12 astuces pour voyager pas cher en train

Je ne sais pas pour vous, mais moi j’aime voyager en train, parce que déjà, c’est écologique. Ensuite, j’aime me poser dans un train et regarder le paysage défiler. J’aime l’ambiance des gares, des plus petites aux plus grandes, lieux cosmopolites chargés d’émotions et d’échanges. C’est sûr, le voyage en train a vraiment un charme bien à lui ! Mais le voyage en train, il a aussi un coût bien à lui, et surtout en France !

Je vous ai donc reservé mes meilleures astuces et conseils de Radin Malin pour voyager sans faire dérailler vos finances. Voici 12 astuces pour voyager pas cher en train !

 

1. Profitez du cashback

On commence par l’astuce ultime du Radin Malin : que vous achetiez votre billet de train sur Ouigo, Oui.SNCF ou sur Trainline, vous pouvez toujours gratter une remise en cashback dessus. Comment ? En passant par eBuyClub avant de faire votre achat (c’est un site de cashback, bons plans et codes promos).

En gros :

  • vous vous inscrivez (il y a 7€ offerts à l’inscription !)
  • vous passez par eBuyClub avant de faire tous vos achats (billets de train, mais aussi vêtements, samrtphones… ça marche chez tous les marchands)
  • vous cumulez environ 1% à 10% en moyenne du montant de votre achat
  • une fois les 10€ atteints, vous pouvez les enciasser par virement bancaire, PayPal, chèque ou chèque cadeau

Voici quelques exemples de cashback sur les billets de train :

Cashback eBuyClub Trainline Ouigo

Aller sur eBuyClub (7€ crédités sur votre cagnotte)

Alors oui, je vous l’accorde, ce n’est pas le Pérou, mais c’est toujours ça de pris ! Et vous pouvez en bénéficier même si le billet n’est pas à votre nom 😉

N.B. : si vous avez déjà un compte chez eBuyClub, vous pouvez tester Poulpeo (5€ de bienvenue).

2. Comparez entre Trainline et Oui.SNCF

Il n’y a pas que Oui.SNCF dans la vie, il y a aussi Trainline !

Trainline logo 2020Ce que j’aime bien avec ce site, c’est qu’ils arrivent parfois à me trouver des combinaisons que la SNCF ne propose pas, notamment des mélanges entre grandes lignes, TER, Ouigo et trains non-SNCF. Vous pouvez y acheter vos billets de train exactement comme sur Oui.SNCF.

Soyons clairs : c’est souvent les mêmes prix que sur Oui.SNCF. L’intérêt est simplement de comparer entre les deux sites histoire de vérifier si l’un ne propose pas une meilleure offre que l’autre, car cela arrive, surtout si votre trajet comporte une correspondance ou plus.

3. Intercités 100% éco : 15€ le trajet

Peu connus du grand public, les trains Intercités 100% éco vous permettront, pour un prix allant de 15 à 35€ (maximum garanti), de prendre le train sur les lignes non-TGV (celles qu’on utilisait avant la construction des lignes à grande vitesse). Ce n’est certes pas aussi rapide que le TGV, mais c’est sacrément pas cher !

Intercités 100% eco

Voici la liste des villes desservies par les trains Intercités 100% Eco :

  • Amboise
  • Angers
  • Angoulême
  • Beaune
  • Blois
  • Brive-la-Gaillarde
  • Bordeaux
  • Cahors
  • Chalon-sur-Saône
  • Châteauroux
  • Dijon
  • Futuroscope
  • Grenoble
  • Gourdon
  • Orléans
  • La Baule
  • La Rochelle
  • La Souterraine
  • Le Croisic
  • Limoges
  • Lyon
  • Mâcon
  • Montauban
  • Nantes
  • Niort
  • Paris
  • Poitiers
  • Saumur
  • Souillac
  • Toulouse
  • Tours

A noter que ces billets sont vendus exclusiement sur internet et ne sont ni échangeables, ni remboursables.

En bonus, il y a des billets de 1ère classe pour seulement 10€ de plus.

Et s’il y a de la place, vous pourrez peut-être même squatter une couchette de jour dans un compartiment de 4 et dormir comme un bébé pendant que toutes les vaches beauceronnes vous regarderont passer. Pratique si vous partez de Paris un dimanche matin avec une bonne gueule de bois de la veille et que vous voulez arriver frais comme un gardon à Toulouse à 17h pour aller voir maman (oui, ça sent le vécu :D)

4. Ouigo, le train à 10€

ouigo_v2
Un TGV flambant neuf aux couleurs de Ouigo, filiale low-cost de la SNCF

Avec Ouigo, filiale de la SNCF, prenez le TGV dès 10€, et même 5€ pour les enfants. Côté vitesse, c’est aussi rapide qu’un TGV classique puisque c’est un TGV, juste avec d’autres couleurs.

