Comment payer moins d’impôts sur le revenu : 7 astuces auxquelles on ne pense jamais !




La France est un pays de niches fiscales… autant en profiter ! Il y a de nombreuses possibilités pour payer moins d’impôts sur le revenu (en toute légalité, bien sûr). Le tout est de savoir comment faire !

Après mon article sur comment éviter de payer la taxe d’habitation, voici donc un petit tour d’horizon des moyens originaux de payer le moins d’impôts au possible 😉




 

1. Votre générosité vous sera rendue !

En donnant aux associations…

Autant le rappeler tout de suite, les dons n’ont pas vocation à vous enrichir ! Ils sont là avant tout pour vous aider à défendre une cause qui vous tient à cœur.

Ceci étant, il est bon de se rappeler que vous pouvez récupérer une partie de l’argent que vous aurez envoyé pour soutenir une œuvre caritative. Que vous ayez choisi de soutenir le Téléthon, France Nature Environnement ou la Croix Rouge, vos dons peuvent vous permettre de payer moins d’impôts !

Vous aurez en effet le droit de récupérer 66% du montant total de vos dons sur votre impôt sur le revenu. Cette réduction monte même à 75% (dans la limite de 530 euros) pour les structures qui aident les personnes en difficulté. Par exemple, les organismes qui fournissent des produits alimentaires ou repas aux plus démunis.




 

Mais aussi en donnant à vos proches !

Une autre manière de procéder est de verser une pension à vos enfants ou vos parents. Cela peut sembler paradoxal, mais le fait d’aider financièrement vos proches vous ouvre la possibilité de payer moins d’impôts !

Vous pourrez, sous certaines conditions, déduire tout ou partie des pensions que vous versez.

Cela fonctionne quel que soit la situation de vos parents ou enfants. Il suffit de reporter sur votre déclaration le montant que vous avez donné, et vos enfants (ou parents) doivent déclarer avoir reçu ce même montant. Bien entendu, vous devrez garder les justificatifs (relevés bancaires).

Les dons en espèces ne comptent pas. Les dons en mandat cash, eux, comptent bien.

Par exemple : je travaille et je donne 2000€ à mes parents cette année. Je peux déduire ce montant de ma déclaration d’impôts, et mes parents doivent le déclarer aussi sur la leur.

Toutes les conditions sont expliquées en détail sur le site service-public.fr. N’hésitez pas non plus à appeler votre centre des impôts ou à y aller carrément pour leur demander davantage de précisions adaptées à votre situation 😉

 

2. L’épargne à long terme

Après les autres, pensez à vous !

L’une des manières les plus évidentes de vous protéger tout en payant moins d’impôts est la complémentaire retraite. En gros, vous payez des cotisations chaque année dans un contrat particulier (Perp, Préfon pour les fonctionnaires, Madelin pour les professions libérales).

Cela vous permet de vous constituer un petit pécule qui viendra renforcer votre retraite… À vous les petites vacances supplémentaires ! L’avantage ici est que les cotisations que vous versez sur votre complémentaire sont fiscalement déductibles de votre revenu imposable. En revanche, les revenus que vous recevrez à la retraite seront imposés. Cela est donc surtout avantageux pour les personnes qui connaissent à la retraite une baisse importante de leurs ressources et passent dans une tranche d’imposition inférieure.

Vous ne voyez pas d’intérêt à épargner à aussi long terme ? Que diriez-vous dans ce cas de vous couvrir en cas de coup dur ? L’assurance-vie (vous me voyez venir m’avez vu venir) est aussi un bon moyen de payer moins d’impôts en récupérant un avantage bien pratique. En clair, les bénéfices et intérêts reçus sur une assurance vie sont exonérés d’impôts tout comme les retraits ou rachats que vous ferez au bout de 8 ans.

Comment ne pas payer d’impôts sur vos primes d’intéressement et participation

Comme j’en parlais dans cet article, il est intéressant de ne pas encaisser vos primes d’intéressement et de participation.

Eh oui, car si vous les laissez faire leur vie bien au chaud sur un PERCO ou un PEE, vous ne paierez pas d’impôts dessus. En contrepartie, vous ne pourrez pas les retirer immédiatement : ils ne serviront qu’en cas de coup dur (voir l’article dédié pour plus d’infos) ou pour l’achat de votre résidence principale. Et c’est là que c’est bon : tout cet argent accumulé au fil des ans tombera à point nommé quand vous souhaiterez acheter votre logement 🙂

3. Les coûts de la vie de tous les jours ouvrent certaines perspectives !

Récupérez les coûts d’une personne employée à domicile

Vous avez besoin d’une aide à domicile pour faire le ménage chez vous ou pour vos parents ? Cela tombe bien, car vous pouvez récupérer 50% de vos dépenses avec un crédit d’impôts ou une réduction d’impôts !

Attention, le travail doit avoir été effectué en France, dans votre résidence ou celle de vos parents. Plus d’excuse pour que votre appart sente le fauve !

 

Déduisez vos frais réels (ça peut vite chiffrer !)

L’autre possibilité de défiscalisation pour les frais du quotidien est la déduction des frais réels.

Derrière ce nom barbare se cachent en réalité les dépenses professionnelles. Celles que vous faites pour pouvoir exercer votre travail (salarié ou non) !

Par défaut, l’administration considère qu’elles représentent 10% de vos revenus nets imposables et déduit automatiquement le montant correspondant.

