Le tawashi : l’alternative écologique aux éponges. Qu’est-ce que ça vaut ?

Dans ma quête de réduction de mes dépenses et de mes déchets, j’aime bien tester des objets et produits un peu insolites. Aujourd’hui, je vais vous parler du tawashi : l’alternative aux éponges pour nettoyer et faire la vaisselle. Est-ce plus pratique ? Vaut-il le coup ? C’est ce qu’on va voir !

Qu’est-ce qu’un tawashi ?

Un tawashi (en japonais 束子), est une éponge au sens large. Je n’ai pas pu trouver l’étymologie, mais si un Japonais passe par-ici, j’aimerais bien savoir s’il il y a un lien avec le verbe « to wash » en anglais.

De nos jours, on utilise ce mot surtout pour désigner un type précis d’éponges faits en crochet comme ci-dessous.

Ce petit objet remplit toutes les fonctions d’une éponge (vaisselle, nettoyage des surfaces, etc.).

Son intérêt est qu’il est lavable et réutilisable à souhait. Là où une éponge se fatigue très vite, le tawashi permet donc de réduire drastiquement sa consommation d’éponges !

Il permet de faire des économies, mais l’intérêt est surtout d’être plus écologique et de produire moins de déchets.

Où acheter un tawashi ?

Vous pouvez peut-être trouver des tawashi dans certaines boutiques spécialisées, mais j’avoue que c’est encore trop peu démocratisé.

Le mieux, comme souvent, est de le commander sur internet.

Pour ma part, j’ai déniché les miens sur le site Etsy pour 3€ (frais de port inclus), où plein de gens comme vous et moi vendent leurs objets fabriqués à la main.

Si vous achetez un paquet d’éponges à 1,5€ tous les 2 mois, ça fait 9€ par an. En plus de vous aider à réduire vos déchets, le tawashi vous fera donc réaliser une petite économie sympathique puisque sans effort 😉

Peut-on fabriquer son tawashi ?

La réponse est oui ! Si vous savez faire du crochet, alors vous pouvez très bien fabriquer vos propres tawashi à partir de vieux tissus de récup’ Il existe d’ailleurs pas mal de tutos sur internet à ce sujet.

Je vous donne un exemple en vidéo, mais il y a aussi des articles détaillés. Vous pouvez même le faire sans savoir crocheter !

Personnellement, je n’ai pas cette patience ni cette dextérité  😛

Est-ce mieux qu’une éponge ?

J’aimerais vous dire que oui, mais force est de reconnaître que quand on est habitué à l’éponge, le tawashi a un amer parfum de régression. Bon, c’est peut-être juste qu’il faut un temps d’adaptation, ou peut-être que mon tawashi n’est pas le meilleur, mais je suis moyennement enchanté. Il appartient à chacun de se faire son avis.

  • Pour la vaisselle, ça gratte pas des masses mais ça nettoie quand même. Un grattoir en métal 🤘 peut compléter le boulot.
  • Pour les surfaces, ça nettoie mais ça « emporte » moins de crasse qu’une éponge classique. Cette fois-ci, un torchon peut compléter le boulot.

Après, le tawashi n’est pas rebutant non plus. C’est juste une façon différente de faire les choses.

Je continue tout de même à l’utiliser car l’argument écolo est important pour moi : utiliser moins d’éponges en plastique non-recyclable, c’est sympa.

Je note aussi que ceux que j’ai achetés me paraissent un peu petits en taille et donc moins confortables à l’utilisation. Je vous conseille donc d’en acheter des gros si vous en trouvez.

Conclusion

Au final, le tawashi a attisé ma curiosité car j’étais à la recherche d’un moyen de ne plus acheter d’éponges, tant pour économiser que pour réduire mes déchets.

C’est un résultat en demi-teinte car je trouve que le tawashi n’est pas aussi pratique qu’une éponge, mais cela reste tout de même une alternative viable. J’attends toutefois de trouver encore mieux !

Points forts

  • Lavable et réutilisable à vie
  • Permet de réduire ses déchets
  • Permet de ne plus acheter d’éponges
  • Fabrication artisanale
  • Ne contient pas de plastique
  • Ça fait un cadeau original

Points faibles

  • Ça ne gratte pas, il vous faudra donc un grattoir / une gratounette en métal à côté
  • Utilisation un peu déroutante au début. Il faut s’habituer.
  • Trop petit. Je vous conseille de faire attention aux dimensions et d’en prendre un gros, plus pratique.

J’attends vos retours et vos avis dans les commentaires ci-dessous ! Si vous avez d’autres alternatives aux éponges, partagez-les  😉

Un bon plan avant de partir : les sondages rémunérés ! Inscrivez-vous sur Toluna et vous pourrez gagner de l’argent et des chèques cadeaux en répondant à des enquêtes en ligne 🙂

Marc

2.7
04

Marc

Créateur de Radin Malin Blog

1 réponse

  1. Dany dit :

    Bonsoir
    Pour la vaisselle il faut des tawashi fait avec du fil scubbie ou scrubber spécial . Ceux que je voie sur la photo je pense sont plutôt pour se laver.
    Tawashi c’est toute les éponges d’après ce que je comprends .J’en crochète moi-même et je les utilise pour la vaisselle et pour nettoyer évier , lavabos etc . Mais vous avez raison ça n’éponge pas . J’en ai offert à ma famille, ils trouvent ça trop beau pour faire la vaisselle sauf une qui s’en sert et qui est ravie. J’ai un autre fil que je crochète pour remplacer le gant de crin. C’est du polyester recyclable (sac jaune)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.