Aller sur le site Ouigo

A lire également :  Mon Avis sur Joko : une appli qui rémunère vos dépenses du quotidien !

Il y a de plus en plus de gares desservies, jugez plutôt :

Carte réseau Ouigo 2020 France

Qu’est-ce que ça cache?

Comme vous vous en doutez, comme tout moyen de transport pas cher, vous devrez déjà amener vos propres boissons et nourriture car le wagon-restaurant n’existe pas. De toute façon à 50€ le sandwich en carton, c’est pas bien grave, et puis la SNCF n’a jamais fait de bénéfices là-dessus, donc tout le monde est content.

Ensuite, il n’y a pas de 1ère classe. En même temps, si vous prenez un billet low-cost, c’est pas pour voyager en 1ère 🙂

Le prix d’appel à 10€ n’est valable que dans la limite des places disponibles, mais les prix ont moins tendance à exploser que ce que l’on a l’habitude de voir. Vous pourrez ainsi trouver des billets quelques jours en avance pour 15 voire 25€, ce qui reste très raisonnable. En tous cas il est très peu probable que vous deviez payer plus de 60€ pour votre trajet en Ouigo.

3 inconvénients de Ouigo

  • L’utilisation des prises électriques est facturée 2€ (vous réservez un siège en wagon équipé de prises ou non).
  • Un seul bagage autorisé. Il doit pouvoir rentrer sous votre siège, sous peine de payer un supplément de 5€ (et 20€ si vous vous pointez directement en gare avec un bagage trop gros sans avoir réservé de supplément). Pas possible donc de ramener le colis de charcuterie de mémé en plus de vos habits !
  • Si certaines gares sont en centre-ville, d’autres ne le sont pas du tout. A Paris, vous devrez aller en gare de Marne-La-Vallée-Chessy (Disneyland), d’où vous pourrez rejoindre la capitale en 45 minutes RER pour la modique somme de 9,45€, ce qui reste tout de même un très bon plan !

Mais je pinaille, car les avantages de Ouigo compensent largement ses inconvénients ! C’est de loin le meilleur rapport vitesse / confort / prix pour se déplacer en France. Dommage que ce ne soit pas disponible vraiment partout !

5. IZY, le Paris-Bruxelles debout pour 10€

IZY est une filiale de Thalys qui vous propose de faire Paris – Bruxelles (durée : 2h30) sans siège garanti à partir de 10€ ! Vous pouvez payer 15€ et avoir un strapontin, voire 19€ et avoir un vrai siège, mais si vraiment vous vous en fichez, vous pouvez voyager sans siège garanti pour 10€.

izy

S’il y a des places dans le train, vous pourrez vous asseoir. Mais sinon, vous resterez 2h30 debout. Personnellement, je trouve que ce n’est pas la mort. Pour ce prix-là, ça vaut le coup !

Plus d’infos dans mon article sur IZY et sur le site d’IZY.

6. Rachetez les billets de ceux qui ne les utiliseront pas

Si vous voulez partir dans pas longtemps et pour pas cher, et que vous n’avez pas pu vous y prendre à l’avance, sachez que vous pouvez acheter des billets de train « d’occasion », à des personnes qui ne pourront finalement pas prendre le train pour lequel ils ont payé leur billet. Et cela marche aussi avec les billets de concert ou d’avion !

Plusieurs sites proposent ce service de manière sécurisée : Zepass.com, et Troc des Trains.com sont les plus connus.

Attention : ne passez pas par Facebook ou Le Bon Coin si vous voulez éviter les arnaques, car vous n’aurez aucun recours sur ces sites.

Troc des trains

C’est le système D à son paroxysme, mais je vous assure que ça marche du tonnerre ! J’ai eu recours à cette méthode quand j’ai dû prendre un train un jour plus tôt que prévu et que j’avais déjà acheté mon billet, non échangeable, non remboursable bien évidemment. L’acheteuse a ainsi payé son billet moins cher et au dernier moment, et j’ai évité de jeter 20€ par la fenêtre !

Forcément, aucun nom ne doit figurer sur le billet, ou du moins vous devez pouvoir le modifier. Les billets à imprimer sont souvent modifiables tant que vous ne les avez pas imprimés, d’où l’intérêt de ne pas les imprimer tout de suite après les avoir achetés. Une fois imprimé, c’est souvent trop tard.

7. Les réductions régionales

Les tarifs des TER variant par région et les réudctions étant tellement différentes d’une région à l’autre, je vous conseille d’aller faire un tour sur le site TER de votre région pour voir à quels tarifs préférentiels vous êtes éligible. Il existe des réductions pour tout le monde, titulaires de minima sociaux ou non.