Si vous pensez qu’elles représentent plus, vous pouvez déclarer « au réel » à la place. Vous pourrez alors déduire de vos revenus vos frais de trajets quotidiens vers votre travail, vos frais de bouche et même les formations que vous auriez entreprises ! Vous devrez néanmoins pouvoir justifier toutes ces dépenses sur demande de l’administration fiscale…

 

4. Passez par un site qui vous aidera à réduire vos impôts

Une autre bonne astuce est de passer par TacoTax, un site d’experts qui vous aide à réduire vos impôts et développer votre patrimoine.

TacoTax propose un tout nouveau service d’assistance personnalisée pour la déclaration d’impôts 2017. Vous répondez en ligne à quelques questions simples, qui permettent de comprendre votre situation. Ensuite, vous serez accompagné(e) au téléphone par un expert, avec partage d’écran, pour compléter votre déclaration.

Ainsi, votre déclaration sera correcte, et surtout vous ne passerez plus à côté des niches fiscales auxquelles vous avez droit.

Cela peut représenter de sacrées économies.

Accessoirement, vous aurez rempli votre déclaration en 10 à 15 minutes au lieu d’y passer votre soirée. Alors certes, le service est payant, mais si cela vous fait économiser quelques centaines d’euros, cela vaut le coup d’œil.

 

5. Investissez et payez moins !

Paradoxalement, dépenser peut vous faire récupérer de l’argent ! Je vous donne deux exemples :

Rénovez votre logement (et diminuez votre consommation d’énergie) 

Il s’agit en réalité plus d’un investissement que d’une dépense classique… Le Crédit d’Impôts pour la Transition Énergétique (ou, CITE pour les intimes) vous permet en effet de faire des travaux pour améliorer la dépense énergétique de votre logement tout en payant moins d’impôts !

Vous pouvez récupérer 30% du montant de certains travaux ! En plus de ce crédit d’impôt, vous améliorerez également l’isolation ou la consommation énergétique de votre habitation, ce qui sera une deuxième façon d’économiser…

Investissez dans des PME

Une autre façon de payer tout en recevant des avantages est l’investissement dans une ou des PME.

Non seulement vous recevez des parts d’entreprise qui peuvent vous rapporter de l’argent, mais en plus vous pouvez récupérer 18% des sommes investies sur votre impôt sur le revenu, mais vous pouvez également réduire votre ISF (si vous le payez, c’est tout le mal que je vous souhaite) de 50% du montant investi !

Le tout en soutenant une entreprise française prometteuse… que demande le peuple ?

 

6. Les petites astuces de la déclaration d’impôts

Cela semble évident, mais l’un des moyens les plus efficaces de ne pas payer trop d’impôts est de faire votre déclaration correctement.

En cas de fraude, et si vous vous faites attraper, vous risquez gros. Vous devrez payer les impôts dus, les intérêts légaux de retard, ainsi qu’une majoration de redressement particulièrement sévère si la fraude s’avère volontaire.

Le jeu n’en vaut donc pas la chandelle !

Si vous êtes en couple mais non marié(e), vous avez toujours la possibilité de vous pacser. En effet, vous devrez dès lors faire une déclaration d’impôts commune, ce qui vous donnera droit au quotient familial.

En outre, si vous avez un ou des enfants, n’oubliez pas de mentionner leur niveau d’études sur votre déclaration ! Vous recevrez une réduction d’impôts supplémentaire pour chacun d’entre eux. C’est un avantage qui est souvent oublié…

 

7. Capitalisez sur vos impôts pour vous enrichir

Jusqu’à présent, nous nous sommes focalisés sur les moyens de réduire vos impôts. Mais saviez-vous que vous pouviez aussi les utiliser pour vous enrichir ?

La loi Pinel vous permet ainsi d’acquérir un bien immobilier dans une zone classée « en tension », de le louer et de récupérer jusqu’à 21% du coût d’achat en réduction d’impôt. Cela revient à acquérir un bien en le faisant financer, en majeure partie, par les loyers que vous recevez et par vos impôts.

Une autre possibilité est d’investir en “Girardin industriel” : vous achetez des parts dans une société basée en outre-mer, laquelle remplit certaines conditions (elle doit notamment s’engager à acheter des outils industriels et à les louer à des exploitants locaux pour une somme modique). Vous renoncez à la somme investie (plus exactement, c’est comme si elle servait à payer vos impôts), et en contrepartie, l’État vous la rembourse et vous donne jusqu’à 20% en plus (qui correspondent à votre gain)… Alors : radin, malin… Girardin ? 😉

D’ailleurs, pour en savoir plus sur l’immobilier et comment s’enrichir de cette façon même quand on n’a pas d’argent à la base (oui oui, c’est possible), je vous renvoie vers le blog Serial Investisseur de Paul qui vous explique tout de A à Z !

Comme nous vous l’avions annoncé, les astuces pour réduire vos impôts – ou utiliser ceux-ci pour développer votre patrimoine – ne manquent pas… Il serait dommage de s’en priver !

Si vous avez encore d’autres astuces, partagez-les donc dans les commentaires ci-dessous, ainsi que sur Facebook et Twitter !

Sur le même sujet, allez aussi voir mon article sur comment éviter de payer sa taxe d’habitation et d’autres méthodes pour réduire son impôt sur le revenu 🙂

Marc

Marc

Créateur de Radin Malin Blog

Vous aimerez aussi...

1 réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.