Comment choisir son assurance habitation étudiant ?

En tant qu’étudiant, si vous louez un logement, vous allez devoir souscrire une assurance habitation. C’est ce qui permettra de couvrir votre habitation et vos biens si un sinistre survient dans votre logement. Mais quelle assurance habitation choisir lorsque l’on est étudiant ? Nous savons qu’en tant qu’étudiant, la part de votre budget consacrée à votre assurance habitation n’est pas la plus importante. On vous donne nos conseils pour choisir la meilleure assurance habitation dans cet article.

Pourquoi souscrire une assurance habitation en tant qu’étudiant ?

Avant tout, il est nécessaire de comprendre pourquoi il est important de souscrire une assurance habitation. En tant que locataire, vous avez l’obligation de souscrire une assurance habitation. Que le logement soit meublé ou non, vous n’aurez d’autre choix que de prendre une assurance habitation. Toute personne qui loue son logement doit donc souscrire une assurance habitation. En effet, même les étudiants doivent souscrire une assurance habitation étudiant.

Pour remplir cette obligation, vous avez plusieurs possibilités. La première est de choisir une assurance risques locatifs. Ce type d’assurance couvre les dommages causés par un incendie, un dégât des eaux ou une explosion. Néanmoins, il ne protège ni les biens personnels de l’assuré, ni sa responsabilité civile en cas de dommages corporels causés par un tiers.

Si vous souhaitez bénéficier de plus de garanties, alors la meilleure solution est de souscrire une assurance multirisques habitation. C’est l’assurance la plus souscrite en France. D’après les experts de papernest, grâce à elle, vous allez pouvoir bénéficier de trois volets de garanties :

  • la responsabilité civile : si vous êtes responsable de dégâts causés à des tiers, en tant que locataire du logement ;
  • la responsabilité civile vie privée : si vous êtes responsable, dans votre vie privée, d’un dommage causé à des tiers ;
  • le dommage aux biens, qui permet d’assurer votre logement et vos biens en cas de sinistre.
A lire également :  Vos dosettes de café Senseo / Nespresso 4x moins cher !

De manière générale, l’assurance multirisques habitation propose les garanties suivantes : dégâts des eaux, incendie, bris de glace, catastrophe naturelle, équipements.

Sur quels critères choisir son assurance habitation ?

En tant qu’étudiant, il n’est pas forcément facile de savoir vers quelle assurance habitation se tourner. C’est pourquoi nous vous donnons nos conseils pour faire le meilleur choix. Il est ainsi conseillé de faire son choix en prenant en compte plusieurs critères :

  • le montant des biens à assurer
  • le montant de votre franchise
  • ou encore le mode d’indemnisation que vous allez choisir.

Quel est le montant de la prime d’assurance ?

La prime d’assurance correspond au montant que vous allez payer pour régler votre assurance habitation. Selon les experts de papernest, elle est généralement due une fois par an. En tant qu’étudiant, nous savons que vous n’avez pas forcément envie de dépenser trop d’argent dans une assurance habitation.

Toutefois, il faut faire attention à ne pas chercher à tout prix l’assurance la moins chère. En effet, le conseil que nous pouvons vous donner est de ne pas penser “économies sur le court terme”, mais “sécurité sur le long terme”. En effet, si votre logement subit un sinistre, alors la réparation et l’indemnisation des sinistres peuvent coûter très cher.

Le montant de la prime d’assurance est calculé en fonction des risques liés à votre logement. Au moment de la souscription, vous allez devoir remplir un questionnaire où vous pourrez indiquer plusieurs informations concernant votre logement, comme par exemple ses caractéristiques, la valeur des biens à assurer ou encore l’usage que vous faites du logement.

Quelles garanties choisir ?

En tant qu’étudiant, le niveau des garanties va dépendre de votre budget et de la nature du bien. Comme nous l’avons expliqué ci-dessus, il est indispensable de souscrire au moins une responsabilité qui pourra prendre en charge l’indemnisation si le sinistre cause un dommage à un tiers. Plus vous choisirez de garanties pour votre contrat d’assurance habitation, et plus vous pourrez être couvert en cas de sinistre dans votre logement. Il est donc conseillé de choisir une assurance qui pourra vous protéger au moins en cas d’incendie, de dégât des eaux ou de bris de glace.