Par exemple, la région Grand Est propose un carnet de 10 billets à -25%, tandis qu’en région Hauts de France, vous pouvez voyager à -50% avec une carte qui coûte 30€ par an. En Nouvelle Aquitaine, il y a des promotions sur des trajets à partir de 5€ si vous le réservez 48h à l’avance.

Ea région Occitanie avec le tarif EvasiO’, le billet de TER ne coûte que 1€ sur certains trajets et dans la limite des places disponibles. Vous pouvez ainsi faire des Carcassonne – Limoux, Narbonne-Perpignan ou encore Béziers-Millau pour moins cher que ce que vous coûtera le café en arrivant !

LiO TER Occitanie 1 euro

8. Chômage, RSA, minima sociaux = train gratuit

Si vous êtes dans une situation financière ou sociale un tant soit peu délicate, il y a fort à parier que vous avez le droit à une quelconque réduction de votre région. Surtout si vous êtes dans l’un des cas suivants :

  • personnes handicapées
  • collégiens, lycéens, étudiants, jeunes
  • titulaires de la CMU-C ou CSS
  • demandeurs d’emploi (il est souvent possible d’avoir un billet de train gratuit pour se rendre à un entretien d’embauche)

Chaque région propose des tarifs réduits sur les trains et cars si vous êtes titulaire de minima sociaux.

Beaucoup l’oublient, mais il existe dans de nombreuses régions des mesures de gratuité des transports pour les chômeurs, titulaires du RSA et d’autres minima sociaux. C’est le cas en Île-de-France, en PACA ou en Normandie par exemple. Renseignez-vous auprès de votre conseil régional pour connaître vos droits !

9. Le billet « congé annuel »

Peu de monde le sait, mais il existe un billet « congé annuel », valable une fois par an, tant pour les chômeurs que pour les salariés. Il vous offre un tarif de -25% à -50% sur des trajets aller-retour en France d’au moins 200 kilomètres. En plus, votre conjoint et vos enfants peuvent également profiter de la réduction !

Pour avoir 50% de réduction, il faut que le tarif soit dispoible (donc s’y prendre à l’avance) et payer au moins la moitié du billet en chèques vacances (sinon, c’est 25% de remise maximum)

Billet congé annuel SNCF

Pour obtenir un billet congés annuels, il suffit de remplir un formulaire sur le site dédié de la SNCF.

10. Comparez entre train, bus et covoiturage

Pour certains trajets, il est souvent plus judicieux de se rabattre sur le bus ou un covoiturage plutôt que de prendre le train. Par exemple, j’ai déjà fait Bordeaux – Toulouse en Flixbus pour 3€, alors qu’en train ça m’aurait coûté 10€. Ça prend souvent plus de temps, mais parfois ça vaut le coup de faire un trajet à peine plus long si c’est pour économiser 10-20€. Voici quelques bons exemples de trajets qu’il vaut mieux faire en bus :

Comparatif prix train bus

Evidemment, sur les trajets plus longs, le train s’en sort souvent mieux. Je pense notamment aux Ouigo sur les grandes lignes du style Paris – Strasbourg ou Paris – Marseille.

Globalement, si le temps de trajet ne vous dérange pas, il vaut mieux toujours comparer entre les différents moyens de transports. Pour cela, il existe des comparateurs multi-moyens de transports (avion, bus, train, covoiturage) tels que omio.fr.

omio
Omio permet de comparer le prix du bus, du train et de l’avion pour un même trajet et ainsi avoir une vision globale 🙂

11. Regardez le calendrier des prix

… et réservez à l’avance ! Un conseil bateau mais qu’on ne répètera jamais assez : plus vous réserverez à l’avance, moins votre billet vous coûtera cher. Vous pourrez ainsi trouver les fameux billet Prem’s, non-échangeables, non-remboursables certes, mais terriblement moins chers !

Bon, ne vous y prenez pas trop longtemps à l’avance non plus car cela ne sert à rien : l’ouverture des réservations se fait 3 mois avant le départ du train, sauf exceptions (période de Noël : 2 mois ; vacances de février, période d’été et Eurostar : 4 mois ; IDTGV, Ouigo et Auto-train : 6 mois).

Sur Oui.SNCF, lorsque vous avez entré votre ville de départ et votre ville de destination, apparaîtra une case à cocher : « Voir le calendrier des prix ». Cochez cette case et vous verrez très facilement les meilleurs tarifs sur une période donnée.

Calendrier des prix Oui.SNCF
Renseignez d’abord vos gares de départ et de destination, et cochez ensuite la case pour voir le calendrier des prix. Vous aurez ainsi une vision globale des meilleurs prix sur le mois avec les trains Ouigo, SNCF et partenaires (Eurostar, Thalys, Renfe, DB, Lyria…)

Cette fonction est particulièrement utile si vous êtes flexible sur vos dates !

