargne logement

Le Plan Épargne Logement (PEL) peut être ouvert pour un enfant et son plafond est beaucoup plus élevé (61 200 euros). Son taux d’intérêt est de 1 % brut. Il a quand même quelques inconvénients. Les versements ne peuvent être effectués que pendant 10 ans et le plan a une durée de 15 ans.

L’assurance-vie, un placement d’argent sûr pour un mineur

Il s’agit d’un placement à long terme conseillé si vous souhaitez investir pour vos enfants. Son ouverture peut se faire dès la naissance du mineur. Cela lui permettra d’accéder à des contrats de plus de 8 ans et de bénéficier de leurs avantages fiscaux.

L’assurance-vie pour mineur est intéressante, même si les sommes déposées sont faibles. Il dispose d’unités de comptes et d’un fonds euros. La rémunération dépendra du support choisi. C’est le représentant légal qui gère les fonds jusqu’à la majorité de l’enfant. Si l’assurance-vie est ouverte avant les 12 ans du mineur, il ne nécessitera que la signature des deux représentants légaux. Au-delà de 12 ans, le consentement de l’enfant sera demandé en plus.

La détention d’une assurance-vie par un mineur est soumise à de nombreuses conditions. Elles portent notamment sur son rachat, son retrait ou encore sur l’encadrement de son utilisation (à sa majorité, à 25 ans ou aux conditions dérogatoires d’utilisation). La clause d’inaliénabilité des fonds (18 à 25 ans du bénéficiaire) prévoit que vous devrez obligatoirement approuver toute demande de rachat. Cette clause permet d’éviter que le bénéficiaire ne dépense tous ses fonds sans réfléchir.

A lire également :  Cashback : comment gagner de l'argent à chaque achat sur internet !

Pourquoi mettre l’assurance-vie au nom de l’enfant plutôt que des parents ? Si elle est à votre nom, vous aurez plus de contrôle sur l’utilisation des fonds. Par contre, si vous décidez d’effectuer une donation, elle sera soumise à une taxation. L’assurance-vie souscrite au nom du mineur présente donc un avantage fiscal. Notez que vous n’avez aucune obligation de prévenir le mineur de l’existence de cette assurance-vie si vous ne le jugez pas encore assez capable ou responsable pour la gérer.

Le Plan d’épargne retraite

Le Plan d’épargne retraite (PER) peut tout à fait être ouvert par les parents pour leur enfant.

Les avantages du PER

Le PER peut être ouvert pour votre enfant pour l’aider à financer son premier achat immobilier. En effet, le PER est normalement débloqué à l’âge de la retraite, mais le déblocage anticipé est permis pour l’acquisition de sa résidence principale.

L’épargne longue visant un investissement immobilier de leurs enfants permet aux parents de bénéficier d’une déduction fiscale (limitée à 10 % du plafond annuel de la Sécurité sociale). Si les grands-parents (ou d’autres personnes) désirent participer, les parents bénéficieront aussi d’un avantage fiscal sur ces sommes. Pensez à bien vous renseigner sur les différents frais appliqués en fonction des supports.

Les similarités entre le PER et l’assurance-vie

Le PER dispose lui aussi d’unités de comptes et d’un fonds euros. La rémunération dépendra du support sélectionné. Vous pourrez activer les avantages sur les donations pour le PER et l’assurance-vie dans deux cas de figure. Le présent d’usage, offert à une occasion spéciale (anniversaire, réussite aux examens, etc.), n’est pas imposable tant qu’il reste raisonnable.

La donation au profit de son enfant autorise également les parents à verser directement une somme de 100 000 euros maximum. Cette somme n’est pas imposable, mais vous ne pourrez y recourir que tous les 15 ans.

L’investissement en actions

Vous pouvez également placer l’argent de votre enfant sur des actions. Leur plus grand avantage est que, si vous les ouvrez assez tôt, vous permettrez à votre enfant d’être moins fiscalisé à la sortie.

Vous n’y connaissez rien en bourse ? Consultez mon guide : acheter des actions pour les débutants. C’est simple cela vaut sincèrement le coup de s’y intéresser, croyez-moi !

placement argent mineur

Le Compte-Titres ordinaire (CTO)

Ce type de compte vous permettra de familiariser votre enfant à l’investissement en actions, tout en gardant le contrôle sur l’enveloppe. Il peut être ouvert tant qu’il est mineur, idéalement dans le même établissement où vous avez votre propre CTO.

A lire également :  Weward : mon avis sur l'application qui vous paye pour marcher

Le Plan Épargne en Actions (PEA) ou PEA Jeunes, seulement pour les majeurs

Si votre enfant majeur est encore à votre charge fiscale, il pourra ouvrir un PEA jeunes jusqu’à ses 25 ans. Ce dernier sera toutefois plafonné bien plus bas (20 000 euros), mais il est régi par les mêmes règles que le PEA standard.

Si votre enfant a disposé d’un CTO depuis son enfance, il est recommandé qu’il ouvre un PEA à sa majorité. Cela lui permet d’une part de prendre date et d’autre part d’apprendre à investir.

Pourquoi placer de l’argent pour un mineur ?

Ouvrir un produit d’épargne ou un autre type de placement vous permettra d’assurer son avenir. Vous pourrez y placer les sommes qu’il aura reçues de la part de ses proches pendant son enfance. L’objectif final est de lui offrir de quoi se lancer en toute autonomie plus tard dans la vie. C’est un coup de pouce qui tombera bien au moment de financer son premier véhicule, ses études à l’étranger, son premier logement, voire même pour monter son entreprise.

Seuls les parents et les représentants légaux sont autorisés à faire ouvrir un compte, un livret ou un plan pour un mineur. Avant de choisir le produit financier, nous vous conseillons de vous concentrer sur la durée de l’épargne. Combien de temps allez-vous pouvoir financer ce produit ? Si vous souhaitez l’ouvrir le plus tôt possible (pour bénéficier d’avantages), vous devrez adapter le montant de vos versements. Si vous voulez aider vos enfants pour leur futur, il ne faut pas que vous mettiez vos finances actuelles en danger pour autant.

Comme pour tout autre placement financier, prenez le temps de bien mûrir votre projet. Si vous vous dirigez vers un investissement en actions, nous vous recommandons de le combiner à un ou plusieurs produits d’épargne pour plus de sécurité. Profitez du livret A et du livret jeune. Même si les taux et les plafonds ne sont pas très élevés, ces produits d’épargne sont sans risques et permettent de générer un revenu fixe. Quand vous aurez atteint leurs plafonds, il sera alors intéressant de commencer à investir d’une autre manière.

Avez-vous aimé cet article ?

Noter l'article

Note moyenne 5 / 5. Nombre de votes : 3

Aucun vote. Soyez le premier à donner votre avis !

Merci ! Si vous aimez le blog...

Vous pouvez me suivre sur les réseaux sociaux !

Laisser un commentaire