9 astuces pour manger gratuitement

Comment manger gratuitement et ainsi réduire son budget alimentation ? Il y a plusieurs pistes à creuser pour cela, certaines un peu plus osées que d’autres. Que vous soyez débrouillard ou non, il y a forcément une astuce qui va vous convenir.

1 Français sur 4 n’arrive pas à boucler ses fins de mois (selon l’étude Cofidis / CSA « Les Français et leur pouvoir d’achat »). Quand on sait que l’alimentation représente 28% du budget moyen, on se dit qu’il y a matière à faire des économies sur le poste alimentaire, sans pour autant sacrifier la qualité ni le plaisir de bien manger. Manger gratuitement, trouver de la nourriture gratuite, c’est possible avec un peu de créativité, et je vais ici vous livrer 9 moyens pour y parvenir !

1. Des Kinder Bueno gratuits sur Shopmium

… et plus si affinités ! Mais commençons déjà cet article par un paquet de Kinder gratuit. De rien, ça me fait plaisir 🙂

Shopmium est une application qui vous rembourse 30 à 70% de certains produits en supermarché (il faut juste photographier le code-barres et le ticket de caisse via l’appli, c’est un jeu d’enfant). Très sincèrement, je dirais qu’environ 20% des promos sont réellement intéressantes, mais ça vaut quand même le coup de jeter un œil car on tombe souvent sur des pépites.

Télécharger Shopmium – Un paquet de Kinder Bueno 100% remboursé avec le code promo/parrain AEFKUGUV

Si vous voulez plus d’infos sur le fonctionnement de Shopmium, j’en ai fait une vidéo (abonnez-vous à ma chaîne Youtube !) avec quelques produits en exemple :

2 techniques pour bien utiliser Shopmium :

Je vous donne mes 2 techniques de Radin Malin (voire plutôt d’Avare Crevard) sur Shopmium :

  1. Bénéficier du produit 100% remboursé quand vous vous inscrivez (souvent c’est un paquet de gâteaux ou de Kinder Bueno)
  2. Parrainer des gens : chaque parrainage vous rajoute 3€ sur votre cagnotte, que vous pouvez ensuite déduire de produits achetés sur l’appli. Par exemple : un produit à 6€ avec 50% remboursé vous coûte 3€, mais si vous avez 3€ de cagnotte parrainage, alors ce produit vous sera 100% remboursé. Prenez le smartphone de votre tante, faites-lui un compte et parrainez-vous, ça vous fera du crédit Shopmium gratos 😉

Vous avez déjà Shopmium ?

Alors testez Coupon Network, c’est une appli dans le même style (article détaillé ici), et il y a parfois les mêmes promos que sur Shopmium. Vous pouvez alors demander 1 remboursement sur chaque appli et même cumuler tout ça avec les promos du magasin (enfin ça dépend, mais d’expérience ça marche la plupart du temps).

2. Les épiceries sociales

Voici une idée qui n’est certes pas 100% gratuite, mais qui n’en est vraiment pas loin. Je sais qu’elle rendra service à nombre d’entre vous, c’est pour cela que je l’inclus dans cet article 🙂

Les épiceries sociales (ou « épiceries solidaires ») sont des supérettes à accès limité et proposant des produits 2 à 10 fois moins chers que dans un supermarché classique. Leur but est d’aider les gens à se relever lors d’une période difficile.

A lire également :  7 conseils pour TOUJOURS acheter moins cher (et quand même de qualité)

Elles ont aussi un rôle de lien social notamment via leur statut associatif et des activités et ateliers conviviaux organisés régulièrement.

épicerie sociale solidaire
Aucune différence de qualité : les produits y sont les mêmes qu’ailleurs. La seule différence est que les prix sont quasi-symboliques.

Où trouver une épicerie sociale ?

Pour avoir accès à une épicerie solidaire, il faut en faire la demande auprès de votre assistante sociale dans votre CCAS (Centre Communal d’Action Sociale), lui-même rattaché à votre mairie.

Recherchez simplement « CCAS + votre ville » dans Google et vous trouverez les informations de contact.

Quelles conditions ?

Il y a des conditions d’admission (ressources, situation familiale…) qui diffèrent selon les épiceries. Votre assistant social vous en informera.

En gros, vous y avez droit la plupart du temps si vous êtes titulaire de minima sociaux (RSA, étudiants boursiers, personnes âgées précaires ou familles monoparentales) ou si vous êtes simplement dans une situation financière difficile (surendettement, difficultés financières). Cette aide s’inscrit également dans un projet personnel que vous aurez défini avec le travailleur social du CCAS, l’idée étant de vous aider à sortir la tête de l’eau.

> Tant qu’on est dans le thème des aides sociales, lisez mon article sur comment savoir à quelles aides vous avez droit (en 1 minute chrono). Je vous jure qu’il y en a qu’on oublie, et il serait dommage de ne pas les demander !

3. Faire les poubelles des supermarchés (le freeganisme)

Quoi Marc ? Mais c’est dégueulasse !