A lire également :  17 astuces (vraiment efficaces) pour économiser le carburant

Si vous souscrivez une assurance multirisques habitation, vous aurez la possibilité de souscrire des garanties optionnelles. Ces dernières vont dépendre du logement que vous louez, puisqu’il en existe autant qu’il y a des compagnies d’assurances ! Selon les experts de papernest, vous pouvez par exemple souscrire une garantie pour :

  • vol et vandalisme ;
  • biens mobiles ;
  • vol d’objets de valeur ;
  • installations de jardins ;
  • instruments de musique ;
  • assurance scolaire…

Quel est le montant de la franchise ?

La franchise désigne le montant que vous allez devoir payer, à la suite d’un sinistre, une fois que l’indemnisation par votre assurance aura été faite. Comme l’explique le site service-public.fr, il s’agit donc de la somme qui n’est pas remboursée par l’assureur. Au moment de souscrire votre assurance habitation, vous allez donc devoir choisir le type de franchise dont vous avez besoin :

  • la franchise relative : elle détermine l’intervention de l’assurance, selon le montant du sinistre. Dans ce cas-là, vous serez entièrement indemnisé uniquement si le montant du sinistre dépasse le montant de la franchise. Si c’est le montant de la franchise qui est supérieur au montant du sinistre, alors vous ne pourrez pas être indemnisé.
  • la franchise absolue : si le montant du sinistre est supérieur au montant de la franchise, alors votre assurance vous remboursera la différence entre les deux. Toutefois, aucune indemnisation ne vous sera versée si le montant du sinistre est inférieur au montant de la franchise.

Quel mode d’indemnisation choisir ?

Si vous subissez un sinistre dans votre logement étudiant, alors l’assurance habitation va vous permettre de bénéficier d’une indemnisation de la part de votre assureur. Pour connaître le montant que vous remboursera l’assureur, ce dernier peut prendre en compte deux types d’éléments :

  • la valeur d’usage de vos biens : elle désigne la valeur du bien qui a été endommagé (prix d’un bien neuf), et à laquelle on retire la vétusté.
  • la valeur à neuf de vos biens : elle désigne la valeur du bien qui a été endommagé, mais à laquelle on ne retire pas la vétusté.

Peut-on être certain de pouvoir se faire rembourser ?

Si un sinistre survient dans votre logement étudiant, il est normal de vouloir vous faire indemniser par votre assureur. Pour que le remboursement soit effectué, il va être important de bien faire toutes les démarches. Si vous tardez trop à déclarer votre sinistre, ou si vous ne faites pas la déclaration correctement, vous risquez de ne pas obtenir votre remboursement dans sa totalité.

A lire également :  9 idées pour se constituer des revenus passifs

Ainsi, la première chose à faire une fois que vous avez pris connaissance du sinistre est de le déclarer auprès de votre assureur. Le délai va dépendre de votre contrat, et est librement fixé par les compagnies d’assurance. Il doit être au minimum de 5 jours ouvrés, sauf en cas de vol, ou il doit être au minimum de 2 jours ouvrés. La déclaration peut se faire par téléphone, en vous rendant directement à l’agence de votre assureur ou en envoyant un courrier recommandé avec accusé de réception.

Pour prouver que vous avez bien subi les dommages que vous avez déclaré, il va falloir rassembler tous les documents qui vont pouvoir justifier de la valeur des biens. Il s’agit par exemple des factures, des bons de garantie ou encore de photos des objets.

Envoyer tous ces justificatifs à votre assureur va lui permettre de mandater un expert, afin d’évaluer les dommages que vous avez subis. Toutefois, cette étape n’est pas systématique, c’est la compagnie d’assurance qui va décider si elle souhaite mettre en place une expertise ou non. L’indemnisation de la part de votre assureur pourra ensuite se faire.

Avez-vous aimé cet article ?

Noter l'article

Note moyenne / 5. Nombre de votes :

Aucun vote. Soyez le premier à donner votre avis !

Merci ! Si vous aimez le blog...

Vous pouvez me suivre sur les réseaux sociaux !

Laisser un commentaire