Comment ouvrir une porte claquée – sans clé, sans serrurier

Problème courant à Paris, celui de la porte claquée avec les clés à l’intérieur. Sachez qu’il est possible de la rouvrir sans faire appel à un serrurier !

Vous allez me remercier si j’arrive à vous faire économiser 100 balles 🙂

 

Comment ouvrir une porte claquée, sans clé ?

C’est très simple, vous n’avez pas besoin de faire appel à un serrurier, et vous n’avez pas non plus besoin de vos clés (sinon vous ne seriez pas en train de lire cet article, j’imagine).

Avant de vous détailler la technique. Je vous conseille surtout de bien insister car j’ai moi-même utilisé cette technique un jour sans succès, puis j’ai appelé un serrurier qui a fait la même chose sous mes yeux mais d’une autre façon, et il a ouvert ma porte en 30 secondes, m’allégeant au passage de 60€.

Je m’en suis plutôt bien sorti, je ne me plains pas. Mais quel dégoût et quelle frustration quand vous voyez le type faire pour 60€ ce que vous auriez pu faire gratuitement… Bref. Passons.

 

1. Munissez-vous d’une radiographie médicale

… ou d’une feuille plastifiée similaire. L’important est qu’elle soit rigide et assez grande. Allez demander à vos voisins ! Il y en a sûrement qui peuvent vous prêter ça !

 

2. Prenez aussi du dégrippant, style WD-40

Le WD-40 est au bricoleur ce que la levure est au boulanger. Un produit indispensable et qui vous sauvera la vie en temps utile ! Ce produit dégrippant sert à faire bouger plus facilement les parties métalliques.

Si vous n’en avez pas sur vous et que vous êtes bloqué(e) dehors, essayez de faire sans. Mais si ça ne marche toujours pas, allez en acheter une bouteille au supermarché du coin. Cela vous coûtera toujours moins cher que d’appeler un serrurier !

Avant de commencer, appliquez donc un peu de ce produit dans l’entrebâillement de la porte. Cela rendra la serrure plus mobile, ce qui vous facilitera grandement la tâche par la suite.

Si ça ne bouge pas, mettez-y du WD-40 😀

 

3. Pliez la radiographie en deux, puis insérez-la dans l’entrebâillement, en remontant du bas vers le haut

Pliez bien la radiographie en deux, car les deux bords frottant l’un contre l’autre aideront à faire bouger la serrure.

Allez-y mollo, et commencez à bidouiller quand vous sentez une petite résistance.

 

4. “Bidouillez” jusqu’à ce que ça s’ouvre

Vous devez sentir la serrure bouger. Regardez l’image et imaginez la radio forcer sur la serrure. Bien sûr, toutes les portes ne sont pas faites de la même façon, mais c’est pour vous donner une idée. Et si vous savez comment la vôtre est faite, cela vous aidera. Vous pouvez également demander à un voisin de vous ouvrir sa porte pour comparer.

 

5. Si ça ne marche pas, essayez du haut vers le bas

 

6. Si ça ne marche toujours pas, appelez un serrurier

Dernier recours : sortez votre porte-monnaie, pas le choix 🙁

 

Attention aux arnaques sur les flyers de votre immeuble

Je terminerais par un petit détail qui a son importance. Si vous faites appel à un serrurier, par pitié, n’appelez jamais un numéro figurant sur une publicité laissée dans votre immeuble : c’est une arnaque. Vous allez le payer très très cher, je vous le certifie !

Des petits malins s’amusent à laisser des flyers avec le logo de la mairie, des drapeaux français ou que sais-je encore, pour avoir l’air le plus officiel possible.

Ils y mettent d’abord les numéros de la mairie, de la police et des pompiers, toujours pour faire “sérieux”. Puis, ils enchaînent avec leurs propres numéros d’escrocs, prêts à vous “rendre service” : plombier, serrurier, etc.

Voici un de ces flyers d’escrocs que j’ai été cueillir en bas de mon immeuble, sur les boîtes aux lettres. Ce n’est pas parce qu’il y a une tour Eiffel dessus que c’est approuvé par la mairie de Paris ! Et ce n’est pas parce qu’il y a aussi les numéros de la police et du SAMU que ça rend le papier plus officiel ! Faites attention, donc.

Gardez bien une chose en tête : n’importe qui peut imprimer un tract publicitaire avec le logo de la mairie et le glisser dans toutes les boîtes aux lettres du quartier. Cette arnaque est très (trop) répandue !

Evidemment, il en va de même pour les tout petits autocollants discrets placés au-dessus de portes, avec marqué “Serrurier”. N’appelez jamais l’un de ces numéros ! Vous savez, ces petits autocollants transparents, là. Ils sont diablement bien placés, non ? C’est pour mieux vous arnaquer, mon enfant !

 

Appelez un VRAI serrurier

Demandez à votre concierge s’il a un numéro d’un serrurier à vous donner. C’est ce que j’ai fait et je n’ai payé “que” 60€, là où j’aurais pu débourser bien plus.

Au moins, vous aurez quelqu’un de réglo, qui a son entreprise, qui ne travaille pas au noir, et qui vous ne menacera pas si vous refusez de lui payer les 300€ qu’il vous réclamera !

Problème : comment savoir si le serrurier que vous appelez n’est pas un escroc ?

 

Les arnaques pullulent aussi sur internet !

Vous pensez peut-être pouvoir trouver un serrurier honnête sur le web ? Malheureusement, les arnaqueurs sont aussi très présents sur Internet, qui est devenu l’outil n°1 pour rechercher un artisan.

Sur les annuaires, comme Pages Jaunes, certaines sociétés d’escrocs multiplient les inscriptions du même numéro de téléphone.