Eh bien pas tant que ça, figurez-vous. Je l’ai souvent fait et je peux vous en parler ! « Freeganisme » est le terme élégant pour désigner le fait de fouiller les poubelles des supermarchés à la recherche de nourriture gratuite, comestible et fraîchement jetée.

Cela peut paraître dégradant mais en fait pas du tout ! Cela dépend du contexte : en plein centre-ville, OK, c’est louche, surtout dans les grandes villes. En banlieue ou campagne en revanche, ça passe crème 😉

Tout le monde le sait : les supermarchés jettent des quantités affolantes de nourriture. Souvent, celle-ci n’est même pas périmée ; c’est juste l’emballage qui est endommagé ou alors cela périme le soir même ou dans 2 jours. Il est encore temps de congeler l’aliment, mais pour des raisons sanitaires strictes, ceux-ci sont jetés.

Mon expérience personnelle

Asseyez-vous donc, que je vous raconte mon histoire 🙂

Quand j’habitais encore chez mes parents, le soir, j’allais parfois promener le chien avec mon père et nous passions devant le Leader Price à côté de chez nous.

Un jour, j’ai vu des plats préparés SUR les poubelles, posés là, proprement. Ils étaient encore emballés, la date de péremption était dans 2 jours. Je me suis dit que j’allais les prendre et les conserver au congélateur.

Puis, j’ai ouvert la poubelle par curiosité, et j’ai découvert encore plus de ces plats préparés, avec aussi quelques yaourts et de la viande sous vide. Je n’ai pas pris la viande parce que je n’avais pas confiance, mais j’ai pris les yaourts. Ils n’étaient pas du tout périmés, c’est juste l’emballage en carton qui était déchiré. Quel gaspillage alimentaire !

De là, c’est devenu une habitude : j’allais régulièrement voir les poubelles, et je récupérais régulièrement des aliments encore parfaitement comestibles, sans rien payer. Un jour, je suis tombé sur une bonne vingtaine de boîtes de 6 œufs bio à consommer de préférence avant 1 mois. A ce jour, je ne comprends toujours pas pourquoi ils ont été jetés. Ça m’a tellement choqué que j’ai pris une photo (que j’ai d’ailleurs retrouvée et ressortie pour cet article, voir plus bas).

A lire également :  Vos dosettes de café Senseo / Nespresso 4x moins cher !

Pendant quelques jours, j’ai mangé gratuitement mon plat de Radin Malin préféré : la tortilla (omelette aux pommes de terre) avec un peu de salade et vinaigrette. Excellent, sain, nourrissant et gratos ! Tant que j’y suis, allez voir mes 8 idées de plats à moins de 1€ par personne rapides et faciles, ça peut vous donner des idées de repas pour ce soir !

œufs bio poubelle supermarché
Voici une partie seulement des œufs que j’avais trouvés dans la benne du Leader Price à côté de chez moi (photo originale déterrée de mes archives personnelles, désolé pour la qualité). La photo date du 18 octobre 2014, les œufs étaient à consommer jusqu’au 22-23. Incompréhensible ! Même s’il y en a trop, vous pouvez faire des gâteaux et les congeler, ou des omelettes ou plein d’autres trucs !

Il faut savoir que certains aliments peuvent se consommer même après la date de péremption sous certaines conditions (faites quand même super gaffe aux trucs frais et à la viande). S’il ne fait pas une chaleur de plomb et si vous passez le soir après la fermeture du magasin, il y a fort à parier que les employés viennent tout juste de jeter les aliments et qu’ils sont donc encore mangeables.

4. Les offres de remboursement

Usez et abusez des offres de remboursement des magasins ! Il en existe plusieurs types :

  • Les offres « 100% remboursé »

Vérifiez juste les conditions de l’offre : ces prdouits sont souvent remboursés en bon d’achat. A vous de voir si cette monnaie de singe vous convient ou si vous préférez du vrai argent.

En général, il suffit de repérer un produit avec une étiquette 100% remboursé et d’envoyer l’étiquette et le code barres originaux découpés/décollés + le ticket de caisse et votre RIB. Sur un papier libre, précisez bien que vous souhaitez également un remboursement du timbre (c’est une obligation légale mais si vous ne le demandez pas, ils ne le rembourseront pas).

Si vous achetez plusieurs produits de ce type, faites un ticket de caisse par produit car on vous demandera d’envoyer le ticket original.

Pour trouver les produits 100% remboursés du moment, je vous conseille le site de référence : Madstef. Il est régulièrement mis à jour et vous pourrez vous faire votre petite liste de courses remboursées en supermarché.

  • Satisfait ou remboursé

Vous voyez tous ces produits en magasin avec des autocollants « satisfait ou remboursé » ? Il vous suffit juste de dire que le produit ne vous a pas plu en invoquant un prétexte quelconque et il vous sera remboursé.

  • Mon Avis Le Rend Gratuit

Monavislerendgratuit est une application éditée par Carrefour et qui vous offre des produits en échange de votre avis détaillé. Seul bémol : ça ne fonctionne qu’en hypermarché.

