Comment réduire ses impôts grâce aux dons aux associations ?

Certains dons, cotisations ou abandons de revenus effectués au profit d’œuvres, d’organismes d’intérêt général ou d’associations d’aide aux personnes donnent droit à un avantage fiscal. Quels sont ces dons ? Quel est le montant de la réduction d’impôt ? Découvrez les réponses à toutes vos questions.

 

Covid-19 : les campagnes de dons se multiplient

Les campagnes de dons se multiplient pour soutenir la recherche contre le coronavirus ou aider les soignants. La Fondation pour la recherche médicale a lancé un appel aux dons pour financer la recherche contre le Covid-19 et trouver des solutions à la crise. De son côté, la Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France, en partenariat avec plusieurs médias, a également lancé une campagne de dons pour faire face à la situation sanitaire actuelle sans précédent. Elle propose aux particuliers et entreprises d’apporter un soutien complémentaire aux hôpitaux en faisant un don de 5 euros par SMS au 92 111. Les dons fonctionnent avec le service client Bouygues, les opérateurs Orange et SFR uniquement. Les avantages fiscaux pourront être perçus en 2021 au titre des dons effectués en 2020.

 

réduire impôts dons associations

 

Quels sont les dons donnant droit à une réduction d’impôt ?

Les dons déductibles des impôts sont ceux versés par un particulier à un organisme ou une association et prenant l’une des formes suivantes :

  • Le versement d’une somme d’argent liquide
  • Les dons effectués par SMS
  • Le versement d’une cotisation
  • Les frais supportés dans le cadre d’une activité bénévole s’ils sont liés à la réalisation de l’objet social de l’association
  • Les revenus « abandonnés »
  • Les dons en nature
Lisez aussi :  8 trucs simples pour moins dépenser et mettre 289€ de côté ce mois-ci

Ces dons, s’ils sont effectués au profit d’un organisme éligible et dès lors que le versement n’a pas de contrepartie, permettent de bénéficier d’une réduction d’impôt.

 

Quelles sont les associations éligibles ?

Pour obtenir une réduction d’impôt, il faut que le don soit accordé à un organisme sans but lucratif dont la gestion est désintéressée et le fonctionnement ne profite pas à un nombre restreint de personnes. L’article 200 du Code général des impôts liste les organismes éligibles :

  • Les associations reconnues d’utilité publique
  • Les associations d’intérêt général ayant un caractère philanthropique, éducatif, scientifique, sportif, humanitaire, familial, culturel ou social
  • Les fonds de dotation
  • Les établissements publics ou privés d’enseignement supérieur artistique à but non lucratif
  • Les associations de financement électoral
  • Les organismes publics ou privés concourant à la valorisation du patrimoine, à la défense de l’environnement ou à la diffusion de la culture, des connaissances scientifiques et de la langue française
  • Les organismes dont l’activité principale est l’organisation d’expositions d’art contemporain, la présentation d’œuvres dramatiques ou musicales
  • Les associations d’intérêt général œuvrant pour le pluralisme de la presse
  • Les fondations d’entreprises
  • Les fondations du patrimoine, les fondations ou associations agréées consacrées à la restauration des monuments historiques privés
  • Les organismes d’aide aux personnes en difficulté fournissant des soins, des repas gratuits ou favorisant le logement

Il convient de préciser que les dons versés à un organisme agréé situé dans un État membre de l’UE, en Islande, en Norvège ou au Liechtenstein ouvrent également droit à une réduction d’impôt.

 

Le montant des réductions octroyées pour les dons

Les dons qui remplissent les conditions précédemment présentées permettent d’obtenir une réduction d’impôt sur le revenu dont le montant varie selon l’organisme bénéficiaire.

Lisez aussi :  Gaddin : avis et test sur ce site de sondages rémunérés, ça vaut le coup ?

  • Les dons effectués aux organismes d’aide aux personnes en difficulté

Le montant de la réduction d’impôt sur le revenu correspond à 75 % du montant des dons dans la limite de 546 euros (si le versement à eu lieu en 2019) et 552 euros (pour un versement en 2020). Si le montant des dons est supérieur, la réduction d’impôt est de 66 %, dans la limite de 20 % du revenu.

Pour profiter de cet avantage fiscal, il faut reporter le montant du don sur la déclaration n° 2042, case 7UD.

 

  • Les dons effectués aux organismes d’intérêt général

La réduction d’impôt accordée au titre des dons versés aux organismes d’intérêt général correspond à 66 % du montant versé, dans la limite de 20 % du revenu imposable du contribuable. L’excédent peut être reporté sur les 5 années suivantes et ouvre droit à une réduction d’impôt dans les mêmes conditions.

Pour profiter de cet avantage fiscal, il faut reporter le montant du don sur la déclaration n° 2042, case 7UF.

 

  • Les arrondis sur salaire

Le système de l’arrondi sur salaire est moins répandu, mais permet aussi de reverser des fonds à des associations tout en réduisant ses impôts. Les salariés qui participent à cette opération reçoivent un reçu fiscal leur permettant d’obtenir une réduction d’impôt de 66 % ou de 75 % selon l’organisme bénéficiaire concerné.

 

En espérant que ce petit point technique vous aidera à faire baisser votre impôt sur le revenu ! Vous avez d’autres astuces d’optimisation fiscale ? Partagez-les dans les commentaires ci-dessous !

Et si vous voulez d’autres astuces, allez lire l’article sur comment payer moins d’impôts.

Marc MAZIERE

Marc MAZIERE, auteur de Radin Malin Blog, expert en astuces pour économiser de l'argent. Je m'intéresse également de près à l'investissement (en bourse et dans l'immobilier) ainsi qu'à l'indépendance financière et aux revenus passifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.