12. Implorez la SNCF !

Que faire si vous avez acheté un billet nominatif, non-modifiable et non-remboursable par erreur, ou si vous ne pouvez finalement pas partir ? Comme dit souvent mon père, il faut faire l’âne pour avoir du foin !

Sachez que vous pouvez demander bien gentiment par courrier au service clients SNCF de vous le rembourser en expliquant votre situation. Il n’est pas rare que la SNCF vous rembourse en bon d’achat. Cela m’est déjà arrivé, et ça ne coûte rien d’essayer si ce n’est le prix d’un timbre.

Par exemple, un jour, je me suis connecté sur Trainline via Facebook (par pure flemme, tmtc). Problème, je n’utilise pas mon vrai nom sur Facebook. Du coup, j’ai commandé un billet non-échangeable au nom de mon pseudo Facebook… J’ai demandé bien gentiment au service client SNCF de faire un geste, et ils m’ont envoyé un avoir de la valeur du billet. Ouf ! Très important dans ce genre de situation : restez courtois ! Si vous les enguelez, croyez-vous qu’ils auront envie de vous aider ?

En cas de retard, faites systématiquement une réclamation

Au-delà de 30 minutes de reatrd, la SNCF est tenue légalement de vous dédommager, c’est la fameuse « compensation G30 ».Plus vous avez subi un reatrd important, plus l’indemnisation sera conséquente, allant de 25 à 75% du prix du billet. Si le retard est supérieur à une heure, vous avez droit à une indemnisation en « vrai argent ».

Pour faire une réclamation, il vous suffit d’aller sur le site de la SNCF, rubrique retard.

Et les cartes de réduction alors ?

Je n’ai pas parlé des cartes de réduction car je les considère peu utiles, même si je reconnais qu’elles peuvent être adaptés si vous prenez souvent le train. A vous de le déterminer suivant votre situation.

En ce qui me concerne, j’ai arrêté d’utiliser ma carte jeune quand j’ai compris qu’on pouvait bénéficier des mêmes tarifs en s’y prenant un peu à l’avance, et que Ouigo est de toute façon souvent moins cher que les TGV au tarif jeune. On nous promet -30% garantis, mais j’ai envie de dire : « -30% sur quoi », puisque les tarifs ne font que changer ? A quoi bon payer une carte 50€ si c’est pour obtenir les mêmes tarifs quand vous réservez votre billet 1 mois à l’avance ? Pour moi,  le jeu n’en vaut plus la chandelle.

Et puis, si vous avez moins de 26 ans ou plus de 60 ans, vous pouvez déjà bénéficier des tarifs « découverte » à -25% sans avoir besoin d’acheter une quelconque carte de réduction.

TGVmax pour les 16-27 ans

Comme il y a toujours des exceptions, l’offre TGVMax est assez intéressante si vous avez entre 16 et 27 ans et que vous voyagez beaucoup en train. Pour 79€ par mois, elle vous permet de voyager en illimité sur le réseau TGV Inoui et Intercités.

Et la carte de fidélité ?

Idem. A l’image des programmes aériens, le programme de fidélité de la SNCF n’est intéressant que si vous voyagez beaucoup. Si comme moi vous ne voyagez qu’occasionnellement, ça ne vaut pas la peine de s’embêter.

Vous avez d’autres astuces pour payer vos billets de train moins cher ? Partagez-les dans les commentaires ci-dessous, ça intéressera du monde !

Bon voyage !

Marc

50 réflexions au sujet de “12 astuces pour voyager pas cher en train”

  1. Je souhaite prendre le train de Marseille pour Paris le 20 octobre. Pour d’autres voyages je n’ai jamais eu le tarif de 10 euros avec Ouigo, comment faut il faire ?

    Répondre
    • Bonjour Laurence, il faut s’y prendre longtemps à l’avance et parfois choisir les horaires de 7h du matin, ce sont ceux où il y a le plus de billets à 10€ disponibles. Bonne soirée 🙂

  2. Bonjour pour effectuer, des allers retours Chalon sur Saône via Besançon régulièrement, que me conseillez vous ? Merci d’avance

    Répondre
  3. Malheureusement, les billets Prems carton ont disparu au profit des e-billets qui ne sont pas cessibles. La transition s’est fait en douce par la SNCF qui se justifie en parlant d’ecologie…ridicule…
    Quoi qu’il en soit, beaucoup de billets sont encore cessibles et se revendent sur plusieurs sites. Encore plus pratique : LeBonTrain qui regroupe TOUS les billets de tous ces sites => https://www.lebontrain.co/

    Répondre

Laisser un commentaire