5. Avoir votre potager

Pour manger sans payer, rien de tel que de faire pousser ses propres fruits et légumes ! Si vous avez la chance d’avoir un jardin, tant mieux pour vous, mais si vous êtes en ville, vous pouvez tout de même utiliser un jardin partagé (également appelé « jardin communautaire »).

Le principe : vous avez votre petite parcelle et vous y faites votre potager. Profitez-en pour faire pousser de beaux légumes nourrissants et qui coûtent relativement cher en supermarché (aubergines, patates douces, courges, melons, tomates, ail).

Jardin partagé
Voici un jardin partagé non loin de chez moi : vous pouvez réserver votre petite parcelle délimitée et y faire pousser vos propres légumes. Très utile si vous vivez en appartement, mais cela fonctionne aussi si vous avez une maison et que vous préférez faire votre jardin avec d’autres personnes par exemple.

De nombreuses villes mettent des jardins à disposition de leurs habitants. C’est le cas à Paris, mais je vous invite à consulter le site de la mairie de votre ville pour vérifier si un tel dispositif existe (ce qui est fort probable).

6. Exploitez vos tickets restaurant au max

Vous avez des tickets restaurant à votre travail ? Plutôt que de les cramer sur des plats à emporter le midi (très cher), vous pouvez amener votre gamelle au travail : faites une plus grosse quantité de cuisine la veille, et mettez le surplus dans un tupperware pour le lendemain midi au boulot.

A lire également :  Test de Gridz : une bonne application de loto gratuit ?

Ainsi, vous économisez vos tickets restaurant que vous pouvez ensuite utiliser pour faire vos courses au supermarché, ce qui est bien moins cher que de manger dans une sandwicherie ou d’aller au restaurant. ticket resto

Vous travaillez dans l’hôtellerie –  restauration ?

Si vous travaillez dans la restauration, vous avez certainement un repas d’offert par votre employeur à chaque journée de travail. Voyez si vous pouvez rapporter des invendus chez vous> Je pense notamment à tout le pain qui est couramment jeté : prenez-en un gros sac et mettez-le au congélateur chez vous !

Vous aurez toujours du pain frais, et à 1€ la baguette chaque jour, ça fait 30€ d’économisés par mois.

7. Les Restos du Cœur

Fondée par Coluche en 1985, l’association des Restaurants du Cœur fonctionne toujours aujourd’hui. Il peut y avoir une certaine réticence notamment par fierté, mais si vous gagnez moins de 667€ par mois (plafond 2020) et/ou que vous êtes dans une situation assez précaire en général (étudiants en galère, parents isolés, minima sociaux), vous pouvez solliciter l’aide des Restos.Dans tous les cas, il vous faudra un justificatif de revenus.

Restos du cœur logo

L’association ne se limite d’ailleurs pas qu’à servir à manger aux plus précaires d’entre nous, elle propose aussi des ateliers de français, de l’aide financière (microcrédit) et de l’aide aux bébés.

8. Demandez à vos proches

Une option à réserver aux cas les plus précaires : n’ayez pas honte de demander de l’aide à vos amis et surtout à votre famille. Tant que ça ne devient pas trop récurrent et que cela peut vous aider à rebondir si vous êtes dans une période difficile, vos proches pourront sûrement vous comprendre et vous aider !

9. Les applications de récupéraiton des invendus alimentaires

Encore une fois, ce n’est pas 100% gratuit mais c’est quand même intéressant : il existe des applications qui vous permettent d’aller chercher des invendus de restaurants, boulangeries et supermarchés le soir. Les deux plus connues sont Too Good To Go et Karma.

Bon plan : vous vouliez de la nourriture gratuite ? Il y a 5€ de crédit offert en bienvenue sur Karma !

Karma carte établissements
Pour 5€, j’ai chopé un sac d’invendus Carrefour qui aurait coûté 13-15€ en temps normal. Et bien sûr, je congèle tout ce que je ne peux pas manger dans les 2 jours !

La technique la plus rentable sur ces applis est de réserver un panier d’invendus de supermarché à 5-10€ et de tout congeler. Car oui, on peut congeler des yaourts ou des taboulés. On peut ensuite les mettre dans son panier repas pour le travail le matin, et arrivé midi ils auront eu le temps de décongeler gentiment.

Certains commerces sont plus généreux que d’autres. Il existe des groupes Facebook qui permettent d’échanger des avis sur les commerçants présents sur ces applications.

J’espère que ces 9 astuces pour manger gratuitement vous auront plu. N’hésitez pas à me partager les vôtres dans les commentaires ci-dessous !

Marc

Avez-vous aimé cet article ?

Noter l'article

Note moyenne 4.3 / 5. Nombre de votes : 35

Aucun vote. Soyez le premier à donner votre avis !

Merci ! Si vous aimez le blog...

Vous pouvez me suivre sur les réseaux sociaux !

Laisser un commentaire