Pour attirer le client, ils utilisent de faux noms rappelant des marques connues de serrures, ou la mention rassurante “père & fils”.

Un même numéro est ainsi enregistré à plusieurs dizaines d’adresses différentes, aux quelles se trouvent en réalité des boutiques fictives (simple vitrine d’un local désaffecté) ou des agences de domiciliation d’entreprises.

Astuce : cherchez l’adresse du serrurier dans Google Maps, puis allez dans street view (en cliquant sur le bonhomme jaune en bas à droite) pour voir s’il y a vraiment la bonne boutique à cet endroit !

google street view

 

 

Méfiez-vous des pubs sur Google

Les escrocs sont également très présents dans résultats les moteurs de recherche. Ils déboursent des sommes considérables pour apparaître en 1ère place, dans les annonces payantes “Google AdWords”. Mais ils disposent aussi de dizaines de sites internet, pour chaque ville et chaque arrondissement, avec un très bon référencement naturel qui les rendent très visible des internautes sur la première page de Google.

Ceci n’est qu’un exemple. Je ne dis pas que cette pub est une arnaque, mais par précaution, je vous déconseille de cliquer sur les pubs. Mieux vaut aller plus bas dans les “vrais” résultats de recherche.

Parfois, ils parviennent carrément à détourner les profils “Google MyBusiness” (encarts que Google crée gratuitement pour chaque entreprise) appartenant à de vrais serruriers ! Le numéro de téléphone de l’artisan peut alors être remplacé par celui des escrocs !

En résumé, toute cette organisation à un coût important. Il faut donc bien comprendre que les arnaques au dépannage ne sont pas le fait de “petits artisans” peu scrupuleux … mais au contraire, de réseaux très organisés, parfois pilotés depuis l’étranger !

 

Cherchez le label “Serruriers de France”

Il devient donc extrêmement difficile de faire la différence sur Internet entre les vrais artisans serruriers et les arnaqueurs. Heureusement, depuis 2 ans, la profession s’organise avec la création d’un Label, baptisé “Serruriers de France“. Les membres sont des artisans reconnus par les fabricants et les quincaillers, ont de l’ancienneté, disposent d’une véritable boutique ou d’un atelier, et se recrutent par cooptation. Tous sont signataire d’une Charte de déontologie qui garantit aux consommateurs le meilleur service et les meilleurs matériels.

 

Que faire si un serrurier vous a arnaqué ?

Quel recours avez-vous en cas de surfacturation un par serrurier véreux ? En cas d’arnaque, s’il est déjà trop tard, sachez que vous pouvez quand même toujours agir :

  • Dénoncez le serrurier véreux sur www.signal-arnaques.com. Ainsi, il sera blacklisté et vous aiderez les autres à éviter de se faire escroquer.
  • Envoyez une lettre de mise en demeure au serrurier en recommandé avec accusé de réception. S’il ne vous a pas répondu sous 8 jours, saisissez la juridiction de proximité de votre tribunal d’instance le plus proche.

Ça paraît compliqué dit comme ça, mais il vous suffit d’envoyer une lettre de mise en demeure en demandant au serrurier de vous rembourser ce que vous estimez être une arnaque, puis ensuite d’aller remplir un simple papier au tribunal d’instance en décrivant votre situation. Vous serez alors convoqué-e ainsi que le serrurier devant le juge sous quelques semaines.

La lettre de convocation au tribunal suffit parfois à convaincre le serrurier de trouver une solution à l’amiable.

De plus, ça ne coûte rien si ce n’est le prix d’un recommandé.

Alors, est-ce que je vous ai sauvé la vie ? N’hésitez pas à me donner vos impressions dans les commentaires ci-dessous, mais aussi sur ma page  Facebook, Twitter et Google + 😉

Avant de partir, ça vous dit de gagner 10€ ? Ce site vous permet de gagner de l’argent en à chaque achat que vous faites sur internet, peu importe le site ! Et vous gagnez 10€ de bienvenue immédiatement 🙂

Marc

Comment ouvrir une porte claquée – sans clé, sans serrurier
Notez cet article !

Marc

Créateur de Radin Malin Blog

7 réponses

  1. Fabiano dit :

    Hmm, de bonnes astuces pour aider à ouvrir une porte. Toutefois, ce n’est pas sûr qu’on puisse toujours trouver ce genre de choses à portée de main dans ces cas-là.

    • Marc dit :

      Il faut demander aux voisins ou faire comme moi : aller chez le dentiste pas loin et demander s’il a une radio 🙂

  2. Fabiano dit :

    Hahahaha 🙂 là, je suis d’accord 🙂 Et mes voisins sont vraiment sympas en plus ! A+

  3. Julie dit :

    Je confirme que l’astuce de la radio fonctionne réellement. Une fois cela m’est arrivé, j’ai malencontreusement fermé la porte de mon appartement en laissant les clés à l’intérieur, mon ami avait justement des radios dans la voiture… Et bien cela a fonctionné!

  4. Super article Marc.
    Avec toutes les arnaques qu’il y a eu dernièrement en France, un label “Serrurier de France” a été mit en place afin de reconnaître les serruriers experts. Donc jetez toujours un coup d’oeil avant de vous engager. Sinon, c’est le que le bouche-à-oreille reste ce qu’il y a de mieux.

    • Marc dit :

      Merci, je ne connaissais pas ce label ! Le bouche-à-oreille reste le mieux, en effet. C’est ma concierge qui m’a recommandé un bon serrurier.

      Et bien sûr, je fuis comme la peste tous les flyers avec des numéros de serruriers…

  5. france muhlach dit :

    Merci Marc pour ce renseignement,je trouve que par rapport à mailorama il y a plus de marchand pratiquant le cash back, je vais donc changer et prendre iGraal, encore merci !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.