Intéressement et participation : pourquoi ne faut-il PAS les ENCAISSER ?




Comme chaque année en avril si vous travaillez, vous avez sûrement déjà reçu (ou vous allez bientôt recevoir) l’avis d’intéressement et participation de votre entreprise 🙂

Qu’est-ce que c’est ?

Grosso modo, c’est des sousous dans votre popoche 😀

Plus précisément, la participation aux bénéfices de l’entreprise est une partie du bénéfice net de votre entreprise qui est redistribuée à ses salariés.

L’intéressement, lui, est une sorte de bonus qui vient s’ajouter à la participation. Son but est de récompenser et d’encourager les salariés à faire encore mieux la prochaine fois.

Le montant varie bien sûr en fonction de votre ancienneté et de si vous êtes à plein temps ou non. Chaque année, vous recevez les deux avec une jolie lettre explicative qui vous laisse le chois entre encaisser l’argent ou le placer sur un compte épargne entreprise.
giphy


Qu’est-ce que vous allez faire de toute cette oseille ?





 

Pourquoi ne faut-il pas l’encaisser ?

Tout d’abord, vous faites ce que vous voulez. Je ne vous donne que mon avis de Radin Malin, hein 😉

Ensuite, lorsque vous placez cet argent plutôt que de l’encaisser directement, les avantages sont multiples :

  • L’entreprise vous en remet une louche. C’est ce qu’on appelle l’abondement. L’entreprise vous donne plus d’argent si vous choisissez de le placer (cela varie de 30 à 200% du montant de votre intéressement et participation, suivant le niveau de radinerie de votre boîte).

 

  • C’est de l’argent gratuit. Ben oui, en quelque sorte… Puisque cet argent vous tombe du ciel, autant ne pas le dilapider et le garder bien au chaud pour vos projets futurs, tels que l’achat d’un parking à but locatif. Cela vous rapportera bien plus d’argent sur le long-terme 😉

 

  • Vous gagnez des intérêts en le plaçant. Si vous décidez de placer cet argent, il ira sur un PEE (Plan d’Epargne Entreprise) ou un PERCO (Plan d’Epargne pour la Retraite Collectif). C’est un compte épargne dont la rémunération peut atteindre les 10% par an, suivant le niveau de risque que vous êtes prêts à prendre. Votre argent est placé sur un fonds puis réinvesti en actions par la banque, par exemple.

 

  • Vous aurez moins de mal à acheter votre maison. Les comptes épargne entreprise comme le PEE et le PERCO sont bloqués. Cependant, vous pouvez les débloquer dans certains cas : chômage, décès (ce que je ne vous souhaite pas…) et achat de votre résidence principale ! Par conséquent, vous deviendrez plus facilement propriétaire 😉

 

Imaginez : si vous avez laissé cet argent s’accumuler pendant 10 ans et que vous vous retrouvez avec 25 000 €. Le jour où vous les débloquez pour acheter votre résidence principale, cela vous fait déjà un bel apport ! Si en plus vous avez encore de l’argent de côté, votre maison sera remboursée en un rien de temps 😉




Conclusion

En conclusion, et comme toujours sur ce blog, je vous conseille d’être fourmi sur ce coup-là. Ne dilapidez pas vos primes d’intéressement et participation.

Cet argent, il vous tombe dessus comme ça. Il ne fait pas partie de votre salaire. Alors à moins que vous ne soyez à découvert de 50 000 €, il est plus intelligent de le laisser s’accumuler sur un compte rémunéré plutôt que de le gaspiller. Ce n’est que mon avis, mais j’aimerais bien entendre le vôtre 😉

En attendant, que diriez-vous de ne pas payer de taxe d’habitation ? Voici mes idées ici !

Venez me dire ce que vous en pensez dans les commentaires plus bas, ou sur Facebook, Twitter, et Google + 🙂

Bonne épargne !

Marc

Marc

Créateur de Radin Malin Blog

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 20 octobre 2017

    […] d’avoir des primes d’intéressement et de participation à votre travail, il vaut mieux ne pas les encaisser tout de suite et les laisser s’accumuler sur votre compte d’épargne salariale. La raison est simple […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.