Peut-on fabriquer son propre gel hydroalcoolique ?

Comment fabriquer son propre gel hydroalcoolique ? En ces temps de pandémie de coronavirus Covid 19 et de pénurie de gel hydro-alcoolique et de masques, le gel hydroalcoolique est devenu une denrée rare. Peut-on en fabriquer soi-même, et si ce n’est pas possible, quelles sont les alternatives ?

Avertissement : beaucoup d’articles avec des recettes miracles circulent actuellement sur le web à ce sujet. Conscient qu’il s’agit d’un sujet de santé publique et donc à ne pas prendre à la légère, je vous rappelle que, comme tous ceux qui écrivent des articles avec des recettes de gels hydroalcooliques à faire soi-même, je ne suis ni médecin, ni spécialiste de la question.

En revanche, je cite les sources officielles qui m’ont permis de rédiger cet article. A aucun moment je n’affirme quoi que ce soit si je n’ai pas trouvé de source scientifique fiable. Mon but étant de vous informer, je ne vous donnerai pas de remèdes de charlatan à base de parfum ou d’huiles essentielles, qui, en plus de ne servir à rien, pourraient entraîner des problèmes dermatologiques ou des réactions allergiques.

Dans cet article, vous trouverez donc uniquement des alternatives au gel hydroalcoolique qui ont été validées soit par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), soit par des organes gouvernementaux de santé publique.

 

Peut-on utiliser de la vodka à la place de gel hydroalcoolique ?

Question légitime : peut-on utiliser un alcool fort (rhum, gin, vodka, whisky, cognac, armagnac, kirsch…) ou une liqueur à cocktails en guise de gel hydro-alcoolique ?

La réponse est NON.

En effet, il faut un alcool à 60° minimum pour tuer la quasi-totalité des germes. Or la majorité de ces alcools sont à 40° ou moins. Même le Ricard et le Pastis, titrant autour de 50°, ne suffiront pas à éradiquer tous les germes de vos mains.

bouteilles d'alcool whisky vodka rhum gin

Quoi qu’en dise votre gorge quand vous les avalez cul-sec, les spiritueux ne sont pas assez forts pour se substituter à du gel hydroalcoolique (sauf s’ils dépassent les 60°)

Pour appuyer mes propos et vous montrer que je ne les sors pas de mon chapeau, je vous donne la seule source officiele et vraiment fiable que j’ai pu trouver à ce sujet : le CDC (Center for Disease Control and Prevention, organisme dépendant de l’équivalent du ministère de la santé américain). C’est en anglais. Si vous avez une source fiable en français, partagez-la dans les ocmmentaires ci-dessous. Voici la traduction du passage traitant du degré d’alcool nécessaire pour éliminer les germes :

De nombreuses études ont trouvé que les gels hydroalcooliques avec une concentration en alcool comprise entre 60 et 95% sont plus efficaces pour tuer les germes que ceux ayant une plus basse concentration en alcool ou ne contenant pas d’alcool du tout. Ces derniers peuvent ne pas fonctionner aussi bien pour tous types de germes et seulement ralentir la prolifération des bactéries au lieu de les tuer1,2.

Donc, à moins que vous n’ayez de la gnôle à 60-80° en réserve (j’en ai :P), le frottage de mains à la vodka servira uniquement à réduire le nombre de germes sur vos mains, mais ne les tuera pas. Un lavage minutieux et rigoureux de vos mains avec du savon pendant au moins 30 secondes (et sous les ongles et entre les doigts) fera également l’affaire.

 

La recette du gel hydroalcoolique

Attention : comme dit plus haut, de nombreuses recettes de gel hydroalcoolique artisanal circulent sur le web. Comme je ne veux pas répandre des fake news et de la désinformation, je vous donne uniquement la recette officielle telle que décrite sur le site internet de l’OMS (l’Organisation Mondiale de la Santé) :

Pour 100 ml de gel antibactérien:

  • Ethanol 96% : 83,33 ml
  • Péroxyde d’hydrogène à 3% : 4,17 ml
  • Glycérol 98% : 1,45 ml
  • Eau distillée (ou de l’eau bouillie puis refroidie) : 11,05 ml

Cette recette n’a rien d’une recette de gâteau ; elle est très précise et très technique et s’adresse avant tout aux professionnels tels que les pharmaciens. C’est la seule recette valable qui existe. Si vous en trouvez d’autres sur le web, passez votre chemin, c’est de l’arnaque. Et d’ailleurs, regardez sur les sites où vous trouvez ces recettes : donnent-ils des sources officielles qui viennent confirmer l’efficacité de leurs produits ? Non.

Si c’est trop technique pour vous, le mieux reste la dernière solution :

Le plus simple : utiliser de l’alcool modifié (pharmaceutique)

Puisqu’il est en général à 70° voire 90° d’alcool ou plus, l’alcool dénaturé (ou alcool modifié, celui qu’on achète en pharmacie pour désinfecter les plaies) fonctionne bien pour tuer les germes et donc éviter la propagation de virus comme le coronavirus (Covid 19).

Alcool modifié Mercurochrome

Vous pouvez vous frotter les mains simplement avec de l’alcool pharmaceutique, tant que celui-ci dépasse les 60% d’alcool. N’oubliez pas de frotter partout, c’est-à-dire également sur le dos des mains, entre les doigts et sous les ongles.

Autre solution : les lingettes imbibées d’alcool

Il existe des lingettes désinfectantes imbibées d’alcool à 75%. Elles remplissent la même fonction que l’alcool dénaturé, elles sont juste conditionnées sous une forme différente.

lingettes alcool

Se laver les mains au savon

Enfin, on ne le répètera jamais assez : vous pouvez tout aussi bien vous laver les mains très régulièrement au savon. Ça fonctionne aussi (selon le Ministère de la Santé), il faut juste insister davantage et le faire de la manière la plus rigoureuse possible.

Pour que cela soit efficace, il faut bien frotter pendant au moins 30 secondes (30 vraies secondes !) et partout : ongles, doigts, poignets… Partout !

lavage mains savon

En espérant que cet article vous aura éclarié, n’hésitez pas à ajouter vos éléments dans les commentaires ci-dessous ! Vous pouvez également me suivre sur Facebook, Pinterest, Twitter ou Youtube 🙂

Marc

Marc MAZIERE

Je m'appelle Marc MAZIERE, je viens de Toulouse, j'ai 31 ans et je suis l'auteur de Radin Malin Blog. Expert en astuces pour économiser de l'argent, toujours là pour vous donner mon avis sur les bons plans :) Dans la vie, je suis fan de langues étrangères, de bière, de cuisine, d'écologie, et je m'intéresse également de près à l'investissement (en bourse et dans l'immobilier) ainsi qu'à l'indépendance financière et aux revenus passifs. Vous pouvez me contacter par e-mail ou sur LinkedIn, me suivre sur Facebook, Twitter et Pinterest. Je fais aussi quelques vidéos sur Youtube ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.