Avion raté, billet non-remboursable ? Vous pouvez quand même vous faire rembourser une partie !

Lorsqu’il s’agit de promouvoir leurs nouvelles offres à petits prix, les agences et les compagnies aériennes y vont à coups de grosses pubs qu’on ne peut pas rater, parfois moyennement drôles *hem* Liligo *hem*, mais toujours avec l’argument du prix bien en évidence, naturellement.

Ces prix d’entrée de gamme concernent des billets non-échangeables, non-annulables et non-remboursables. Du moins, c’est ce qu’on vous dit dans la pub.

Ce qu’on vous dit moins, c’est que l’agence qui vous a vendu votre billet d’avion, peu importe le type de billet d’avion, est tenue de vous rembourser les taxes aériennes en cas de désistement de votre part !

Ryanair ou Easyjet, Air France billet plein pot, tarif préférentiel ou non-remboursable, la loi est la même pour tout le monde : si vous avez réservé mais que finalement vous ne n’êtes pas monté sur ce vol, vous êtes censé pouvoir vous faire rembourser vos taxes.

 

 

Les taxes : une grosse partie du prix billet !

Voici quelques types de taxes aéroportuaires parmi les plus courantes :

  • YQ : surcharge carburant et sûreté
  • XT : taxe sûreté sécurité environnement
  • QW / QX : taxe d’aéroport
  • IZ : taxe de solidarité (suivant le pays où vous allez)
  • FR : taxe d’aviation civile (spécifique à la France, pour financer la DGAC)

Combien représentent les taxes ? C’est la question à un million. Cela dépend de tellement de choses (compagnie, classe, parcours, pays, etc.) qu’une réponse simple est impossible. Ceci dit, il n’est pas rare de voir des billets comportant 20% à 40% de taxes aéroportuaires.

Les taxes seront d’autant plus importantes si vous voyagez en classe affaires ou depuis un gros aéroport (par exemple CDG, et c’est bien pour ça que les comapgnies low-cost n’y vont pas trop).

Sachez toutefois qu’il est possible de voyager depuis les gros aéroports pour le prix d’un low-cost. Air France et Easyjet proposent ce type d’offre pour quelques dizaines d’euros.

 

Les compagnies font tout pour que vous ne le sachiez pas

Ben oui, forcément, aucun passager ne va s’embêter à réclamer ses taxes. Pourtant, un simple mail ou une visite à l’agence suffisent. Vous devez juste être au courant de l’astuce.

Certaines compagnies son plus réglo que d’autres, comme vous vous en doutez. Ainsi, si Air France ne le crie pas sur tous les toits, ils vous en informent dans leurs conditions générales et ne rechignent pas à vous rembourser :

 

En cas de renoncement du Passager à voyager sur un vol pour lequel il dispose d’une Réservation confirmée, ce Passager bénéficiera du remboursement de ces taxes, redevances aéroportuaires et autres frais susvisés dont l’exigibilité est liée à l’embarquement effectif du Passager conformément à la réglementation applicable. (voir site d’Air France)

 

Enfin, sachez que suivant votre tarif et votre agence, des frais de modification pourront vous être facturés, parfois aussi élevés que le montant des taxes.

Cette astuce est donc la mieux adaptée aux billets long-courrier non-échangeables.

Vous trouverez plus de détails sur les taxes aéroportuaires dans cet article du blog conso Le Monde.

 

D’autres astuces pour voyager moins cher ? Partagez-les dans les commentaires ci-dessous, et n’oubliez pas de suivre Radin Malin sur Facebook pour ne plus rater un article 😉

 

Marc

 

Marc

Créateur de Radin Malin Blog

Vous aimerez aussi...

7 réponses

  1. Livy dit :

    Salut Marc!
    Un article qui tombe bien, j’ai un aller-retour avec easyjet que ma soeur ne peut pas prendre et le changement de nom est trop cher.
    Le vol est le week-end prochain, est ce qu’il faut attendre d’avoir raté l’avion ou bien ça peut se faire avant le vol?

    • Marc dit :

      Logiquement il faut attendre après le vol vu que tu paies les taxes seulement si tu as effectué le vol.

      Essaye de revendre ton billet aussi genre sur le bon coin, il y a peut-être des gens que ça intéresse malgré le coût du changement de nom !

  2. christophe dit :

    Bonjour,
    J’ai raté mon vol lisbonne Paris (easy-jet) samedi dernier à cause d’une greve des agents de sécurité. Non pas que nous étions en retard, mais il y avait une file d’attente énorme à l’aéroport, tous les uns derrière les autres sans avoir possibilité de passer devant. Du coup le temps est passé, l’embarquement terminé et l’avion s’est envolé. Comme c’était le dernier avion de la journée, il m’a fallu attendre lundi pour pouvoir repartir, tous les vols de dimanche étant bookés. Pensez-vous que j’ai une possibilité de réclamation/remboursement dans ce cas?
    Merci

    • Marc dit :

      Bonjour Christophe,

      Je pense que la compagnie risque de te renvoyer bouler car c’est une low-cost et ils vont te dire que c’était à toi de venir assez longtemps à l’avance.

      Ceci étant, à ta place, j’essaierais quand même de les contacter.

      Appelle-les, puis envoie-leur un mail de réclamation en expliquant ton cas. Pas besoin de faire une lettre, juste un mail suffit (je travaille dans un service client donc je sais comment ça se passe).

      Joins les justificatifs si tu en as (facture de tes nuits d’hôtel supplémentaires par exemple), et si on te refuse, conteste. Et surtout : reste toujours poli, courtois, souriant. Personne n’a envie d’aider quelqu’un qui t’engueule.

      Avec un peu de chance, PEUT-ÊTRE qu’Easyjet te fera un geste commercial sous forme de bon de réduction, mais franchement, je ne te garantis rien !

      Ça ne coûte rien d’essayer, et c’est comme ça que la SNCF m’a remboursé un billet non-remboursable un jour 😉

      Bonne chance et merci d’être passé sur mon blog 🙂

      Marc

  1. 16 novembre 2015

    […] voyagez en avion ? Découvrez comment vous faire rembourser un billet non-remboursable et d’autres astuces […]

  2. 18 novembre 2015

    […] voyagez en avion ? Découvrez comment vous faire rembourser un billet non-remboursable et d’autres astuces […]

  3. 10 décembre 2016

    […] d’informations dans mon article à ce sujet […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.